24 juillet 2015

Japan Expo - Vamps (enfin) et infos sur la suite

Hello Internet !

Vous n'avez pas pu passer à coté mais depuis mon retour de Paris j'ai un peu remis à plus tard tout ce que j'avais prévu d'écrire ici... Honte sur moi.
Surtout, qu'en plus, j'en ai des choses à vous raconter !

Bon déjà, Paris.
Vu qu'il ne s'y est pas passé grand chose j'ai choisi de vous en parler pendant tout l'été dans une nouvelle mini rubrique dessin que vous découvrirez la semaine prochaine.
Comment ça c'est pas logique  ? Si, si, vous verrez.
Les dessins seront souvent accompagné d'une petite anecdote quand même, mais sincèrement je ne pense pas qu'il y ait matière à en faire un article complet en dehors tellement il ne s'est rien passé pendant ces trois jours... Paris c'est vraiment pourri.

Je vais quand même vous parler du concert de Vamps, vu que c'est pour le voir qu'on s'est farci tout ça.
Et il était...
Très décevant.
On était morts crevés après avoir passé la journée à arpenter la Japan Expo en long, en large et en travers. J'avais super mal aux pieds donc pas question de trop sauter, bouger ou essayer d'être un peu dans l'ambiance (J'ai même passé la moitié de l'après midi pieds nus, comme pas mal d'autres visiteurs en fait. Je suis pieds nus 23h/24 moi d'habitude et là j'avais mes grolles depuis 18h non stop (vive les voyages en car) mes petons avaient besoin de liberté. Avec, en plus, mon short de touriste et mon t-shirt de fan écervelée j'avais trop la classe mais je vous laisse le soin d'imaginer ça). En plus ils ont commencé en retard avec des chansons du nouvel album, non seulement je ne les connais pas mais en plus je ne les aime pas franchement. Il a fallu attendre une demi heure avant qu'ils ne se décident à chanter des morceaux qui me parlent. Et le concert, enfin le show case, n'a duré qu'une heure en tout. J'étais derrière un connard* de géant qui n'a fait que filmer, donc en plus de sa grosse tête j'avais sa grosse main et sa grosse caméra dans le chemin. Et puis on était super loin, et pas du coté de K.A.Z. A un moment Hyde lui a fait un câlin et Mr Grosse Tête était encore juste devant moi ! J'avais envie de lui filer des coup de bouquins. Raah.

Après le concert on sort par la première porte dans une sorte de petite cours pour laisser le gros du public se casser et pouvoir ensuite marcher tranquille vers la sortie sans être bousculé de toutes parts, mais aussi pour reposer nos petits pieds.  Donc on s'affale par terre, contre un piquet et entre les mégots de cigarettes qui maculent le sol. Moins d'une minute après un groupe se pose juste à coté de nous et se met à fumer, avec le vent dans ma direction, of course. Raah ! Vous faites chier à m’empêcher de respirer, vous savez pas vous passer de votre drogue quand vous êtes hors de chez vous, non ? Est-ce que je fais des pauses toutes les 20 minutes dans tout ce que j'entreprends pour bouffer des bananes moi ? (#Bananaismynewchocolate <3) Mais bon, une autre minute plus tard on se fait tous dégager très impoliment par un agent de sécurité en costard/trottinette (raah ! Je pensais que ça n'existait que dans les pubs de années 90 !) et on se retape alors les milliers de halls de la Japan pour pouvoir sortir et se remettre à faire une nouvelle file pour prendre le métro (Ouin. Marre des files. Marre d'être debout.) Et une fois dedans, bien sur, on a pas pu s'assoir, alors que le parc des Expo se trouve à 20 000 km de Paris.
Une fois de retour dans le quartier de notre hôtel, la douche dorée, Ah non ! pardon, la goute d'or, enfin ça sent fort pareil hein, on s'est fait quelques rues à la recherche d'un truc à bouffer. J'avais l'adresse de deux restos vegan mais comme on n'avait pas pris de pass Mobilis pour le premier jour (et que mes pieds ne me portaient littéralement plus) on a choisit de se faire un truc pas trop loin. On a donc arpenté quelques rues sans rien trouver de veggie friendly (c'est donc à ça que servent les smartphones ? Comme on a regretté de ne pas en avoir un pendant ce voyage) et on s'est finalement rabattus sur un truc pas génial et pas franchement bon marché mais au moins était-il comestible et on a pu retourner vers l’hôtel. Et là. Putain. Une foutue rue indienne. Toute une foutue rue indienne. Une foutue rue indienne avec pas moins de trois restos végétarien dedans ! Trois ! Raah !
Finalement on ne les a même pas testés vu que le lendemain on a mangé chez Végébowl (clique. Mais clique, donc !) où on a littéralement eu un orgasme culinaire grâce à leur potage au lait de coco. Sincèrement,  si vous êtes de passage à Paris (ou que vous y habitez, pauvre fou que vous êtes), que vous soyez vegan ou non, il faut que vous mangiez chez eux !  C'est l'une des bouffes les plus délicieuses que j'ai mangée de toute ma vie.  Et le dernier jour on a grignoté sur la foire des Tuileries et au Dernier bar avant la fin du monde (je voulais vraiment voir ce bar ! D'ailleurs je suis repartie avec un sous-bock ^^ Oups, est-ce du vol ?).

