19 mars 2012

Regain d’intérêt ou comment se "délasser"

Je vous l'ai dis il n'y a pas très très longtemps, je commence à me lasser de mes Kobtiquettes...
La couleur, la forme, le motif... Je ne suis plus aussi fan que quand je les ai reçues. Enfin je n'étais. Et depuis un moment déjà en plus, je continuais de les coudre sur ce que je faisais vu qu'elles étaient là mais le cœur n'y était pas vraiment.

Mais bon, vu que j'en ai dans les 1600 (800 modèles de chaque) je ne peux pas vraiment en racheter d'autres maintenant... Enfin, j'aurais le fric je me gênerais pas, mais vous vous doutez bien que pour un tel nombre je n'ai pas payé que 20€. Même s'il faut bien admettre que vu la quantité le prix était plus que raisonnable.  Enfin soit!

Depuis que je les ai (quoi un an? Deux?) elles sont toujours dans leur moche emballage en plastique, refourguées dans un tiroir, alors je me suis dis "Et si j'essayais de les rendre plus attractives?" C'est vrai, peut être que dans une jolie pochette elles m’apparaitraient comme étant plus jolies. Ce n'est pas un phénomène si étrange, pourquoi passons nous notre temps à emballer les cadeaux à Noël et aux anniversaire à votre avis?  Pour les mettre en valeur, entre autre. Pour cacher la misère parfois aussi, mais bon.
En plus je venais de m'acheter quelques coupons de chouettes tissus au marché de Maastricht le vendredi d'avant et j'étais impatiente de les utiliser.

Petit aparté, mais ledit marché ne mérite pas, mais alors pas du tout sa réputation de trop super marché aux tissus de la mort qui tchue... On m'a rabâché les oreilles avec ce marché pendant les deux ou trois ans pendant lesquels j'ai suivis des cours de couture. Toutes les élèves, et même la prof, semblaient dire que c'était plein plein plein de trop magnifiques tissus hyper pas chers, mais alors moi les seuls tissus pas cher que j'ai vu je les ai trouvé moche, mais moche de chez moche hein, pas juste un peu moche.  Puis les beaux et les potables étaient aux mêmes prix que sur internet, donc j'y retournerais probablement pas de sitôt.
En plus tout le monde parle flamand là bas et moi j'ai même plus envie de faire d'effort quand je vois la tête hilare des vendeurs quand je demande "Enn meter s'il vous... heu... Please..." (Oui oui trois langues dans une phrase si courte vous ne rêvez pas...) Surtout quand le vendeur répond presque sans accent "Oui oui un mètre donc" -_-

Enfin, je me suis donc fais une sorte de petit pot à Kobtiquettes dans un de mes nouveaux tissus (celui avec les p'tites étoiles) et dans un autre que j'ai depuis très très longtemps (l'autre donc, fatalement).

Je l'ai fais une première fois, ai tout décousu, et l'ai recommencé. Le premier était beaucoup trop grand et n'avait aucune tenue. Par contre ma grand mère avait beau dire "faire et défaire c'est toujours travailler" moi je trouve plutôt que défaire ce que l'on vient de faire ça s’apparente plutôt à détravailler... C'est une question de point de vue je suppose.

Enfin maintenant je trouve mes étiquettes déjà beaucoup plus attrayantes, comme quoi des fois il suffit vraiment d'une toute petite connerie ^^

 DSC_6611

DSC_6638

DSC_6652

DSC_6662

Ça fait très 14 juillet quand même, et encore, j'ai pas pris le bleu foncé =p mais je trouve mes kobtiquettes plus sympa là dedans que dans leur sachet en plastique.

Posté par kobaitchi à 00:12 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,