C'est rare mais ça arrive...

22 octobre 2015

Nominettes en pierre pour jardin potager

Alors non, déjà, je ne suis pas à la bourre pour faire cet article.

J'ai récolté cette semaine mes derniers petits pois, haricots, borlotti, poivrons et radis mais je ne suis pas à la bourre du tout.
legblog2
Du coup, comme je ne suis pas à la bourre, je peux vous montrer sans l'ombre d'un malaise le potager tel qu'il était à la fin du printemps et les grosses pierres petits cailloux qui auraient du nous aider à nous rappeler ce que nous avions plantés là.
Qui auraient du car, très vite, ils ont été ensevelis sous la végétation qui n'a eu de cesse de se faire plus luxuriante à mesure que l'été progressait.
Et puis bon, à la pousse des premiers début de légumes on a plus eu trop besoin de repères. Même sans être des spécialistes les feuilles de radis ça ne ressemble pas trop à des tiges entortillées de petits pois.
Et les fanes de carottes ce n'est pas comme le persil plat, ça ne peut pas se confondre avec autre chose.
legblog3
On s'est partagé le travail avec Sieu K, résultat à part l'un ou l'autre je ne suis plus très sur de savoir qui a fait quoi...
Bon, non, pour être honnête en les regardant il est presque tout à fait possible de le deviner (même si je continue à avoir des doutes pour certains), donc si vous voulez jouer à qui à dessiné quoi dans les commentaires donnez vous en à cœur joie.
legblog4
Je ne suis pas sur que la peinture résistera à l'hiver. En fait le poivron n'a même pas résisté à l'été. On les redessinera peut-être bien l'année prochaine, et cette fois j'essaierais de vous en parler directement.
Tout au moins si je n'oublie pas de le faire cette fois...
Allez, bonne soirée tout le monde. Et si vous avez d'autres méthodes sympa pour identifier vos jeunes pousses partagez les dans les commentaires, ça  m’intéresse de les connaitre.

legblog1

 


07 juin 2015

Hôtel à insectes ou quand j'ai décidé de cohabiter

Avec l'été qui arrive, et parce que j'aime me lancer dans des chantiers qui me broutent le train après deux petites heures, j'ai décidé le mois dernier d’abriter quelques isdf* dans le jardin.
Et quand on sait que j'ai horreur des toutes petites bêtes on est en droit de se demander pourquoi j'ai fait un truc pareil.

La réponse tient en peu de mots, les insectes utiles² sont de moins en moins nombreux dans nos jardins, la faute aux pesticides, herbicides ainsi qu'a des facteurs que nous ne connaissons pas. Mais ne ne voilons pas la face, l'industrialisation de l'agriculture a contribué à leur déclin, ça ne fait absolument aucun doute.
Et les conséquences nous les connaissons toutes et tous, diminution massive de la biodiversité, problème de pollinisation et à terme, dans les scénarios les plus catastrophiques mais hélas pas si improbables, pénurie alimentaire.

Ce que nous pouvons faire pour aider les insectes mais aussi nous même, la planète et ceux qui l'occuperont après nous : Déjà, bannir les pesticides et herbicides. Sérieusement, ces choses ne sont bonnes pour personne et sont majoritairement gérée par des gens qui ont prouvés (si besoin était) n'avoir que faire de nos santé et avenir. Ensuite, nous pouvons disposer un hôtel à insectes dans notre jardin pour les inciter à rester chez nous. Rien ne dit qu'il sera full la première semaine mais s'il n'habite ne serait ce que quelques individus ce sera toujours ça de pris, pour eux comme pour nous.

Je peux difficilement influer sur ce que vous répandrez ou pas dans votre jardin, en revanche je peux vous montrer comment j'ai réalisé mon hôtel à insectes pour, peut-être, vous donner quelques idées.

hai3

Il ne s'agira pas vraiment d'un tuto parce que, franchement, il suffit de jeter un œil sur google pour en trouver des beaucoup plus beaux que le mien. Mais je vous propose quand même de m'accompagner dans la réalisation de celui ci.

J'ai travaillé exclusivement avec du matériel que j'avais déjà chez moi. Planches de récup, brindilles pour allumer le feu, pailles stockée dans l'étable, feuilles mortes, etc.
Après libre à vous de faire de même ou d'acheter du matos exprès pour ça.

On commence par choisir la taille, ici 50 sur 70 cm si mes souvenirs sont exacts.
Mon intention était de faire un petit hôtel. Heureusement.

On cloue quatre planches sur un dos pas trop fragile puis on cloisonne un peu comme on veut.

hai2

Ensuite on jette un œil sur internet pour voir de quoi ont besoin les différents insectes et on adapte avec ce qu'on a.

Et une fois que tout est en place on grillage ce qui doit l'être.
Bon, nous on a préféré tout faire parce qu'il y avait quand même pas mal de choses qui tenait de façon un peu bancale et qu'on avait pas trop envie que tout se casse la gueule pendant qu'on le déplaçait.

hai4

Et voilà, y a plus qu'à déposer l’hôtel au fond du jardin et attendre les premiers clients.

hai1

 

* Insectes sans domicile fixe.
² Je n'aime pas ce terme, utile, qui sous-entend que seul les êtres nous étant utile méritent notre attention mais j'avais besoin de ça pour faire passer mon message.

 

 

 

07 février 2015

Fromage végétal ciboulette-oignons (la recette simple, rapide et délicieuse)

Je sais que c'est rare mais aujourd'hui on va parler cuisine. Parce que je ne peux pas garder pour moi l'une des meilleures recettes salées que j'ai eu l'occasion de tester jusqu'à aujourd'hui.

