31 janvier 2016

La Divine Comédie - Go Nagai

la divine comedie t1Il en dit quoi le résumé ? Issu de l’œuvre de Dante, la divine comédie nous entraîne à travers l'enfer, le purgatoire et le paradis jusqu'au bout du voyage qu'est la trinité. Basé sur les travaux du peintre Gustave Doré qui avait créé un univers unique pour l'adaptation du livre en opéra au XIXe siècle, Go, Nagai nous livre une vision personnelle et percutante de ce chef-d’œuvre italien devenu une référence absolue dans son pays d'origine

Et moi, j'en pense quoi ? Alors, déjà les dessins sont assez particulier, très (très) old school. On aime ou on déteste, je crois. Et perso j'ai trouvé ça très très laid. Voilà, c'est dit.
En ce qui concerne l'histoire, j'avoue ne pas avoir lu La Divine Comédie, la vraie. Plusieurs fois j'ai eu envie de commencer mais je n'ai finalement jamais ne serait-ce que parcouru la première page, du coup je ne peux pas vraiment faire de comparaison. Cela dit ça a du être fortement condensé vu que l’intégrale de cette adaptation tien en trois petits tomes.
Au bout de ce premier nous avons visité les six premiers cercles de l'enfer avec Dante. Nous avons vu qu'il avait parfois un peu de mal à s'acquitter de sa mission, qui est de voir les atrocités de l'enfer et de les retranscrire pour ses contemporains, et que la vision de tous ces corps damnés pour l'éternité l'avait un peu retourné. Malgré cela il ne se passe pas grand chose, il suit docilement Virgile, son guide, lui pose parfois quelques questions et le met de temps en temps en colère par sa prétendue couardise.

Les traits sont épais, les visages déformés, l’ambiance est lourde, pesante, moite.
Ce qui est plutôt un bon point vu que l'enfer n'est pas censé être représenté de manière spécialement sexy mais ça donne à l'ensemble un coté pas super attrayant.

Malgré ça je n'ai pas vraiment accroché. J'attendais beaucoup de ce titre, je ne sais même pas pourquoi en fait, et j'ai été un peu déçue.
J'ai tout de même envie de connaitre la suite (parce que je n'aime pas les histoires inachevées) mais plutôt en l'empruntant qu'en l'achetant car ce n'est clairement pas un manga que j'aurais envie de relire plusieurs fois.

Point fort :  Adaptation accessible à tou.te.s d'une œuvre qui à la base ne l'est pas forcément.
Points faibles : Un style très vieux et pas franchement joli par rapport à ce qui se fait en matière de manga à l'heure actuelle.
Nombres de tomes : Série terminée en 3 tomes.

Ce livre s'inscrit dans le défi lecture 2016 pour la catégorie 48, un livre qui parle de l'enfer.

def LEC 2016


30 janvier 2016

Challenge des 100 livres préférés des blogeurses

Hey bande de cookies aux épinards !

Et si on se lançait dans un deuxième challenge ?
Oui, je suis barge.
Mais c'est pas grave.
Celui ci n'est pas limité dans le temps, je ne me mettrais donc pas trop la pression (même si je ne pense pas que je le ferais pour l'autre non plus mais soit).
Je le fait surtout parce qu'il y a plusieurs titres dedans qui me parlent.
Eh oui, c'est le challenge des 100 livres préférés des blogeurses organisé par Palace of books.

J'en ai déjà lu plusieurs, ce qui me permet de ne pas commencer à zéro.
Et comme pour le défi lecture 2016 je reprendrais cet article à mesure que j'avancerais dedans.

100livresfav 1

Assez de blabla, je vous dévoile la liste.

En gras ceux que j'ai lu.
En mauve ceux qui sont dans ma PAL (pile à lire).
En rouge ceux qui sont dans ma wishlist (parfois depuis longtemps).

