22 septembre 2015

Soirées Divers 8 - My Mad Fat Diary, Cucumber et autres légumes

Salut Internet!
Voici la huitième édition des soirées divers.
Pleine de recommandations pour les soirées d'automne à venir.

7 juillet, 20h01 : Je pars 3 jours et tout mes légumes sortent de terre ! C'est quoi cette magie ?

9 juillet, 18h27 : Encore une saison de My Mad Fat Diary qui fait chialer à chaque épisode de terminée. C'est la dernière normalement et d'un coté tant mieux, j'ai eu mal à la tête toute la soirée d'hier à cause de la déshydratation.
Cela dit, si vous ne connaissez pas encore foncer la voir ! C'est une série vraiment superbe !
Uniquement dispo en vostfr pour le moment mais que ne vous arrêtez pas à ça, vraiment ce serait terriblement dommage. On parlait de la traduire en français il y a quelques mois mais je ne sais pas où ça en est. Écoutez aussi Julia des ShowRunners en parler, elle le fait vraiment bien et devrait vous donner plus envie que moi (entre autres parce qu'elle, au moins, en fait un résumé).
Et surtout regardez cette série. Je ne rigole pas. C'est une réussite totale.

19 juillet, 21h31 :Vive la belle famille. Juste, vive la belle famille.

25 juillet, 15h07 : Je vous encourage très chaudement à regarder Cucumber ! Cette série est un gros coup de cœur qui vous fera passer des rires aux larmes en moins d'une minute. Découverte un peu totalement par hasard (à cause de son titre, oui) j'ai été happée dés le premier épisode et me suis fait l’intégrale en très peu de temps.
Cela dit regardez là après My Mad Fat Diary, y a moins urgence, mais regardez là quand même parce qu'elle est terrible et qu'encore une fois les personnages principaux sont atypiques, criant de vérité et attachants.

27 juillet, 21h33 : Aujourd'hui on a découvert que la plante qu'on ajoutait à presque tout nos plats en la prenant pour du persil plat est en fait une fleur. Une vrai. Pas du tout aromatique...
A notre décharge elle pousse précisément là où on avait planté notre persil plat (qui lui est visiblement mort) et elle a des feuilles plates, d’où la confusion. Mais on se sent un peu troudeculiforme quand même.

31 juillet, 22h05 : Commencer à regarder Zoo et espérer que les protagonistes vont échouer. Pas que je ne les aime pas mais, sincèrement, les méchants sont quand même 10 000 fois plus classe et dans leur droit que les gentils, hein. Cela dit ce serait vachement surprenant qu'ils gagnent à la fin, faut pas que je me fasse trop d'espoir...
Et aussi, dans l'épisode 3, ce moment où ce troufion d'assassin à l'air crade est devenu mon personnage préféré... Épique.
Comprendront ceux qui ont vu la série.

22 septembre, 00h18 : Presque trois mois sans soirées divers et plusieurs d’entre elles effacées avant publication... Le concept s'est étiolé un peu depuis sa création et a eu un peu trop tendance à verser dans l'assemblage de coups de gueules aux cours des derniers mois au lieu du rassemblement de petits moments sympa à partager que j'avais eu l'intention de créer au départ...
Du coup je lui laisse jusqu'à la fin de l'année pour se ressaisir. Si fin décembre je remarque que je vire toujours autant de choses avant de publier je laisserais tomber cette rubrique. Parce qu'autant un coup de gueule ça passe, ça soulage même, bien souvent, autant tout un article consacré à ça et rédigé par petites touches durant les moments les moins drôle je n'en vois pas du tout l’intérêt.