La recette de base à été partagée sur un groupe Fakebook il y a peu de temps mais je ne me souviens plus du tout par qui (d'ailleurs si cette personne se reconnait et veut que son nom ou pseudo apparaisse ici qu'elle le fasse savoir, ça ne me dérange, évidement, pas). Sauf que cette recette contenait de la moutarde et que je n'aime pas du tout la moutarde. Je l'ai quand même essayée telle quelle en espérant que le gout ne serait pas trop prononcé mais évidement on ne goutait que ça. Donc, quand j'ai retenté le coup, c'est à dire hier soir, j'ai gardé la base mais j'ai totalement changé les ingrédients censés donner le gout. Et je me suis retrouvée avec un fauxmage qui ne goute pas tout à fait le fromage, qui est même plutôt unique en matière de gout, mais qui est juste délicieux.

 Recette de fromage végétal ciboulette-oignons (VEGAN)

En plus, vous allez voir, il faut moins de temps pour le préparer que pour lire cet article. Bon, peut-être pas, mais moins que pour l'écrire ça c'est certain!
Parce que s'il y a un truc qui me gonfle en cuisine ce sont les recettes qui prennent 1h (voir plus) à se préparer, et si en plus elle contiennent des tas d'ingrédients introuvables c'est même pas la peine, j'abandonne avant d'avoir commencé. Ici il n'y a qu'un ingrédient un peu atypique mais qu'il vous faudra indispensablement trouver si vous voulez vous lancer dans la cuisine vegan. Mais on va voir ça tout de suite.
Allez, c'est partit!

 Recette de fromage végétal ciboulette-oignons (VEGAN)

Pour cette recette de fromage végétal ciboulette-oignons vous aurez besoin de :

  • 200ml de crème végétale (soja par exemple. On ne trouve que celle ci par chez moi de toutes façons)
  • 1 c.à.c. de flocons de levure maltée (trouvable, normalement, en magasin bio. "Normalement" parce que j'ai du en faire trois pour la trouver. C'est lui l’ingrédient atypique de la recette et c'est lui qui donne une grande partie du gout, il vous faut donc vraiment le trouver)
  • 1 c.à.c. d'agar-agar en poudre (trouvable de plus en plus dans les supermarchés normaux à prix d'or ou pour trois fois rien en épicerie asiatique)
  • Quelques brins de ciboulette fraiche
  • De l'estragon, poivre, sel et romarin (ou autre épices si vous n’aimez pas celles ci, j'improvise tout le temps moi, alors ne vous gênez pas pour en faire de même)
  • 2 ou 3 c.à.c. d'oignons frits (ou 5-6 si vraiment vous kiffez les oignons. Ou même zéro si au contraire vous détestez ça, mais ça aura moins de gout)
  • 1 c.à.c. de fécule de maïs.

 Recette de fromage végétal ciboulette-oignons (VEGAN)

La recette :

  • Faites chauffer la crème dans un poêlon avec tout les ingrédients sauf la fécule.
  • Mélangez.
  • Quand ça bout retirez du feu, ajoutez la cuillère de fécule et mélangez encore un peu.
  • Versez  la préparation dans un moule (en silicone ça vous permettra de démouler mais ce n'est pas obligé) et laissez au frigo au moins 2 h (une nuit c'est top).


Et voilà!
Vous n'avez plus qu'à le démouler.
A manger sur un toast, en dés dans une salade ou comme vous voulez.
Le truc génial c'est que ça fond comme du vrai fromage!
La preuve, dans un croque mr.

 Recette de fromage végétal ciboulette-oignons (VEGAN)

Si vous testez n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, surtout.

Je pense que mon prochain test culinaire sera de tenter de faire de la fondue avec une variante de ce fauxmage (parce que ça ça me manque vraiment). Je vous tiendrais au courant de ma réussite (ou de mon échec total).

 

19 août 2014

Mon nouveau déo ourson fait main (et vegan)

Hier j'ai reçu ma première commande Aroma-zone! Je suis trop contente, ça faisait des mois que j’hésitais à la passer!

J'ai acheté plusieurs trucs pour faire deux-trois recettes pompées de ci de là, je vous les montrerais dans un prochain article si ça vous intéresse mais là je veux vous parler de mon tout premier produit cosmétique réalisé avec mes petites mimines grosses patounes, un déodorant.

Pourquoi un déodorant? Pour plusieurs raisons, la première c'est que j'étais vraiment amoureuse d'aromarant de Lush. Quand ils ont arrêtés de le commercialisé j'en aurais bien pleurer (bon ok c'est pas tout à fait exact, en réalité j'aurais plus vite été jusqu'à les maudire sur plusieurs générations... Ce que je n'ai bien sur pas fait, pas même en pensées, non non.) J'avais bien tenté aromaco par la suite mais j'ai vraiment  moins accroché. Aromarant avait une odeur vraiment unique et "sauvage" pour un déo, du point de vue de mon appendice nasale aromaco ne lui arrivait pas à la cheville.
Enfin bon, depuis quelques mois, ayant usé tout mes stocks, j'étais repassée du coté allu de la force avec des déo basiques aux odeurs fruitées qu'on trouve dans les supermarchés. Jouant à l'autruche débile je n'avais même pas regardé les ingrédients parce que je savais que si je le faisais je n'y toucherais plus... Puis, il y a une poignée de semaines, en ayant assez d'avoir honte à chaque fois que je me badigeonnais les dessous de bras de son contenu rosé, j'ai finalement jeté un œil au contenu de mon flacon.
...
...