banana chocolate by Kobaitchi
Bon allez, je suis sympa, je vous aide à imaginer...

Enfin voilà quoi, au sujet de la Japan Expo directement, je ne regrette pas franchement d'y avoir été. C'est sympa à voir, il y a énormément d'invités jap et de jeunes artistes et ça c'est vraiment cool. Mais il y a surtout beaucoup trop de monde pour moi, je doute que j'y retournerais un jour à moins d'habiter à Paris (Moouhahaha. Comme si je pouvais avoir un jour envie de ça). De plus il y a de gros problèmes d'orga. Ils savent qu'ils vont brasser énormément de monde, c'est pas comme si c'était leur première année en plus, pourtant on a du faire presque une heure de file pour pouvoir entrer. On a aussi du traverser un hall totalement vide, on ne va pas me dire qu'il n'y avait pas moyen de mieux organiser les entrées en l’utilisant hein, j'y croirais de toutes façons pas.
Je n'ai pas grand chose à dire sur le système de dédicaces n'étant pas une chasseresse de signatures, quoique j'aurais pas été contre un petit dessin sur mon tome 2 d'In These Words seulement c'était par tirage au sort et j'ai perdu, mais il me semble laisser assez peu de chance à ceux qui n'achètent pas leur billet en pré-vente.

Enfin bon, c'est tout pour Paris pour aujourd'hui, pour le reste ça commencera la semaine prochaine et je pense pouvoir vous tenir en haleine jusque fin août vu le nombre de dessins que j'ai fait. Mais il ne s'agira pas d'une histoire à suivre, juste de... Oh et puis non, vous le verrez bien assez tôt.


En ce qui concerne les autres choses à venir, j'ai au moins deux articles très persos qui se préparent (en fait ils sont quasiment terminés, la vraie question étant "ne sont-ils pas trop personnels pour être publiés ?"), un article légumes, deux bouquins et au moins deux DIY. Maintenant que j'ai repris l'écriture ça devrait venir plus vite. La procrastination est une mauvaise habitude qui s'installe vite, il faut que je la combatte tout les jours...

Bonne nuit les p'tit.e.s bits.


* Oui, je sais, connard est une insulte sexiste (rolala) mais si on veut n'être ni sexiste, ni homophone, ni âgiste, ni spéciste,  ni raciste, ni quoiquecesoitphobe dans les insultes, bah, il n'en reste rapidement plus beaucoup. Du coup je continuerais d'utiliser connard, et connasse, et pouffiasse, et fils de pute, et putain (surtout putain en fait), ainsi que p'tite bite, et grosse dinde, et PD. Mais jamais dans ma bouche ils ne voudront dire ce qu'ils veulent dire pour les abrutis qui s'en servent au premier degré. D'ailleurs en fonction de qui vous êtes et de la façon dont je le dis ils peuvent aussi vouloir dire que je tiens à vous. Alors merde, quoi, faites pas chier.
Cela dit ce connard ci était bel et bien un connard, je ne suis pas en train de dire que je fantasme en secret sur la forme parfaite de son crane.