    1) Harry Potter de J.K.Rowling  
    2) Hunger Games de Suzanne Collins
    3) Orgueil et Préjugés de Jane Austen
    4) Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin Alire Saenz
    5) Gardiens des cités perdues de Shannon Messenger
    6) Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
    7) Le monde de Charlie de Stephen Chbosky
    8) Les 3 mousquetaires d’Alexandre Dumas
    9) Les Liaisons Dangereuses, de Choderlos de Laclos
    10) A comme aujourd'hui de David Levithan
    11) A la croisée des mondes de Philipp Pullman
    12) Nos faces cachées d'Amy Harmon
    13) Les piliers de la terre de Ken Follet
    14) Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire de Lemony Snicket
    15) Les étoiles de Noss Head de Sophie Jomain
    16) Le Livre Perdu des Sortilèges de Deborah Harkness
    17) La Quête d'Ewilan de Pierre Bottero
    18) The Book of Ivy de Amy Engel
    19) Si je reste de Gayle Forman
    20) 10 petit nègres d'Agatha Christie
    21) Le journal d'Anne Frank d’Anne Frank
    22) Les Bannis et les Proscrits de James Clemens
    23) Jane Eyre de Charlotte Brontë (il est même déjà commencé)
    24) Méto d’Yves Grevet
    25) Le Seigneur des Anneaux de J.R.R Tolkien
    26) Le petit prince de Saint Exupéry
    27) Le parfum de Patrick Suskind
    28) L’épreuve de James Dashner
    29) Elle s'appelait Sarah de Tatiana de Rosnay
    30) Les âmes vagabondes de Stephenie Meyer
    31) Gone de Michael Grant
    32) Fils des brumes de Brandon Sanderson
    33) Geisha d'Arthur Golden
    34) L'assassin royal de Robin Hobb
    35) Les misérables de Victor Hugo
    36) L’écume des jours de Boris Vian
    37) Fablehaven de Brandon Mull
    38) Revanche de Cat Clarke
    39) Percy Jackson de Rick Riordan                                              
    40) Oscar et la Dame Rose d'Éric-Emmanuel Schmitt             
    41) CA de Stephen King                                                                
    42) H2G2 de Douglas Adams  (vous avez vu sa position ? Si ça ce n'est pas un signe...)                                                    
    43) Cinquantes nuances de Grey de E.L. James
    44) Chasseuse de la nuit de Jeaniene Frost                              
    45) La Ligne Verte de Stephen King                                            
    46) Tobie Lolness de Timothée de Fombelle
    47) L'étranger d’Albert Camus
    48) Charley Davidson de Darynda Jones                                   
    49) Les chroniques lunaires de Merissa Meyer                       
    50) Les fourmis de Bernard Werber                                          
    51) Nos étoiles contraires de John Green                               
    52) Fedeylins de Nadia Coste               
    53) Croc-Blanc de Jack London
    54) Persuasion de Jane Austen
    55) Outlander de Diana Gabaldon
    56) Le livre des étoiles Erik L'homme
    57) Le Horla de Guy de Maupassant
    58) La couleur des sentiments de Kathryn Stockett
    59) Contes des Royaumes de Sarah Pinborough
    60) Fahrenheit 451 de Ray Bradbury
    61) Roméo et Juliette de William Shakespeare
    62) Le monde de Narnia de C. S. Lewis
    63) Rose Morte de Céline Landressie
    64) Simetierre de Stephen King
    65) La sélection de Kiera Cass
    66) Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald
    67) Divergente Veronica Roth
    68) Le passeur de Lois Lowry
    69) Nous n'irons plus au bois de Mary Higgins Clark
    70) Ensemble c'est tout d'Anna Gavalda
    71) Demain j'arrête ! de Gilles Legardinier
    72) Eleanor & Park de Rainbow Rowell
    73) Cosmétique de l'ennemi d’'Amélie Nothomb
    74) On achève bien les chevaux d'Horace Mac Coy
    75) Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol
    76) The Mortal Instruments de Cassandra Clare
    77) 1984 de George Orwell
    78) Twilight de Stephenie Meyer
    79) Autre-Monde de Maxime Chattam
    80) Ne le dis pas à maman de Toni Maguire
    81) L'Epouvanteur de Joseph Delaney
    82) A kiss in the dark de Cat Clarke
    83) Multiversum de Leonardo Patrigiani
    84) L'épée de vérité de Terry Goodking
    85) Night School de CJ Daugherty
    86) Phobos de Victor Dixen
    87) Le chaos en marche de Patrick Ness
    88) Haut Royaume de Pierre Pevel
    89) Kafta sur le rivage de Haruki Murakami
    90) Kushiel de Jacqueline Carey
    91) La Dernière Terre de Magali Villeneuve
    92) La Mécanique du Coeur de Mathias Malzieu
    93) 3096 jours de Natascha Kampusch
    94) Oraison de Samantha Bailly
    95) La Symphonie des Abysses de Carina Rozenfeld
    96) Le vieil Homme et la mer de Ernest Hemingway
    97) Les dames du lac de Marion Zimmer Bradley
    98) Le Cycle d'Alamänder d'Alexis Flamand
    99) Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig
    100) Corps et âmes de Franck Conroy

    Bonus 101) L'Histoire de Pi, de Yann Martel

Bon, sans rien faire j'en ai déjà 15 et j'ai passé le premier palier (10 livres). Je vais donc tranquillement me diriger vers le second (20 livres). Mais pas sur que j'arriverais au troisième un jour (50 livres). Encore moins au dernier (100 livres) vu que je ne lirais que ceux qui m'interessent.
Sachant que les livres qui me font le plus envie sont : Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers, Le monde de Charlie, L'histoire de Pi. Et que j'ai commencé Jane Eyre (sans être sur de le terminer un jour...).