soirée divers 8


06 septembre 2015

Les Nombrils tome 7 Un bonheur presque parfait - Delaf et Dubuc

Les Nombrils T7Quatrième de couverture : Pour Vicky, le bonheur est total : ses parents la préfèrent enfin (!) à son insupportable grande soeur Rebecca, elle sort avec James, beau jeune homme promis au plus bel avenir, et le barbecue familial de fin d'été lui permet d'afficher son insolente réussite à la face de tous les voisins. Quant à Jenny, elle connaît un double bonheur : avec le musculeux Jean-Franky, elle a les tablettes de chocolat ; avec le gentil Hugo, elle a les attentions de chaque instant.Karine, elle, a une nouvelle passion et ce n'est pas un garçon : son groupe de musique vient d'être signé par un gros producteur, et son seul léger souci est de remonter le moral à Albin, leader de la formation, qui est en pleine dépression depuis les événements tragiques de l'été (et du tome 6).Mais la vie est cruelle et le bonheur fragile, surtout quand on triche avec ses propres sentiments.Heureusement qu'il reste l'amitié... 

 

Et moi, j'en pense quoi ? Les personnages ont tellement évolués depuis le premier tome !

Le moins que l'on puisse dire c'est que dans celui ci les auteurs ont décidés de leur en faire baver un max. Karine, Vicky et Jenny vont être confrontées à une montagne de questionnements et de problèmes en devenir.

Elles ont toutes bien mûrit, enfin, certaines plus que d'autres me direz vous si vous avez lu ce tome et les précédents.
Les premiers tomes se contentaient de faire du gags, de poser des personnages qui manquaient encore un peu de fond et qui étaient là avant tout pour nous divertir. Puis, les tomes passant, tout ces personnages se sont construits, ont développé de vraies personnalités, sont devenus plus complexes, plus fort. Et aujourd'hui, bien que toujours estampillée jeunesse, (qui ne rime pas toujours avec qualité bien que ce soit de plus en plus le cas) cette BD nous offre une histoire actuelle, sincère et passionnante avec des héroïnes auxquelles on s'attache toujours plus et que l'on espère voir prendre les bonnes décisions. Mais les bonnes décisions quelles sont-elles ? Il est bien souvent difficile de les dissocier des mauvaises, pour nous comme pour elles, et c'est probablement ce qui les rend ça plus attachantes.

En seulement 7 tomes cette BD à réussi là où d'autres échouent en une vingtaine. Elle a su avancer avec son temps et n’a pas figé ses héroïnes. Elle les a laissées s’affirmer, grandir, évoluer, et rien que pour ça je vous invite très chaudement à lire le tome 7 des Nombrils (bon, et peut-être le tome 6 juste avant) et ce même si les 2-3 premiers tomes ne vous avaient pas plus parlé que ça.

 

Points forts : L'évolution des personnages. Le plaisir de chercher les petits gags accessoires laissés par le dessinateur dans l'arrière plan (et il y en a beaucoup !).
Points faibles : La situation se dégrade pour nos héroïnes à un tel point que l'on pourrait presque s'attendre à ce que le prochain tome ne soit pas classé en divertissement enfant/ado... Mais je suis sure que les auteur.e.s vont trouver le moyen de redresser la situation l'année prochaine. Cela dit, entre la fin de cette série, de Tamara et de Mélusine c'est à ce demander ce qui rend les bédéistes si moroses cette année... 
Nombres de tomes : Le tome 7 vient de sortir. Série en cours.

04 septembre 2015

J'ai lu quoi en aout ? 1 mois 1000 pages

Salut les lectorivores !
Ce mois ci j'ai essayé de faire plus court que celui passé, du coup il y a pas mal "d'avis à venir". Je vous les ferais en septembre si j'en ai le temps (et l'envie). Mais comme ce sont pour la plupart de bons bouquins je devrais avoir les deux.