 


26 octobre 2013

Londres le troisième jour - Parce qu'il y a toujours une fin aux trucs chouette hélas.

Bon alors je n'ai pas vraiment grand chose à raconter sur le dernier jour car on ne peut pas dire que l'on ai fait beaucoup de trucs à part courir d'un coin à l'autre de la ville pour acheter tout les trucs qu'on avait repéré les deux jours avant sans les acheter (au cas où on trouverait mieux quoi...)

London35

La Serpentine.

Enfin j'ai quand même trouvé dans une des nombreuses petites boutiques qu'on trouve partout et qui vendent à peu près toutes les mêmes conneries pour touristes, le sac sur lequel je fantasmais depuis que je l'avais vu au bras d'un mec dans le métro le premier jour.
Sieu K, lui, s'est acheté un t-shirt qui déchire sa race mais que je ne peux pas vous montrer ici, à la fois parce qu'il risquerait de me faire perdre la moitié de mes amis mais aussi parce que je ne suis pas entièrement sur qu'il soit légal de notre coté de la manche...
Oh et on a cherché Harrods aussi.

London42

Harrods, vous savez? Ce grand magasin on on trouve soit disant tout et qu'il faut, parait-il, à tout prix voir quand on va à Londres.
Bah nous on l'a cherché mais on ne l'a jamais trouvé. En même temps je n'avais pas regardé exactement où il se trouvait avant de partir sur Google map. J'aurais du.
Mais bon, pour un magasin gigantesque je l'ai trouvé bien discret quoi.

London41

On a donc juste erré un moment dans un quartier très chicos où il y avait des portiers mieux habillés que nous qui se tenaient devant les portes des hôtels et des quelques magasins. On en a même vu un qui avait vraiment un look très rétro, avec le costume et le chapeau à l'anglaise. Très grand, très mince, très classe, mais il s'est enfuit en courant avant que je n'ai pu dégainer. Dommage, mais de toute façon je n'aurais essayé de le photographier que si j'avais été sur qu'il ne me voyait pas, donc pas sur que j'en aurais eu l'occasion même avec l'APN en main en fait.

Enfin, on a cherché un peu puis on a laissé tombé, les rares magasins qu'on croisaient étaient à la fois trop cher et/ou pas du tout dans nos centres d’intérêts donc on ne s'est pas éternisé d'avantage.
Et comme pour la première fois depuis notre arrivée nous ne nous trouvions qu'a quelques centaines de mètres de Hyde Park on a décidé d'enfin aller voir à quoi il ressemblait.

London36

Un écureuil de Hyde Park qui se faisait harceler par un petit garçon. Il est donc monté dans un arbre l'air de dire "Et jusqu'ici t'es capable de me suivre? Je ne crois pas non!"

On y a vu des promeneurs, des chiens, des canards, quelques chevaux même, montés par des gens qui ont visiblement trop de pognon vu que le prix d'une balade d'une heure là bas coute la bagatelle de 90£. Puis des écureuils bien sur et aussi un resto très cher qui n'avait pas l'air spécialement bon. Enfin un parc de base quoi. Sauf qu'il était très grand.

On s'y est posé le temps d'écrire nos lettres et de prendre quelques photos puis on est partit en direction de Baker Street pour voir le musée Sherlock Holmes (même si au final on ne l'a pas visité on a au moins fait un tour dans la boutique cadeaux).

London37

Après ça, comme on était dans le coin, on a fait un rapide petit tour par Régent Park (Oui Londres est infestée de parcs partout et même si c'est un peu toujours la même chose on a quand même été les voir quand on en avait l'occasion. C'est marrant en fait parce qu'il il y en a quelques uns à Liège aussi mais on y va jamais, pourtant ils ont les mêmes canards et sont aussi peuplés). Puis on a encore un peu trainé dans les boutiques alentours et, comme l'heure était déjà bien avancée, on à décidé de retourner dans le square devant l’hôtel où on s'était promis de faire un truc avant de partir.