Je me demande si je ne me lance pas dans un peu trop de trucs cette année... On le verra rapidement.
Vous aviez voté, vous ? Pour quels livres ? Ils ont été repris dans les 100 ?

Posté par kobaitchi à 18:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

28 janvier 2016

Psyche Industry - Christophe Berthy

psyche industrySalut visiteur !

Le blog a déménagé. Retrouve désormais la critique de Psyche Industry de Christophe Berthy sur Kobaitchi.com

 

Bonne visite et à bientôt.

Le blog a déménEnregistrer

Enregistrer

22 janvier 2016

Séki Mon voisin de classe - Takuma Morishige

seki_mon_voisin_de_classeIl en dit quoi le résumé ? Rumi est une élève studieuse et sérieuse... Mais elle a un GROS problème ! Son problème, c'est Séki ! C'est qui ? Ben, Séki, son voisin de classe ! Cet énergumène aussi stoïque que génial passe son temps à... tuer le temps ! Parce que les cours, c'est vraiment pas son truc. Alors il préfère bricoler, s'amuser, découper, inventer... faire tout ce qui lui passe par la tête sur son bureau, qui se transforme alors en véritable table d'expérimentations ! Difficile alors, pour la pauvre lycéenne, de rester concentrée, alors que son voisin s'agite dans tous les sens, sans jamais se faire prendre par les professeurs. Le pire dans tout ça, c'est que quand l'imagination de Séki déborde un peu trop, c'est toujours sur elle que ça retombe... pour le plus grand plaisir des lecteurs !!

Et moi, j'en pense quoi ?  Petite déception pour ce titre e, ce qui me concerne. Je m'attendais à rire à gorge déployée pendant 165 pages mais finalement, ben, je n'aurais esquissé que quelques sourires timide.

Le pitch est simplissime, Séki est un élève qui préfère passer le temps à jouer (ou construire des trucs et des machins, ou à nettoyer son bureau, ou... Enfin, à tout faire sauf écouter les cours) mais à part sa voisine de classe personne ne semble jamais rien voir et celle ci est régulièrement distraite par l'observation de ce garçon si singulier.

Ça aurait pu marcher. Ça aurait même pu courir. Sauf que les histoires se répètent un peu trop vite; Rumi observe son voisin de classe entrain de faire une chose totalement improbable, telle que faire un château de sable, elle s’énerve intérieurement contre lui qui n'est jamais attentif en classe mais elle n'arrête pas de l'observer si bien qu'elle en oublie d'écouter le cours et qu'elle fini par se faire remarquer par le prof.
Les 15 cours vont se dérouler presque exactement de la même façon, toujours sur ce même scénario, pratiquement sans variante.

Et si au début nous sommes intrigués et curieux d'en savoir plus au sujet de Séki (mais pas vraiment de Rumi en fait, je l'ai même trouvée un peu chiante par moment) notre intérêt se lasse vite alors que les gags se suivent et que le garçon ne prononce toujours pas un mot, n’a même pour ainsi dire aucune interaction ni avec Rumi ni avec les autres élèves.

seki3

Ce manga est comparé à L’élève Ducobu sur le bandeau l'entourant pour sa sortie mais je ne leur ai pas trouvé beaucoup de points commun, déjà il n'est a aucun moment spécifier que Seki est en échec scolaire, au contraire ça ne m'étonnerait pas que l'on apprenne dans quelques tomes qu'il est premier de sa classe. Aussi j'ai beaucoup plus ri il y a quelques années devant le cancre à rayures (de la BD, hein ! Pas de l'adaptation bousiforme qui en a été tirée !) qu'ici.

Cela dit il faut quand même reconnaître que certaines idées m'ont donné à sourire, je ne peux donc pas honnêtement donner un zéro pointé à cette histoire, et peut-être que le tome 2 remontera un peu le niveau ?

Le dessin, lui, est agréable à regarder mais sans rien avoir non plus de transcendant.
Du coup c'est une lecture qui passe le temps mais de la à avoir envie de se procurer le tome 2 ça reste vraiment à voir...
Le détail qui fait mal : A la limite j'ai trouvé les bonus plus drôles que l'histoire principale. Oups.