Et il s'est avéré que cette espèce de saloperie contenait de l'huile de castor. De l'huile de castor, putain! Non content d'être mauvais pour la santé à cause de l’aluminium et des autres saletés qu'il contenait ce stick m’annonçait sans sourciller qu'il contenait des résidus de cadavre!
Après m'être franchement bien énervée sur le fabricant, sur la société qui laisse faire ça sans y trouver quoi que ce soit à redire mais plus encore sur moi, qui avais été trop fainéante pour lire quatre misérables lignes avant de taper cette merde dans mon caddie, je suis partie à la recherche de recettes pas trop compliquées pour faire moi même un déo inspiré d'aromarant.
Autant vous le dire tout de suite j'ai fais chou blanc.
Par contre je suis tombée sur le blog d'Antigone XXI qui propose de centaines de recettes (bouffe et cosmeto) supers intéressantes (et vegan!) dont une recette de déo à faire en 5 minutes chrono.
Très intéressée j'étais alors.

2014-08-19 (35)

J'ai donc acheté ce qu'il me manquait, de l'arrow-root, de la cire de candelila, des huiles essentielles, un mini fouet cro meugnon... Enfin presque tout quoi, et aujourd'hui j'ai enfin pu tester la fameuse recette qui ne faisait envie depuis des semaines.
Bon alors, j'ai utilisé un moue en silicone que j'avais déjà, je peux donc dés maintenant me caresser les aisselles avec un ourson tout mignon,  garantit sans huile d'ourson.

J'ai juste divisé toutes les quantités par deux parce qu'il ne me restait que 30gr de bicarbonate de soude, ai fait dans l'à peu prés, n'ayant pas de balance de précision et ai remplacé l'HE de lavande par de la bourrache, mais le résultat me convient presque à 100%. La prochaine fois je mettrais juste un chouilla plus de cire histoire que ça fonde un peu moins dans les mains mais bon, ça mis à part ce déo semble vraiment bien, l'odeur est un peu particulière mais c'est juste le temps de s'y habituer, personnellement je ne trouve pas ça dérangeant (en même temps je vous rappelle que j'étais fan d'aromarant qui avait quand même une odeur très imposante et pas ordinaire du tout, hein).

Enfin bon, si vous avez ce qu'il faut à la maison je ne peux que vous conseiller d'essayer au moins une fois, ne serait ce que pour essayer d'arrêter de vous barbouiller la peau des produits toxiques contenus dans les déo "de base", aussi parce que, d’expérience, je sais que les pains de déo durent carrément plus longtemps que les roll-on ou les vapo. Et puis ça prend vraiment 5 minutes à réaliser, pour une fois que prendre soin de soi ne demande ni de gros moyens ni des heures de temps libre ce serait dommage de ne pas en profiter. 

Cet article compte pour la semaine du 24 au 30 avril du P52 avec le thème fondu.

P52

Et pour le défi Pinterest (pour lequel je ne suis presque pas en retard...)

08 décembre 2012

Calendrier de l'avent Jour 8 ; Li boûkète èmacralèye - Recette de crêpes Liègeoises de Noël

Aujourd'hui on va faire un truc qu'on fait rarement par ici, on va cuisiner!
Et on va cuisiner Liégeois!
Oui oui vous avez bien lu, et non on ne fera pas de boulette, il existe d'autres recettes typiquement liégeoises, comme les boûkètes.

Les quoi? Oui j'ai vu votre air surpris et un rien circonspect.
Alors les boûkètes c'est quoi? On pourrait dire que c'est une sorte de crêpes, mais un peu différente. Je pourrais vous en donner la recette originale mais on la trouve facilement sur des sites comme marmitons.org et surtout je crois qu'il existe autant de "versions originales" que de grands mères qui en cuisinaient tout les Noël. Donc au lieu de ça je vais vous partager notre recette, pas tout à fait comme les "vraies" mais que personnellement je trouve bien meilleure.
En fait (moment de confession ultime) je n'aime pas les vraies boûkètes... Trop fort gout de levure, trop d'alcool, trop pas à mon gout quoi.

Cette recette est donc plutôt une sorte d'hybride crêpe-boûkète. Mais je vous l'assure c'est délicieux.

  • Faites trempez une poignée de raisins secs dans un peu de rhum pendant 2 ou 3 heures.
  • Délayez 3 œufs (blancs battus en neige) dans 4 grandes cuillères de farines fermentante et 4 autres de farine de sarrasin.
  • Versez 1/2 litre de lait froid.
  • Aromatisez de sel (une pincée), cannelle ou vanille, mélangez pour obtenir une pâte homogène liquide puis ajoutez une cuillère à soupe d'huile d'olive.
  • Et enfin faites vos boûkètes comme vous feriez des crêpes. Ajoutez juste quelques raisins en plus quand vous mettez la pâte dans la poêle (pas forcément à chaque fois).

DSC_1100

Et si vous voulez que ça ne prenne pas 2 heures par pièce veillez à ne pas allumer la mauvaise plaque comme une certaine personne de ma connaissance...

En rapport avec ça il y a d'ailleurs un petit conte en wallon, l'histoire de la boûkète èmacralèye.
J'ai eu un peu de mal à la trouver mais c'est finalement chose faite grâce à Louis du blog Qu'en pensez vous.  D'ailleurs je profite de l'occasion pour le remercier.

Comme il n'avait que la version originale j'ai essayé de vous la traduire au mieux. Pas forcément littéralement mais du mieux que je le peux pour une meilleure compréhension.
Maintenant je ne dis pas non plus que l'histoire est passionnante hein, rien d'épique ni de fabuleux mais juste un petit conte liégeois sans prétention.

DSC_1109

LI BOÛKÈTE ÈMACRALÈYE

C'esteût l'nut' dè Noyé, li mame féve des boûkètes.
C'était la nuit de Noël, la mère faisait des boûkètes
Et tos les p'tits-èfants rassonlés dilé l'feû,
Et tous les petits enfants rassemblés devant le feu
Rin qu'a houmer l'odeur qui montéve dèl pêlète
Rien qu'à humer l'odeur qui montait de la poêle
Si sintî l'êwe al boke èt s'ralîtchî lès deûts.
Sentaient l'eau leur monter à la bouche et se reléchaient  les doigts.