Je vous vois venir, surtout ceux qui savent comment on était à 18 ans, mais que pouvait-on bien s'être promis de faire dans ce minuscule espace vert hein?

London38

La station de Baker Street est la plus décorée que j'ai eu l'occasion de voir, il y a des petits Sherlock sur nombre de murs.

Hé ben désolée de vous décevoir mais on voulait juste tester un super jeux d’échecs géant!
Tout un jeu, en bon état, à l'entrée du parc, non rangé pour la nuit, et qui ne disparait pas... Mais les londoniens sont des putains de bisounours!

London39

C'était notre première partie... La toute première ensemble, sérieusement. Comme quoi, même après 10 ans on peut encore avoir des premières fois. Enfin on a joué pendant à peut près une demi heure avant de se faire virer par le, heuu, gardien du parc? Enfin l'homme aux clefs en tout cas (les parcs sont fermés à clefs pour la nuit mais vu la hauteur toute relative de la clôture il serait quand même très facile d'y entrer si on en avait envie. Pour voler les pièces de l’échiquier par exemple). On avait même récupéré un peu de public sur la fin! Dont un adorable vieux monsieur qui a dit, quand on a du s’arrêter, que j'aurais gagné si on avait pu terminer. Héhé. Je me sentais un peu comme un Bobby Fischer en pantalon patte d'eph quoi.
Mais bon, plus sérieusement quand même, le jeu était serré. Je m'attendais à gagner facilement (parce que je gagne 9 fois sur 10 quand je joue avec Sieu K. Que ce soit stratégie, hasard ou autre il a une poisse incroyable. Ou j'ai beaucoup de chance. Ou je suis tout simplement douée aussi, ça se peut hein...) mais finalement il m'a bien fait réfléchir, ça faisait longtemps que ce n'était plus arrivé.
Enfin pas assez visiblement, vu qu'aucun de nos deux gros cerveaux en pleine activité n'a pensé à faire une photo du plateau pour pouvoir continuer cette partie plus tard...

London40

Impossible d'avoir une photo de la devanture sans une ou plusieurs personne devant, il y a sans arrêt des gens qui entrent et qui sortent du musée et le la boutique. Donc vous aurez une photo avec un chauve en prime. C'est cadeau.

Enfin bon, après ça il ne s'est rien passé de vraiment mémorable, on a récupéré nos bagages, pris le train jusqu'à Bruxelles, cavalés comme des malade dans la gare de BXL Midi pour chopper le dernier train vers Liège (on avait genre 13 minutes pour changer... Une chance que les contrôles de fous ne se font que pour sortir de Bruxelles, entrer et sortir de Londres sinon c'était foutu.) et on est rentrés à la maison.
Une maison bien normal  dans une ville bien fade.
Je veux retourner à Londres! Je l'aime!

London43

Sur cette photo il manque des pièces de l'échiquier, c'était le jour de notre arrivée, mais elles étaient simplement cachées dans les buissons. Voilà ce que font les vandales à Londres, il ne taguent pas, ils ne détériorent pas, ils ne volent pas. Non, ils cachent des trucs dans les buissons... Que ça doit être insupportable d'habiter dans pareil endroit!

19 octobre 2013

Vamps à Londres [Le review tant attendu. Oui bon, par moi plus que par vous mais bon...]

Le concert de Vamps à Londres.
La raison de notre présence dans cette ville! Ça méritait bien un article à part, en dehors du city trip.

London31
On est arrivé devant l'O2 Islington vers 15h, il y avait déjà une petite file mais rien de dramatique, parmi les arrivés tôt on a même reconnu quelques visages croisés à l'Olympia une semaine avant, un groupe de courageuses très patientes.
Perso être dans les premiers, attendre toute la journée et quand même voir les VIP (fort nombreux) me passer devant et n'être qu'un peu mieux placée que ceux arrivés dans l'après midi, très peu pour moi.
Mais je n'ai jamais été d'un naturel très patient aussi.


London32Ca commence bientôt!

Enfin, comme il était encore tôt on a été faire un petit tour dans les environs, mais on est revenus moins d'une heure plus tard, faut pas tenter le diable non plus me disais-je. La file avait un peu grossi mais pas trop, on a donc pris place à la queue et on a commencé à attendre. Longtemps. Longtemps.

london5
Vraiment longtemps!
Je ne suis pas patiente je vous ai dis.