Point fort :  Les dessins sont mignons.
Points faibles : Se répète trop.
Nombres de tomes : 3 actuellement. Série en cours.


21 janvier 2016

Gel Mortel - Isabelle Larocque

gel mortel cover amazonIl en dit quoi le résumé ? Suspense dans la ville de Lyss. Pendant que la ville est ensevelie sous le gel, un habitant en profite pour créer des accidents mortels. Est-ce que l'inspecteur Müller pourra mettre sa naïveté de côté pou trouver le coupable ? 

Et moi, j'en pense quoi ? Globalement l'histoire est vraiment bonne. On s'attache à Theresa Müller et même au meurtrier. Ce sont des personnages complets et logiques (presque tout le temps).
Au début j'ai cependant un peu galéré à cause des noms de rues en allemand. Les lire était contraignant, les situer impossible. J'ai trouvé qu'on s'attardait un peu trop dessus alors qu'ils se ressemblaient tous pour moi, que je les oubliais dans la seconde où je les avais déchiffrés et qu'il m'était impossible de me rappeler qui habitait à quelle adresse.

Grosso modo le style est très agréable, il est très facile d'entrer dans l'histoire et plutôt difficile de refermer le livre avant la fin.
Cela dit j'ai quand même repéré quelques petites choses désagréables :
Des dit-il/dit-elle après chaque répliques de chaque personnage dans les dialogues du début. C'est lourd, répétitif et inutile.
Des tournures de phrases étranges, mélange entre le québécois, le suisse et aussi quelques fautes.
(exemple : Aussi bien au lieu d'autant, rejoindre pour téléphoner (à la limite joindre c'est ok, mais rejoindre ça sonne faux), patte de chaise au lieu de pieds, auto pour voiture. Ce dernier en particulier est très étrange et très souvent utilisé, surtout pour auto de police, ça dédramatise tout, je trouve. En Belgique, et aussi en France je pense, auto est plus utilisé pour les « petites autos » avec lesquelles les enfants jouent. Du coup ce n'est pas vraiment faux de l'utiliser pour désigner les voitures mais ça fait une impression super bizarre. Bon, ce n'est pas grave non plus mais quand on est pas habitué à ce langage ça surprend et ça nous sort un peu de l'histoire.)

A un moment il y a un retournement dans l'histoire, je ne peux pas vraiment en parler parce que ça vous gâcherait la lecture mais c'est la première fois que je lis un roman auto édité qui tente de faire ça et qui... y parvient ! Je tenais du coup vraiment à en parler un peu parce qu'avant que l'auteure ne décide de nous retourner la tête je n'avais rien vu venir. C'est un très très bon point.

Les persos sont la plupart du temps crédibles même si par moment leurs réactions sont un peu illogique ou énervante. Cela dit dans la plus grosse partie du roman je n'ai vraiment pas eu grand chose à leur reprocher.

La Suisse est finalement assez peu présente dans les histoires que j'ai l'habitude de lire, du coup c'est sympa une histoire qui s'y passe enfin (malgré les noms de rues imprononçables).
C'est un thriller sympathique où l'on suit à la fois la flic et le tueur. C'est fait intelligemment, on se fait parfois mener un peu en bateau par l'auteur mais c'est bateau assez solide et plutôt joli, si bien qu'on fini par la laisser faire avec le sourire.   

Finalement est-ce un coup de cœur ? Je crois bien que oui. Peut-être pas le gros coup de foudre comme on en a qu'un ou deux par an mais c'est tout de même une très bonne histoire qui, pour moi, mérite d'être lue.

Point fort :  Addictif, personnages crédibles et attachants.
Points faibles : Quelques répétions et expressions suisse et/ou québécoise auxquelles on n'est pas forcément habitué.e.s. Une fin un peu mitigée.
Nombres de tomes : 1

18 janvier 2016

Swap carnets voyageurs [Inscriptions terminées]

Hey, tas d'ampoules en vrac !

Je vous ai parlé, il y a plusieurs mois déjà, d'un swap un peu particulier qui me trottait dans la tête. Mais à cette époque j'avais encore un peu de mal a le voir bien dans son ensemble et c'est pourquoi j'ai mis tant de temps à revenir dessus.
Aujourd'hui l'idée a eu l'occasion de faire son chemin suffisamment et je suis enfin prête à vous le dévoiler.