Quand on costé dèl påsse èsteût djusse a l'îdèye,
Quand un coté de la pâte était juste à point
Li mame prindéve li pêle èt hoyève on p'tit pô,
La mère  prenait  la poêle et la secouait un petit peu.
Et puis houp, li boukète e l'êr féve ine dimèye
Et puis hop, la boùkète en l'air fit une pirouette
Åt dvins l'mitan dèl pêle ritournéve cou-z-å-hôt.
Et au milieu de la poêle se retrouvait cul vers le haut.

"Lèyi-me on pô sayî, brèya li p'tite Madjène,
"Laisse moi un peu essayer, brailla la petite Marie Jeanne.
Dji wadje del ritoûrner d'adreût dèi prumî côp.
Je parie que je vais  la retourner du premier coup.
Vos-alez vèyî, mame." Et vola nosse glawène
Vous allez voir mère" (NDT : En wallon on vouvoie tout le monde, on peut aussi tutoyer mais c'est très grossier). Et voilà notre gamine
Qui prind l'pêle a deûs mains, qui s'abahe on p'tit pô
Qui prend la poêle à deux mains, qui s'abaisse un petit peu

Et rouf ! di totes ses fwèces èle èvole li boukète
Et rouf! De toutes ses forces elle envole la boûkète
Ele l'èvola si bin, qu'èle n'a måy ritoumé
Elle l'envola si bien qu'elle n'est jamais retombée.
On qwèra tos costés, so l'årmå, podrî l'pwète
On chercha tout cotés, sous l'armoire, au dessus de la porte
On n'ritrova måy rin. Wice aveût-èle passé ?
On ne retrouva jamais rien. Où était-elle passée?

Tot l'monde s'èl dimindéve èt les k'mères di vinåve
Tout le monde se le demanda et les commères du quartier
Si racontît tot bas, al-nut, åtoû dès feu,
Se racontaient tout bas, la nuit, autour du feu
Qui c'esteût sûr li diâle qu'èsteut catchî d'zos l'tåve
Que c'était surement le diable qui s'était caché sous la table
Et qui l'aveût magnî sin fé ni eune ni deus...
Et qui l'avait mangé sans faire ni une ni deux...

L'iviér passa, l'osté ramina lès vèrdeûres
L'hiver passa, l'été ramena les verdures
Et lès fièsses di porotche ås djoyeûs cråmignons.
Et les fêtes de la paroisse aux les joyeux cramignons
Tot l'monde aveût dèdja roûvi ciste aventeûre,
Tout le monde avait déjà oublié cette aventure
Quand li mère d'a Madjène fa r'blanki sès plafonds.
Quand la mère de Marie Jeanne fit reblanchir ses plafonds

Vola don l'bwègne Colas, blankileû sins parèy
Voilà donc le borgne Colas, badigeonneur sans pareil
Qu'arive avou sès breûsses, sès håles èt sès sèyès.
Qui arrive avec ses brosses, ses échelles et ses seaux
I k'minça dè bodjî lès p'tites bardåh'rèyes
Il commença par enlever les petits objets encombrants
Qu'estî avå l'manèdje. I wèsta lès tåvlès
Qu'il y avait dans la maison. Il ôta les tableaux

Qui pindît so lès meûrs, puis montant so s'halète,
Qui pendaient sur les murs, puis montant sur l'escabeau
I d'pinda l'grand mureû qui hågnîve so l'djivå
Il décrocha le grand miroir qui s’étalait sur la cheminée
Et c'est podrî l'mureû qu'on r'trouva nosse boukète
Et c'est derrière le miroir qu'on retrouva notre boûkète
Qu'èsteû la d'pôy sî meûs, co pu deûre qu'on vî clå,
Qui était là depuis six mois, encore plus dure qu'un vieux clou,

Neûre come on cou d'chapê, reûdi èco pu qu'ine bâye,
Noire comme un cul de chapeau, encore plus raide qu'une quille,
Frisêye come ine vèye catche, èt d'zeûr di tot çoula,
Grêlée comme une vieille poire, et en plus de tout cela,
Tote coviète di strons d'moke èt tèlemint tchamossèye
Toute couverte de cacas de mouches et tellement moisie,
Qu'èle aveût dès poyèdjes co pé qu'in angora.
Qu'elle avait des poils encore pire qu'un angora.

Merci à Louis de nouveau, pour les quelques améliorations qu'il a apporté à ma traduction.


19 juillet 2012

Gyozas végétariens {La recette (improvisée) pour les nuls par une tout aussi nulle}

Hier on a  fait un truc....
Trop méga chiant!
Mais aussi trop méga bon parait-il ;)

Normalement j'aurais pas du en parler vu qu'on était juste partit d'une recette trouvée sur un site... Mouais sauf que le résultat ressemblait à tout sauf à ce qu'on devait faire à l'origine.

Allez je vous raconte, on était partit pour se faire des dim sum végétarien. Des raviolis à la vapeur quoi, comme dans les restos chinois, tout ça. Le genre de truc que je n'ai plus mangé depuis un truc comme 6 ou 7 ans, depuis que suis végé en fait, vu que c'est introuvable sans viande ces trucs là.

Alors on a commencé à préparer les ingrédients et alors que j'avais mélangé seulement un tiers de l'eau avec la farine je me suis retrouvée avec une pâte déjà beaucoup trop liquide... Je pouvais rajouter encore les 400 ml restant mais franchement je ne sais pas ce que j'aurais pu faire de ma pâte après. Des crêpes peut être. Des crêpes composée essentiellement de farine. Et sans lait... Enfin des crêpes dégueulasse quoi.
Donc on a changé la recette, on s'est dit "pas grave on va improviser"  Moi ça ne me change pas, c'est ce que je fais tout le temps. Je deviendrais une pro de l'impro un jour. Promis.