Mais plus on attendait et plus la file grandissait. Très rapidement elle s'est propagée sur toute la longeur du batiment contre lequel nous étions et n'a pas tardé à en tourner le coin. Pas de remord donc, mieux valait attendre un peu en s'ennuyant que de risquer d'être très très mal placés.

london8
Je ne sais plus si je l'avais dis dans mon review concernant Paris mais en attendant on avait vu un présentateur japonais dont le nom m'échappe (c'est lui), je ne l'avais pas photographié en partie parce qu'il était passé trop vite et en partie parce que, ben, j'y avais tout simplement pas pensé. Et bien cette fois il y était aussi.
Et il m'a fait le même coup. Il est passé rapidement et à disparu aussitôt.
Tant pis, c'était pas pour lui qu'on était venus de toute façon.

london10
Enfin les heures on passés, j'ai pu signer le grand drapeau anglais et écrire un truc super méga original (genre "Thanks to comming, Love, Kob"... Rah! Mais faut pas me prendre au dépourvu comme ça, avec un peu de réflexion j'aurais pu faire mieux je suis sur...) et quand 19h a sonné (façon de parler hein, Big Ben était bien trop loin pour qu'on puisse l'entendre) j'étais debout et trépignante.
Oui, parce que le reste du temps je l'ai plutôt passé assise par terre et amorphe.
Pour rien en fait, parce qu'on n'a finalement ouvert les portes qu'à 20h. Booouh! Une heure de retard déjà.

london9
Enfin bon, on se fait limite fouiller au corps à l'entrée par une femme très agressive, pire que les deux gorilles qui lui servaient de collègues carrément, et on entre. Je cherche désespérément la boite à cadeau des yeux, déception je ne la vois nul part.
Cette première déception à peine avalée et je dois déjà faire face à la seconde, la salle est ridiculement petite, j'ai déjà eu cours dans des classes plus larges... Et le devant est déjà bien bien plein, une chance que je n'ai pas eu à m’arrêter aux goodies, j'ose à peine imaginer l'endroit où je me serais retrouvée.

Enfin on s'avance bien, on s'entasse comme tout le monde mais en laissant genre quelques dizaines de centimètres entre nous et les gens devant nous quand même. Normal quoi? Et bien non! Erreur! Des fans les prennent directement d'assaut. Okay, donc on doit se serrer, pire que dans le métro aux heures de pointes... Ok, ok, j'adore les contacts humains t'façon...

london11
Sieu K prend quand même deux minutes pour aller se chercher une bière (qui a dit qu'il ne faisait que ça tout le temps? Bon ben je suis assez d'accord en fait), à ce propos d'ailleurs, la bière de L'olympia c'était un grand cru à coté! Elle n'avait pas de gout ok, mais elle désaltérait et ne donnait au moins pas envie de gerber, ce truc là goutait le camembert! Sans mentir!

Enfin, on attend finalement pas longtemps avant que ne retentissent les premières notes. Le son doit être un million de fois plus puissant qu'à l'Olympia, le public est directement dans l'ambiance. Les bras se lèvent, les filles crient, les garçons aussi probablement mais leurs voix, plus grave, ne parviennent pas jusqu'à mes oreilles. Et le groupe entre en scène, dans quel ordre je ne sais plus mais Hyde arrive en dernier comme toujours et là c'est l'apogée des cris. Contrairement à Paris, où j'entendais essentiellement la nénette à ma droite, ici les voix ne forment qu'une. Peut être parce qu'on est plus serrés? Ou que la salle est plus petite! Tellement puissante que par moment je n'entends plus le chanteur mais juste la clameur du public.

london12
Une chanson passe, puis une deuxième et une troisième déjà, pas une seconde je n'ai le temps de reposer mon bras qui se tend comme tout les autres tantôt vers la scène tantôt vers le ciel. De toute façon si je voulais le baisser je n'en aurais pas la possibilité tant la fille devant moi est proche. Celle derrière aussi d'ailleurs, tout comme les mecs sur les cotés. C'est abusé, exagéré, mais combien de personnes ont-ils fait entrer dans cette salle minuscule? Est ce qu'il reste de la place derrière? Pourquoi tout le monde pousse comme ça? Personne ne montera sur scène vous le savez ça?