Si vous vous en souvenez (bon, ça date de plus de six mois mais je suis sur que certain.e.s ont une bonne mémoire) j'hésitais pas mal sur l’objet à customiser, ne sachant si je devais en définir un ou le laisser au libre choix des swapeur.euse.s. Le problème principal de cette seconde option était que certain.e.s auraient pu se retrouver devant un objet qui ne les inspireraient pas du tout voir qu'iels seraient dans l'incapacité de retoucher. Du coup j'ai décidé que l'objet voyageur à customiser serait le même pour tou.te.s et serait un carnet.

Pourquoi un carnet ?

  • Parce qu'à peut près tout le monde peut trouver un moyen de décorer quelques pages.
  • Parce que ça se trouve facilement et pas cher.
  • Parce que ce n'est pas trop gros et que ce sera facile à envoyer.
  • Parce que je kiffe les carnets et que je ne dois pas être la seule. (oui, ce point est 100% subjectif, deal with it)


Comment donc que c'est qu'on va faire ?
Pour les habitué.e.s des swaps "tradi" où A envoie à B, qui envoie à C, qui envoie à D, qui envoie à A... Oubliez ! Ici le but est que le carnet de chaque participant.e.s passe entre les mains de chacun.e.s des autres.
S'il y a cinq participant.e.s il y aura cinq personnes qui écriront dans chaque carnet. Je ne sais pas si je me fait bien comprendre ?
Un exemple vaut mieux qu'une longue explication donc voilà :

A envoi son carnet à B. B en décore une partie puis l'envoi à C. C s'occupe de sa partie du carnet et l'envoi ensuite à D. D fait ce qu'iel à a faire dans le carnet et le renvoi seulement à A.
Pendant ce temps A aura également reçu un carnet, l'aura décoré et envoyé à la suivant.e. Etc.
Je m'arrangerais pour que chacun.e ai à envoyer à une personne différente à chaque fois. Comme ça on découvre du monde et chaque participant.e n'a bien qu'un carnet à gérer à la fois.

  • Je pensais limiter le swap à 5 à 7 personnes (parce que plus ça risque de s’éterniser vraiment trop longtemps)
  • On garderait chaque carnet 15 jours environs.
  • On aurait entre 3 et 5 pages à remplir par carnet.
  • On pourrait ajouter un petit cadeau pour la personne suivante dans chaque envoi (d'où l’intérêt d'envoyer à quelqu'un de différent à chaque fois. Peut-être mettre un budget, histoire de ne pas se ruiner, genre 5-6€ max (et vraiment pas plus, sérieusement, le but n'est pas de se ruiner, juste d'ajouter un mini truc en plus. Avec deux envois par mois en moyenne, donc) ? Ce point, plus que les autres encore serait à débattre avec les interessé.e.s donc je propose un vote une fois que les participant.e.s seront inscrit.e.s)
  • J'avais pensé un moment que chaque carnet pourrait avoir un thème choisi par son propriétaire mais je crois que ce serait plus simple si ce n'était pas le cas. Histoire d'éviter l’angoisse de la page blanche devant un carnet à thème donuts si vous détestez ça. Le remplissage des pages doit avant tout rester un plaisir.
  • Le lancement est prévu pour le 8 février (plus tôt s'il est complet avant)

Qu'en dites vous ?

Préparation du swap :
Je pensais que pendant la période d'inscription on pourrait se mettre à la recherche de son carnet, en décorer la couverture si désiré et remplir les quelques premières pages soit même, avec un message pour les autres ou pour soi même, ou ce qu'on veut en fait.

Que mettre, qu'indiquer dans ses pages ?
A peut de choses prêt tout ce qu'on veut. Ça peut être une sorte de journal (plus si intime), des dessins, des idées, des décorations diverses et variées, des mots d'encouragements, une histoire, une BD, des pensées, etc. Ça peut être peint, cousu, dessiné, maquillé, brodé, gratté, plié, découpé, collé... Ça peut être joyeux, triste, mélancolique, drôle... Tout ce qui vous passe par la tête et de la façon dont vous avez envie, vraiment. Ça peut-être rempli d'une traite ou un peu tout les jours. Ça peut-être très coloré ou pas tant que ça. Ça peut-être majoritairement du texte ou il peut n'y en avoir que très peu. Toutes vos pages peuvent être faites avec la même technique ou vous pouvez faire un max d’expérimentations.
Vous êtes totalement libre de ce que vous ferez (sauf, évidement, abîmer les pages des autres participant.e.s ou le carnet).
Pensez juste à signer vos pages
Quelques inspirations ici et là.