Enfin donc j'ai rajouté de la farine jusqu'à ce que ça ressemble à quelques choses puis je l'ai mise (ma pâte donc) dans le frigo pour qu'elle "repose". Genre elle venait d'avoir une activité physique très intense et il lui fallait un peu de repos pour passer à la suite... Enfin.
C'était donc le moment de faire la farce. Farce logiquement composée en grande partie de soja.
Notre soja on l'avait acheté un peu moins d'une semaine avant... Et bien naturellement il n'était déjà plus bon... Je sais pas chez vous, mais chez moi le soja n'est qu'une petite pute qui se conserve 3 jours grand maximum. Même s'il ne doit périmer que dans 5 jours il s'en fiche complétement, chez moi c'est genre "Je ne resterais pas plus de 48h dans ce frigo, je le jure.... Gnégnégné. Sinon je vous empoisonne! HAHAHAHA"
Non mais j’exagère presque pas en plus.

Enfin, donc on se retrouvait avec plus rien pour faire la farce, ou en tout cas il nous manquait ce qui aurait du en composer la majeur partie.
Donc on a continué sur notre lancée d'impro totale.

On aurait pu s'en sortir plus ou moins, comme toujours, mais en fat ça avait plutôt une bonne gueule une fois fini et "on" m'a dit "Whoua! Je les mettrais bien sur pinterest" ... "Ouais Chouchoutriloulou" sauf que pour le pinter faut d'abord le poster quelque part, et ce quelque part je sens bien que ça va devoir être mon blog, je me trompe? Enfin si tu veux faire un article cuisine te gêne pas hein, t'as le double des clefs depuis la fois ou je t'ai ouvert la porte pour que tu publies la réponse à mon tag (le truc super méga vieux auquel il n'a toujours pas répondu! Il n'a même pas commencé -_- Petite piqure de rappel l'air de rien...)" Mais bon, bien sur la réponse ça a été qu'il ne savait pas comment faire son article, et donc, ben oui, c'est moi qui m'y colle. Mais c'est peut être pas plus mal, il vous aurait tartiné la recette sans vous expliquer comment elle était née. Ça aurait été moins chouette non?


Ah oui tiens, la recette!
Bon je vous préviens c'est une recette à la Kob hein, fans des mesures précises et phobiques du "Tiens j'ai pas ça. Bah je vais mettre ça à la place" passez votre chemin ;)

 

DSC_4792


Alors, ce qu'il vous faut :

  • 150 à 300 gr de farine
  • 1 œuf
  • 200 ml d'eau
  • Un pack de tofu (200gr environs, ou 250, je sais plus)
  • Un petit ravier de champignons (même un très petit, nous on avait déjà un peu pioché dedans le jour avant. C'était des champis brun mais bon y a pas de raison que ça ne fonctionne pas avec d'autres)
  • Un peu de poireaux coupé en tout petit morceaux (genre 15-20cm. Le total, pas les morceaux!)
  • Un demi oignon
  • Beurre de cacahouète (2-3 c.a.s.)
  • Sauce soja
  • Curry thai
  • Piment
  • Cumin
  • Curcuma
  • Citronnelle
  • Miel
  • Sel
  • Poivre


(Pour toutes les épices c'est à vous de voir comment vous les aimez pour doser. Un peu, beaucoup, à la folie... Voir pas du tout)

Commençons par faire la pâte :

Dans un saladier mettez 100gr de farine et mélangez un jaune d’œuf et 200 ml d'eau. Normalement votre pâte est un peu trop liquide, donc rajoutez de la farine jusqu’à ce qu'elle ne colle plus aux doigts.
Faites en une boule, mettez la dans du papier transparent et laissez au frigo pendant une heure à peu près.


La farce maintenant :

Découpez vos légumes (poireaux-oignons et autre si vous voulez) et vos champignons et lavez les. Coupez votre tofu en très petit dés.
Occupez vous pendant une heure. Faites un scrabble, un solitaire ou une partie de pingpong.
Dans un wok ou une poêle faites une espèce de fricassée avec le blanc de votre œuf (c'est pas obligé mais c'est pour ne pas le jeter). Ajoutez le tofu puis vos légumes et laissez cuire un peu.
Épicez avec la sauce soja, le beurre de cacahouètes et les épices. Goutez souvent pour vous assurer que vous n'en mettez pas de trop.

Logiquement vous allez avoir un peu trop de jus, à cause de l'eau et de la sauce, réservez le, il vous servira de sauce pour tremper vos gyozas.

 

Et maintenant la préparation :

Pendant ce temps sortez votre pâte du frigo, asperger votre table (ainsi que vos habits et toute votre cuisine) de farine pour éviter que ça ne colle. Malaxez la un peu puis étalez là avec un rouleau à pâtisserie (chose que nous n'avons toujours pas! Si si je vous jure que c'est possible, on a donc fait ça avec une bouteille de lait. Ça marche aussi avec une bouteille de vin ou d'eau. Tant qu'elle est en verre hein! J'en imagine déjà certains avec leur brique de jus d'orange...)
Une fois que c'est bien plat et pas trop épais faites des ronds pour former vos raviolis.
Nous on a acheté un packs de trois machins comme ça pour 2€ et ils vont très bien. On peut faire le rond directement en se servant du bas comme ça il a la bonne taille pour ensuite être pris dans l’espèce de piège à loups.

moule raviolis

Donc une fois vos ronds fait vous les posez sur votre machine, vous déposez l'équivalent d'une c.a.c. au milieu, vous humecter tout le pourtour et vous refermez.

Pour les cuire il vous faudra juste une poêle et un peu d'huile. Retournez les souvent, posez les un peu sur la tranche (enfin le ventre du raviolis) aussi pour que se soit bien cuit de partout.