Manga :
Plum, un amour de chat t1 et 2 (224 et 192p) : Avis à venir
Chobits t3,4, 5 et 6 (tomes doubles, 364 et 368p) : Plus l'histoire avance plus elle est sympa, mais j'ai quand même du mal à comprendre l'énorme engouement qu'il y a eu autour. Pour moi elle est sympa mais sans plus.
Not Equal t1 et 2 (192 et 192p) : Gros morceau, du coup avis à venir.
Vamos là !  t1 à 3 (208, 208 et 192p)  : Avis dispo ici.
Another t1 (208p) : Avis plutôt mitigé. L'idée de départ me plaisait vraiment beaucoup mais ce premier tome me semble trop confus. Trop de mystère tue le mystère. De plus les dernières pages sont clairement là pour nous inciter à acheter le tome 2 au plus vite alors que l'histoire se trainait un peu jusque là, du coup bof bof.
Mes petits plats faciles by Hana t1 (208p) : A vraiment picorer petit à petit au risque de faire une overdose. De plus la propension d'Hana à avoir un orgasme à chaque plat (même s'il ne s'agit que de simple nouilles en sachet) est à la fois marrante et gonflante à force. En fait j'ai cherché (rapidement) si l'auteur n'était spécialisé en hentai (manga de fesses) mais si tel est le cas il doit utiliser un autre pseudo car je n'ai rien trouvé. Mais clairement on a parfois, non, souvent, l'impression qu'elle ne fait pas que manger... D’où le coté marrant mais assez vite gonflant à trop grosses doses. Le manque de fil conducteur fait aussi un peu défaut à mon gout mais tant qu'on achète ce manga dans le but d'y trouver des idées de recettes et non une véritable histoire ça doit le faire.
Sakamoto pour vous servir ! t1 (208p) : Un premier tome sympa et un assez drôle mais la série va vraiment devoir innover dans les suivants pour me  fidéliser parce que j'ai un peu peur de vite me lasser si on n'apprend rien de neuf sur qui est Sakamoto et pourquoi il est comme il est.
Donc, du potentiel mais il faut que le concept évolue, c'est impossible de s'attacher à un héro dont on ne sait rien.
The ancient Magus Bride t2 (192p) : Un second tome dans la lignée du premier (avis ici), c'est  à dire très bien. Un peu impatiente d'en savoir plus au sujet du passé des protagonistes cela dit.

BD :
Petit Père Noël contre le docteur méchant (48p) : Rolala, oui, je sais ce n'est pas la bonne saison pour lire ça... Mais j'étais tellement contente de le trouver en magasin alors qu'il est épuisé sur tout les sites où j'ai pu regarder depuis des années que j'ai sauté dessus. Et puis, en hiver ou pas je suis fan de Petit Père Noël, des dessins expressifs de Thierry Robin, de sa bonne humeur et du fait que, même sans texte et sous son air enfantin, cette BD convient à tout les ages.
Joyeux Halloween Petit Père Noël (48p) : Pour moi cela reste un incroyable tour de force que de faire passer autant de choses dans une BD sans la moindre parole. Je persiste et signe ma fanitude absolue !
Tamara t11 à 13 (56, 56 et 56p) : Avis à venir
Holmes t2 (40p) : Un tome qui m'a semblé moins gros et fourni que le premier, mais c'est peut-être parce qu'une partie de celui ci était justement présente dans le premier... J'ignore si c'est une erreur d'impression (mais je ne comprends pas comment une telle erreur pourrait se produire) ou si la version des 48h de la BD contenait une avant première du tome 2 (ce qui me semble le plus probable) mais le résultat est qu'on se retrouve avec un demi tome que l'on a déjà lu et ça frustre un peu. Cela dit ça reste un bon tome et bien que l'histoire n'avance pas très vite elle sait happer le lecteur.
En fait, je pense que sa semi déception vient du fait que j’espérais en savoir plus sur la jeunesse du père de Sherlock et que, forcément, ce ne fut pas le cas puisque les pages à son sujet étaient les mêmes que dans le tome 1. Mais si je ne les avais pas déjà lues en ignorant qu'elles faisaient partie du tome suivant j'aurais probablement adoré celui ci.
Les psy t20 (48p) : Entre sexisme ordinaire et gags pas super drôle je crois qu'au bout de 20 tomes le concept s’épuise... Et c'est bien dommage parce qu'en même temps il y en a encore une bonne moitié qui fonctionne plutôt bien.
Un volume mi figue mi raisin en somme.
Pierre Tombal t31 (48p) : Un tome sympa mais sans plus, on peine parfois à esquisser un sourire lors de situations qui commencent à avoir du mal à se renouveler.
Du coup on ne peut pas vraiment parler d'une déception mais ce n'est à coup sur pas le meilleur de la série.
Mélusine t21  (48p) : Une idée de départ  assez étrange pour une BD tout public, Mélusine a perdu ses pouvoirs et ne les récupérera que quand elle aura connu l'amour avec un grand A. Entendez par là quand elle se sera envoyée en l'air avec un sorcier. Ça mis a part les gags sont clairement d'un autre acabit que ceux des 20 premiers tomes. Une ligne directrice qui se dessine ne me dérange pas mais, bordel, scénariste c'est un vrai boulot, hein... Ça ne s'improvise pas. (Ce tome ainsi que les suivants, et contrairement aux précédents, à été scénarisé par le dessinateur, Clarke, et non par Gilson).
Mélusine t22 (48p) : Mais, mais , mais, mais... Je n'aurais jamais imaginé une telle fin, je suis sur le cul, là.
J'ai aussi trouvé ce tome moins joyeux que les précédents, je me demande si la série ne vient pas de prendre un tournant radicalement différent.
Mélusine t23 (48p) : Un tome un peu moins inspiré que les précédents, un humour un peu trop différent de ce qu'il était (et qui me parle moins). Aussi, j'attendais un retournement après la fin abominable du tome 22 mais en fait non, ce qui est arrivé est bel et bien arrivé et on dirait que personne ne va rien faire pour changer ça. C'est... triste.