Idée : Avant d'envoyer son propre carnet, réserver les deux-trois dernières pages de celui ci pour que les participant.e.s y indiquent leur nom, pseudo, blog, ... ainsi que les pages faites. Décorer ces pages légèrement, ou au moins indiquer un titre sans équivoque. (Peut être y laisser un post-it pour expliquer ce qu'on peut y indiquer). N'est pas du tout obligatoire ! Mais peut être sympa. Du coup, pensez à regarder les dernières pages des carnets, au cas où.

Si on souhaite garder secret un message ou une page pour lea destinataire final.e du carnet on serait parfaitement en droit de sceller cette page d'une façon ou d'une autre, les participant.e.s suivant.e.s seraient donc prévenu.e.s du caractère personnel  de cette partie et ne chercheraient pas à l'ouvrir.


Récap pour bien comprendre (et comme ça je vois si je n'ai rien oublié) :
Partons sur sept inscrit.e.s et mettons nous dans la peau de A.

  • Inscription et achat de mon carnet, celui qui me reviendra au bout du temps de swap.
  • Décoration de la couverture (si nécessaire/envie) et remplissage des premières pages (cinq max ?) (si nécessaire/envie)
  • Lancement du swap (8 février)
  • Réception des questionnaires et achat d'un mini cadeau pour B
  • Envoi du mon carnet et du cadeau chez B (entre le 8 et le 15 fév)
  • Réception du carnet de G ainsi que du cadeau qu'iel m’envoie.
  • Décoration/remplissage de cinq page max dans le carnet de G et achat d'un mini cadeau pour C (15 jours)
  • Envoi du carnet de G chez C (avec le cadeau)
  • Réception du carnet de E et du cadeau de F. Mon carnet se trouve maintenant chez D
  • Décoration/remplissage de cinq page max dans le carnet de E et achat d'un cadeau pour D (15 jours)
  • Envoi du carnet de E chez D.
  • Réception du carnet de B par E.
  • etc, etc.

qui a le carnet

On comptera une semaine de trajet pour le carnet à chaque fois + les 15 jours ou nous le garderons.

Je ne veux pas que ce swap nous pèse et c'est pour ça que j'ai prévu 15 jours pour chaque carnet. Qu'on ait le temps de faire ça tranquillement sans stresser en regardant le calendrier. Mais forcément à cause de ça il sera étalé sur plusieurs mois et ça pourra peut-être sembler un peu long... Du coup il vaut mieux être motivé avant de s'inscrire. Mais je ne veux pas non plus que ça vous décourage. Ce sera certes un peu long mais le travail à fournir ne sera pas énorme non plus, vous pouvez remplir vos pages au soir ou le weekend et comme précisé plus haut le style est totalement libre.
Et puis si on est moins de sept il sera plus vite bouclé, aussi.

J'ai préparé un petit questionnaire histoire qu'on apprenne à mieux se connaître. Dés que vous serez inscrit.e je vous l’enverrais par mail, vous pourrez y répondre et me le renvoyer. Je les enverrais aux personnes concernées en temps et en heures.

Il y a probablement des choses que j'oublie même si j'ai fait de mon mieux pour que ce ne soit pas le cas et que j'ai l'impression que mon explication est gigantesque... Du coup si vous avez des questions n'hésitez surtout pas à les poser. Et si vous trouvez l'idée sympa à vous inscrire.

J’espère que vous serez emballé.e.s par ce swap et qu'au moins quelques places se rempliront rapidement.
En tout cas, que vous participiez ou non n'hésitez pas à me dire pourquoi dans les commentaires, ça fait toujours plaisir.

 

Les inscrit.e.s :

 

Posté par kobaitchi à 12:34 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 janvier 2016

Village en pain d'épice. Mais en fait pas tout à fait. Mais finalement si, un peu quand même...

Hey, tas de cartables asthmatiques !

Bon allez, on en parle encore une petite fois et on passe à autre chose.
*regrette vraiment de ne pas avoir bougé son cul pour pouvoir poster ça en décembre parce que là, en janvier, ça le fait tellement mais tellement pas*
Je pense y avoir vaguement fait allusion dans un article précédent, (mais j'ai la flemme de chercher dans lequel) pour ce Noël j'ai construit, avec l'aide de ma petite môman, un village en pain d'épice.
Mais en carton.
Enfin, un village qui ressemble à du pain d'épice.
Mais qu'on ne peut pas manger parce que ce n'est pas vraiment du pain d'épice mais du carton.
Juste pour faire semblant, quoi, et pouvoir s'en resservir (peut-être) l'année prochaine (enfin, celle ci du coup).

paindep1

Je crois que le résultat est plutôt correct même s'il est loin d'être parfait.