Quand c'est fait vous n'avez plus qu'à les disposer sur une assiette, ajouter un peu de miel à votre sauce gardée de coté plus tôt (la passer un coup au micro onde aussi) et servir bien chaud.

Et voilà le résultat. Alors vous en voulez plus souvent des recettes comme ça? =p

Ah oui il y a pour faire environs 26 gyozas et ça prend entre 2 et 3h (c'est donc très long -_-)

DSC_4750

DSC_4753

DSC_4759

DSC_4765

DSC_4779

DSC_4788

DSC_4791

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

14 juin 2012

Sauter un repas (le gâteau agility)

Hello le monde =)

Alors déjà, pour répondre à la question: oui! Oui j'ai réussis à ouvrir mon tiroir!
Merci flo pour l'idée!
J'ai donc vidé l'armoire, l'ai secouée, mise la tête en bas, à droite, à gauche, je n'ai absolument rien entendu bouger ce qui m'a fait penser que ça n'avait servit à rien... Mais si, si, une fois remise sur ses pieds et encore un petit coup donné en dessous et elle s'ouvrait enfin. J'ai donc retrouvé les stickers que je cherchais, ainsi qu'une multitude de minis toiles que je pensais avoir perdues. D'ailleurs c'était une toile un peu plus grande qui empêchait l'ouverture. Et puis encore d'autres trucs oubliés depuis longtemps.

Enfin voilà c'est fini. J'en ai même profité pour remettre un peu d'ordre et déplacer mes crasses d'une étagère à l'autre. Je vous raconte même pas comme ça change...
Mais c'est chouette, je suis contente.

Bon sinon aujourd'hui est un jour un peu spécial, peut être que certains le savent? Mais la petite chieuse à 6 ans, et oui déjà. Ça nous rajeunit pas tout ça.
Alors bien sur, je sais qu'elle est censée être au régime croquettes qui puent intensif... Mais j'avais vraiment envie de faire ce gâteau depuis des mois, et puis un tout petit écart ce n'est quand même pas si grave hein. Surtout que c'est (presque) le premier depuis un mois.

Alors bon, je l'ai nettement moins bien réussis que dans mon imaginaire :/ Je pensais qu'il allait être super beau, plein de couleurs et tout... Mais dés le début de la déco c'est partit en vrille, résultat il est moins moche qu'au début (parce que là c'était vraiment une catastrophe) mais un million de fois (au moins) moins beau que je ne l’espérais.
Je devrais arrêter de me lancer dans des trucs de dingues en cuisine mais c'est plus fort que moi....

J'ai donc fait (+/-) un gâteau agility.
La base c'est juste un tiramisu aux fruits rouges (parce que je ne sais faire que ça sans recette sous les yeux et que je n'avais pas envie de me casser la tête et que c'est bon quand même). J'ai juste coloré la couche supérieure de mascarpone puis on à fait les petits obstacle en chocolat... Et maintenant on a au moins une demi tonne de "déchets" de chocolat à manger... Ce sera l'occasion d'enfin tester les popcorns au chocolat qui me font envie depuis des mois!

 

DSC_3158

DSC_3134

DSC_3173

J'ai pas résisté à vous faire une photo à la con....

DSC_3198

Et une autre un peu mieux aussi ^^

DSC_3174b

Donc : Bon anniversaire Touille chouineuse!

27 mars 2012

Recettes de melo cakes à l'agar-agar

Un nouvel article de cuisine expérimentale ça vous dit?

Il y a quelques jours je suis tombée, mais alors totalement par hasard hein, sur une recette pour faire des melo cakes, c'est par là pour les curieux-gourmands (biffez la mention inutile ou gardez les deux).
Seul problème de cette recette c'est qu'elle demandait des feuilles de gélatine, et la gélatine, comme un paquet de trucs (et ça broute grave les végé je vous l'assure) c'est fait à partir de viande. Par chance il existe une alternative 100% végétale mais que visiblement beaucoup de gens, en plus de ne pas connaitre, n'ont tout simplement pas envie d'essayer, l'agar-agar. C'est vrai la feuille de gélatine tu la tapes dans un peu d'eau et paf  c'est pret... Ça relève presque du miracle... Et ça laisse penser que c'est grave naturel aussi mais soit.

L'agar-agar on en trouve en poudre et en filament. Logiquement j'ai les deux à la maison, pas que je m'en serve souvent mais j'ai eu envie d'essayer un jour, j'ai demandé à Sieu K de m'en rapporter et comme il ne fait pas les choses à moitié j'ai eu droit aux deux versions. Enfin ça c'est en principe. Parce que dans les fait je n'ai pas retrouvé la poudre. Dommage parce qu'elle est quand même plus simple à utiliser, surtout pour ce genre de choses.

Enfin je vous explique quand même. Je voulais ne vous mette que la partie concernant l'agar-agar mais ça fait hyper fouillis, alors je vous mets toute la recette avec mes changements. N'oubliez pas qu'à l'origine elle vient de chez La cuisine de Françoise, mes changements ce n'est que de l’expérimentation. Mais c'était réussi quand même =p

 

Ingrédients (pour environs 15 melo cakes) :

Pour les coques:

  • 200 à 250 gr de chocolat (blanc, noir, au lait, c'est comme vous préférez)

Pour le biscuit du dessous:

  • 140gr de farine
  • 80 gr de cassonade
  • 15 ml de lait
  • 110gr de beurre
  • 2 c. à s. de miel
  • 2  c. à c. de levure (ou pas si vous utilisez de la farine fermentante)

Pour la ganache:

  • 3 blancs d’œufs
  • 100 gr de sucre
  • 40ml d'eau
  • 20 à 40 cm d'agar-agar en filaments ou environs 2gr en poudre

 

La recette :

Faites fondre le chocolat au bain marie ou au micro-onde (moi je le fait au micro-onde). Tapissez en l’intérieur de moule en silicone (le mieux c'est d'en avoir en forme de demi boule... Comme je n'en avais pas j'ai fais des demi œufs). Placez au frigidaire pour les faire durcir (il est conseillé de les laisser 2 heures, moi j'en ai pas eu la patience et comme je n'ai qu'un moule de 6 œufs j'ai du le faire 3 fois Vous me voyez poiroter pendant 6 heures après mes coques en chocolats? Moi non plus! La dernière fournée à du rester 10 minutes au congèle, c'était un peu peu en fait, mais un quart d'heure est largement suffisant).