Album :
Mon trésor (20p) : Une histoire très vite lue pour les tout petits avec des dessins simples mais efficaces.
C'est pas gagné (30p) : La rencontre entre une petite fille et un chien qui montre en peu de pages qu'une même action peut-être interprétée différemment d'une personne à l'autre.

Romans :
Gohrmicia t1 (420p) : Avis à venir
L'homme noyé (130p) : Avis à venir
13 à table ! (89p sur 274) : Avis à venir

lectaout2015



Bon, ben voilà, ça nous fait 4189 pages pour août, le double de ce qui était prévu ! Du coup on dit 3000 pour septembre, allez, soyons optimistes !

Terminons quand même par mes prévisions pour septembre :
Les nombrils t7
Les vacances de Jésus et Bouddha t10
Une étoile sur le sapin
Le maître des livres t4
Bride Stories t7
Le requiem du roi des roses t2
Assassination Classroom t4
La Divine Comédie en manga t1
Cesare t11
J'en ai déjà bien pour la moitié de mes pages là, vous croyez pas ?


N'oubliez pas que vous pouvez retrouver tous mes avis sur Babelio en temps réel (ou à peu près), en tout cas sans devoir attendre la fin du mois. (Aussi, n'hésitez pas à m'ajouter en ami si vous avez un compte, ça me fera plaisir de vous accepter !)
Et si vous souhaitez nous rejoindre pour le challenge 1 mois - 1000 pages c'est par ici que ça ce passe. On a enfin un groupe FB !

03 septembre 2015

Paris Versus 7- Où quand l'impolitesse devient la norme

J'avais prévenu de mon retard mais je ne pensais pas qu'il serait aussi gros. Mais aussi les planches étaient plus longues et j'ai mal au poignet...
Comment ça je me trouve des excuses  de merde ?

PARISVS7AA

PARISVS7AB
Scénario, crayonné et colo :
Kob

Encrage et lettrage : Sieu K

En réalité cette planche est édulcorée, les gens sont bien moins colorés dans la vrai vie.
La dernière case aussi est édulcorée en fait...

Mais le pire là dedans c'est qu'on deviendrait impoli en moins de 48h, je crois.