paindep2

Je ne vous cacherais pas que la partie que j'ai trouvé la plus sympa était la décoration avec les stylos à peinture 3D. Et la plus chiante ? Le dessin et découpage des maisons dans le carton (c'est pour ça que beaucoup de modèles sont grosso merdo les mêmes).

paindep3

Je ne sais pas vous mais moi les minis loupiotes en fausses bougies chauffes plats à l’intérieur des petites baraques ça me fait plus penser à un méga incendie de village (genre pendant un pillage) qu'à un chaleureux feu de cheminée. Même si, en fait, les deux ne sont absolument pas incompatible entre eux. Quoique pour le coté chaleureux on repassera...

paindepicegif

Voilà. Demain (ou après demain, hein...) on va pouvoir revenir dans le présent (Yeah !) parce que je ne crois pas avoir encore un article hivernal qui traine.

Et vous, vous faites aussi ce genre de truc pour vos décos de Noël ou bof bof ?

12 janvier 2016

Bichon t 1 et 2 - David Gilson

bichon 1et2Il en dit quoi le résumé ? Tome 1 : Se déguiser en princesse pour un goûter d anniversaire, jouer à l'élastique, entamer une chorégraphie en pleine cour de récré... Un peu compliqué quand on aime faire toutes ces choses et qu on est un petit garçon de 8 ans. Mais pas pour Bichon : il transgresse les règles de la société sans même s en rendre compte ! Heureusement, sa famille et ses amis l aiment tel qu il est. Même que parfois Jean-Marc, le beau garçon du CM2, prend sa défense quand on se moque de lui...
David Gilson réussit l ambitieux pari de raconter avec tendresse et humour la vie quotidienne d un petit garçon « pas comme les autres ». Bichon ne fait qu être lui-même et se soucie peu du regard des autres, et cette personnalité déjà si affirmée et si naturelle est un joyeux exemple pour les petits et grands lecteurs !
Tome 2 : Le mois de juillet commence mal pour Bichon qui accumule les contrariétés. Son ami Jean-Marc lui manque et un petit accident va retarder le départ en vacances de la famille. La vie de Bichon est heureusement de nouveau ensoleillée pendant le mois d août. En jouant au cerf-volant sur la plage, il fait la rencontre d un petit garçon américain à la personnalité originale avec lequel il se découvre des goûts en commun. Bichon, toujours naturel et décomplexé, aidera le jeune garçon à accepter sa singularité, ce qui marquera le début d un belle amitié entre eux.

 

Et moi, j'en pense quoi ? La première fois que j'ai ouvert le tome un de Bichon ce fut un véritable coup de cœur. Pour les dessins déjà, bien que je les connaissais déjà, suivant l'auteur sur Deviantart au départ et sur Facebook ensuite, mais aussi pour cet adorable petit personnage qu'est Bichon.

Et pourtant c'était pas gagné. Avant la publication du premier tome et ce pendant plusieurs mois, David Gilson, que je connaissais à ce moment sous le pseudo de Prince Kido, parlait régulièrement de sa future BD, Bichon, dans ses news Deviantart et a chaque fois je préférais zapper et jamais je ne cliquais sur les liens qu'il proposait.

Et tout ça pourquoi ?
Parce que quand on me dit Bichon moi je pense à ça.
Et ça, ça ne me procure aucune émotion agréable.
Oui, aujourd’hui je me confesse, je n'éprouve aucune sympathie pour les bichons...
Je ne m'explique pas pourquoi ça me fait ça (et franchement j'ai cherché) mais je déteste cette race de chiens. Je n'ai jamais ressenti ça pour aucune autre race ou espèce ni avant ni après. Je ne compends pas comment on peut aimer cette race de chien. Et pire, je ne comprends pas pourquoi je ne comprends pas...
Enfin, à cause de ça je boycottais, toute seule dans mon coin, cette BD en me disant que rien de bien ne pourrait sortir d'un titre pareil.

Mais bon, les mois passaient et je devais tout de même admettre que les dessins présentés étaient quand même bien sympa. Ce qui n'avait rien de vraiment surprenant vu qu'après tout je suivais sa page justement parce que ses dessins me plaisaient.
Quelques temps après je me suis inscrite sur Facebook et j'ai commencé à liker les pages des dessineuxes que je ne suivais avant ça que sur DA. En toute logique je suis arrivée sur sa page aussi, je l'ai likée et j'ai décidé d'en faire de même pour la page dédiée à Bichon aussi. Par soutien. Parce que j'aimais vraiment son travail.
Et c'est ainsi que ce petit garçon a commencé à apparaitre régulièrement sur mon fil d'actu, que je me suis attachée à lui et que j'ai eu envie de savoir ce qui allait lui arriver.