Préparez la pâte à biscuits en mélangeant tout les ingrédients. Faites en une boule et placez là au frais emballée dans du plastique alimentaire pendant que vous préparez le reste.

Battez les blancs d’œufs en neige bien ferme.

Faites chauffer le sucre et les 40ml d'eau dans une casserole. Portez à ébullition en arrêtant pas de mélanger. Normalement à ce moment vous devez prendre la température, moi je n'ai pas de thermomètre qui monte à 120° donc je fais ça au pif.

En même temps faites chauffer un tout petit peu d'eau dans un poêlon, une fois à ébullition ajoutez deux-trois filaments d'agar-agar. Vous le savez je ne calcule jamais les quantités quand je cuisine, donc on va dire entre 20 et 40 centimètres... Ça laisse de la marge je sais, le mieux c'est de ne pas en mettre de trop et d'en rajouter après s'il en manque. Par contre comme ça bout et qu'il y a déjà très peu d'eau elle s'évapore très vite :/ Et comme il faut bien 5 minutes pour que les filaments de se dissolvent... Ben finalement faites comme nous... Au mieux ;)

Une fois que c'est bien dissout et que votre eau n'a plus vraiment une consistance d'eau versez dans l'autre poêlon contenant le sucre et l'eau et mélangez les ensemble.
Chez nous la réaction a été explosive alors qu'il ne s'agissait que d'eau des deux cotés... J'ai pas compris pourquoi. L'odeur à changé aussi, on a cru avoir tout raté. Mais en fait non. Normalement ça doit caraméliser, ou si ça ne doit pas le faire en tout cas chez nous ça l'a fait.

Incorporez doucement ce mélange aux blancs d’œufs en battant énergiquement avec un fouet. Battez aussi longtemps que votre bras vous le permet, normalement ça doit refroidir.

Préchauffez le four à 160°, sortez votre pâte du frigo, remalaxez la un peu et étalez là avec un rouleau à pâtisserie (ou une bouteille de vin) en n'oubliant pas de mettre de la farine un peu partout pour éviter que ça ne colle.

Si vous avez un emporte pièce de la même forme que vos empreintes ce sera plus facile pour vous, sinon utilisez un verre pour faire des petits ronds et remodelez les vous même +/- à la bonne forme.

Faites cuire vos biscuits 10-15 minutes et pendant ce temps démouler vos chocolats (avec 1000 précautions, c’est fragile), remplissez les de ganache et remettez au frigo en attendant la sortie du four des biscuits.

Une fois sortit laissez les un peu refroidir, reprenez vos coques et posez les dessus. Éventuellement retaillez un peu autour si vous sentez que c'est nécessaire.

Et voilà =)

On ne peut pas dire qu'ils goutent vraiment pareil que les melo cakes du commerce mais ils n'en restent pas moins super bon.

Je vous mets mes petites photos, je vous l'ai dis ça ne ressemble pas à des melo cakes vu que je n'avais que des moules en formes d’œufs mais bon...

 DSC_7395

DSC_7403

DSC_7407

DSC_7445

Et comme il restait un peu de biscuit et de ganache j'ai fais deux petites verines dessert =)

DSC_7383

DSC_7372

 

Posté par kobaitchi à 20:00 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

10 mars 2012

Pic pops? Cake pic? Pops cake?

Aujourd'hui... On cuisine... Si si je vous jure!

 

J'ai découverts ces petites boules de pâtisserie chez Hérisson, à l'occasion d'un de ces concours pour ses 8 ans de blog. Et bien sur, comme l'idiote optimiste que je suis, je me suis dis que ça avait l'air trop chouette et marrant à faire... Grave erreur! Je vous rappelle qu'en plus d'être nulle je déteste faire la cuisine hein... Exception faite d'un ou deux desserts que je réussi pas trop mal, mais que je reproduis quand même rarement plus de deux fois.
Enfin, après m'être gavée de  tuto chez C'est Maman qui l'a fait je me suis mise au travail. Comme elle semblait dire qu'on pouvait le faire un peu avec ce qu'on voulait et en y allant au feeling je me suis dis, une fois encore, c'est pour moi! J'ai horreur de devoir faire attention aux quantités, avec moi soit ça va tout seul, soit ça va pas et je laisse tout en plan, et oui... Les gens qui ne me connaissent pas me disent parfois "Ho il faut de la patience et de la minutie pour faire tes p'tits trucs en fimo là".... Bah heu... Oui peut être.. Sauf que je n'ai aucune de ces deux qualités moi...
Enfin, donc j'ai utilisé des madeleines et de la pâte de spéculos et pour le glaçage du chocolat blanc, pas du tout celui qui était recommandé mais ça a fonctionné quand même ^^
 

Enfin bon.
Je me suis donc attaquée à la réalisation des cakes pops. Mais késako donc qu'un (ou une, si on en croit CMQLF) cake pops? Ben c'est juste un petit gâteau qu'on a malaxé pour le faire tenir sur un bâton... Dis comme ça c'est de suite moins glamour pas vrai... Enfin, une petite recherche google vous en fera découvrir des centaines plus jolis que les miens, mais je ne vais pas me saboter moi même en vous les mettant juste avant non plus! Ils font déjà assez pitié comme ça xD Ils n'ont pas à devoir en plus subir la comparaison directe.

 
Enfin, dans ceux que j'ai vu la plupart du temps la cuisinière en a fait plein de fois les mêmes. Moi, comme je n'en referais très probablement pas deux fois, j'en ai fais plein de différents de suite, comme ça au moins c'est fait.

Allez j'arrête de blablater et je vous montre, rigolez pas hein! C'est loin d'être ma pire catastrophe culinaire...

 DSC_5565

DSC_5584

DSC_5592

DSC_5605

DSC_5619

DSC_5639

Celles en forme de hérisson bien sur... Bon on dirait qu'ils sont un peu passés sous une voiture... Mais ce sont bel et bien des hérissons je vous le jure!

DSC_5547

Et encore quelques unes juste pour le plaisir des yeux ^^

DSC_5659

DSC_5667

DSC_5675

DSC_5677

DSC_5688

DSC_5699

Je ne sais pas si ça se voit bien, mais les bâtons sont en fait des cures dents... Vous visualisez mieux la taille de ses saloperies maintenant?

 

 

15 décembre 2011

Petites souris fourrées en chocolat

Bonsoir =D

Bon vous ne vous êtes pas vraiment bousculés au portillon pour me faire part d'éventuels bons plans concernant des livres photos pas trop cher mais je vous le dis quand même, c'est inutile de (continuer à) chercher! J'ai trouvé! Je vous en reparlerais quand je l'aurais fait pour vous dire si la qualité est au rendez vous. Mais comme j'ai quelque chose comme presque 700 photos et un bon paquet de texte à arranger et que je veux que ça ressemble à quelque chose de bien ça risque de prendre un peu de temps ;)

Tien sinon pour la petite histoire, j'ai enfin sauvegardé le récit des vac que j'ai mis ici sur un fichier open office (mieux vaut tard que jamais hein), avec les photos en petit (parce que j'avais pas envie de les virer de mon copier/coller), j'en suis rendue à 186 pages... Alors comme je l'ai dis, ça risque de prendre un peu de temps!


 

Bon, sinon aujourd'hui j'ai fais... Des p'tites souris!
En fait j'ai acheté de jolis moules il y a quelques jours parce que, pour je ne sais quelle raison étrange, j'avais envie de faire des gâteaux O_O Moi envie de cuisiner... Je crois qu'on aura tout vu! Enfin ça reste du sucré, c'est pas encore trop trop bizarre. Le jour ou j'aurais vraiment envie de faire la bouffe, tout un repas et tout et que j'en aurais pas marre, au mieux au milieu, là je crois que je serais vraiment malade!

Mais bon, donc là j'avais juste envie de petites souris en chocolat, jusque là rien de compliqué, on prend du chocolat, on le fait fondre (sans le faire cramer) au micro onde et on le verse dans les moules... Ouais mais moi trop de facilité ça n'a jamais été mon truc, vous le savez! Si c'est trop simple y a pas de défi, c'est pas marrant. Y a pas de quoi être fier en gros! Donc j'ai juste mis du chocolat au pinceau sur les bords des souris pour les laisser creuses (j'en ai pris du au lait, mais rien ne vous empêche de le faire avec du noir, du blanc ou même un mélange de plusieurs). J'ai fais 3 couches pour être sur, mais pas trop épaisses quand même. Puis j'ai préparé la "ganache".

Je n'avais aucune envie de regarder après une recette, qu'elle soit simple ou compliquée, trop fainéante pour ça, et trop habituée à rater, alors j'ai... Improvisé oui! Légèrement casse gueule pour une truffe de la cuisine vous dites vous? Pff c'est mal me connaitre (ou pas si mal que ça en temps normal... Mais pas pour ce coup ci!) J'ai donc fais une petite crème du genre de celle qu'on met dans le tiramisu.

On prend donc :
*Environs 100 ou 200 gr de mascarpone
*Quelques cuillères à sucre de sucre (en fonction des gouts, moi j'en ai mis que deux, il y aura quand même du chocolat autour)
*Un œuf. Le jaune direct dans le mascarpone, le blanc... Dans mon cas à la poubelle! J'ai bien tenté de le faire monter en neige, c'était ma première intention en fait, mais il n'a jamais voulu monter alors vu qu'a la fin ça ressemblait à tout sauf à quelque chose de bon je l'ai bazardé! Moi en cuisine faut éviter de me faire chier!

Et heu, ben c'est tout ^^
Donc une fois les trois couches de chocolat durcies (j'ai passé le moule quelques minutes au frigo entre chaque couche pour que ça refroidisse et durcisse) on met la "ganache" dans le corps des moules (ici donc, vous l'aurez compris, il s'agissait de souris), on tapote un peu pour égaliser et on remet une couche de chocolat en veillant bien à ce qu'elle soit en contact avec le reste du chocolat. C'est pour fermer la praline.

Après a on met le tout au frigo quelques heures et enfin on passe au moment le plus intéressant! La dégustation!!
Alors, je ne vous cache pas que je suis vachement fière de moi! C'est une recette 100% Kob! C'est pas rien hein!  Essayez et dites m'en des nouvelles ;)

 Ah tien en fait je viens de remarquer en me relisant qu'on ne dit pas une cuillère à sucre mais à café. Mais vu le fou rire que je viens de me prendre à cause de ça je le laisse tel quel...  (oui, je vous ai déjà dis qu'il ne m'en faut pas forcément beaucoup pour me marrer)

s1

 s2

s3

Et oui oui ça tien bien à l'interieur, j'ai vérifié.

s4

Posté par kobaitchi à 01:42 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,