A la sortie du premier tome je l'ai donc tout naturellement ajouté à ma wishlist et je l'ai reçu, de la part de Sieu K, pour Noël seulement deux mois après.

Dés les premières pages j'ai adoré, mais il faut dire que cela faisait plusieurs mois que j'étais conquise.
Ce gamin sincère, attachant, souriant et touchant qui vit des aventures parfaitement ancrées dans la réalité et pourtant toujours accompagnées d'une touche de magie (d'amour) ne peut que vous ravir le cœur.

De nombreuses références actuelles et pop culture sont disséminées parmi les pages, que ce soit dans les jouets des enfants, leurs déguisements ou juste dans des détails de ci de là. C'est sympa et ça pose l'histoire dans une époque (celle ci en l’occurrence). Il est un peu tôt pour prédire comment ça vieillira et si les références donneront un coté nostalgique ou hasbeen à l'ensemble mais si on me demandait malgré tout de me prononcer là tout de suite j'aurais tendance à davantage pencher vers le coté simplement nostalgique. Mais bon seul l'avenir nous le dira.

Le tome un se déroule durant toute une année scolaire où l'on apprend à connaitre Bichon, ses parents et ses camarades de classes dont certains sont vraiment cool et d'autres un peu moins (pas de classe de Bisounours donc mais pas de vrai tirant non plus, vous pouvez arrêtez de flipper).
Et comme il faudra attendre la dernière page de ce tome pour apprendre le prénom de Bichon, son vrai prénom, parce que Bichon n'est qu'un surnom, hein, vous l'aviez compris, je ne vous le dévoilerais pas ici.

Dans le deuxième tome, sortit fin 2015, toute la famille part en vacances à la mer où tou.te.s font la connaissance de Cody, le garçon aux cheveux longs et paréo sur la couverture et ce volume se déroule en grande partie au bord de la plage.
J'ai trouvé que Mimine (la petite sœur) gagnait en importance. On fait aussi davantage connaissance avec le papa qui était plutôt resté en retrait dans le tome 1 et c'est intéressant de voir que ses réactions ne sont pas les mêmes que celles de la maman. Et puis on est aussi un peu mal à l'aise pour lui à chaque fois qu'il gaffe mais c'est ce qui fait une grosse part de son charme aussi.

Pour résumer : Sincèrement il n'y a rien à jeter dans cette BD. Tous les personnages sont intéressants, de la maman qui est un modèle d'ouverture d'esprit aux copin.e.s de classe ou de vacances, en passant par les autres membres de la famille. Vraiment toutes les personnalités sont intéressantes et même si la plupart des personnages sont bienveillants et acceptent finalement Bichon tel qu'il est, il est aussi intéressant de remarquer que ce n'est pas leur cas à tou.te.s. Ce qui rend le tout plutôt cohérent vu que des abrutis on fini toujours pas en rencontrer.

Je conseille vraiment cette BD. A toutes et tous. Parce qu'elle fait du bien, que les dessins sont jolis et qu'on ne peut que s'attacher aux personnages.
En un mot comme en cent : Foncez !

Son blog
Sa page Facebook
La page FB de Bichon
Sa page Deviantart


Point fort :  Les dessins, les persos crédibles et attachant.e.s, les références
Points faibles : Franchement je ne vois pas.
Nombres de tomes : 2 actuellement. Série en cours.

Ce livre compte pour la catégorie 33 du défi lecture 2016 : Un livre dont le héros est un enfant (max 12 ans)

def LEC 2016

10 janvier 2016

Sapins tout doux pour swap

Hey tas de poneys arc-en-ciel !

Oui, j'ai fait un haiku. Oui, on dirait du franponais...

Je sais que ce n'est plus trop la bonne saison pour ça mais je ne vous ai pas encore montré ces deux petites suspensions pour sapin de Noël que j'ai expédié pour un swap le mois dernier.

sapinblanc (9)  sapinblanc (14)

Je ne sais plus vraiment de quoi d'autre il se composait (ça remonte à début décembre, voire fin novembre, j'ai eu le temps d'oublier quatre fois depuis) mais je ne crois pas me rappeler qu'il y avait autre chose de fait main dans le colis.
Du coup je ne vous montre que ça.

J'avais hésité à m'en faire un ou deux aussi avec les restes du tissu tout doux mais j'ai été un peu trop occupée et j'ai finalement zappé. Ce sera peut-être pour une autre année (ou pour jamais, c'est plus probable...)

sapinblanc (2)

Je sais qu'ils ont plu à leur destinataire, et c'est le principal, mais et vous, vous les aimez ?