london13
Le public bouge comme un seul homme, mais un homme très mal coordonné, qui se fou des baffes tout seul tant il est maladroit. Est-ce la présence des caméras, le fait d'être retransmit en direct dans plusieurs salles à travers le monde, qui met l'entité public dans cet état?
Tout le monde est tellement dedans, la salle tremble quand on saute tous ensemble, le groupe nous encourage, nous fait signe de lever les bras encore et encore. Tous se donne à fond, eux bien sur mais nous aussi, si mon cœur avait lâché à ce moment là je ne suis pas sur que je m'en serais rendue compte avant la fin du concert.

K.A.Z sourit, une fois, puis deux, puis encore, et encore... Bordel je ne l'ai jamais vu sourire autant! Il a toujours l'air si sérieux, limite embarrassé et là il n’arrête pas de sourire, serions nous si bons que ça?

london14
Les morceaux continuent à s'enchainer et là c'est le drame! Dans mes oreilles, une explosion, tout les sons se brisent et se déforment, mais qui donc chante avec une voix si aiguë? Hyde? Impossible sa voix est si grave d'habitude...
Je doute un instant et regarde autour de moi, personne ne semble avoir rien remarqué, le problème vient de moi alors? La peur m'envahit soudain, je ne vais pas entendre le reste du concert comme ça si? Je ne vais pas passer ma vie à tout entendre comme ça dorénavant hein? Par pitié...

J'essaie de me replonger dans l'ambiance, de ne pas y penser, mais bon je l'entends. Petits à petits certains sons reviennent, j'entends la musique presque normalement, j'entends le public aussi mais différemment.
Hyde par contre...

Les morceaux qui suivent je n'en entends que l'instrumental, serait ce une punition divine pour être venue d'avantage pour K.A.Z que pour Hyde? Vas y profite de la guitare salope, la voix tu t'en fou t'façon non?

o2AislingtonPetite explication concernant la photo du dessus  avec un dessin à l’arrache sur du papier dégeu : Dans cette salle le "balcon" est en fait une sorte de passerelle sur un des cotés qui semble passer dans les coulisses et où on doit pouvoir entasser grand maximum une dizaine de personnes. Donc sur la photo du dessus ils font byebye au gens là bas et tente de leur envoyer un médiator ou deux.
Et pour le fun : Nous étions les deux petits persos encerclés en mauve...

Je tache de rester dans l’ambiance malgré tout et parfois la voix de Hyde me parvient encore mais quand c'est à nous de chanter, d’entonner le traditionnel BANG ON STOMP EVERYBODY, je prie presque pour être en rythme avec les autres, leur voix ne me parviennent presque plus non plus.

J’espérais profiter de quelques minutes de répit pour tacher de retrouver une audition normale avant le rappel mais c'est peine perdue bien sur, le public ne se tait pas un instant, commence une chanson, puis une autre. Enfin je crois... Même si en fait le rappel à l'Olympia était bien plus chaud, bien plus coordonné. Et le groupe revient, et on recommence à crier. Je veux les entendre moi aussi! C'est pas juste!

Le reste du concert se passe ainsi, j'entends parfois des voix mais beaucoup de brouhaha, je fais un effort désespéré sur moi même pour tenter de coordonner mes oreilles, bien sur c'est inutile, comment pourrais-je être en mesure de faire une telle chose? Heureusement j'entends la musique, pas forcément toutes les notes mais une bonne partie. Je profite quand même.
Mais je me jure en mon for interieur qu'à mon prochain concert j'aurais des boules quiès! Obligé!
Et j’espère, vraiment, que mon audition n'est pas bousillée à tout jamais.

Finalement les dernières notes retentissent, une persiste mais bon ce n'est que chez moi, et le groupe quitte la scène pour de bon. C'est triste, je sais que je ne les reverrais pas avant un bon moment. Mais en même temps ça fait du bien et je me  conforte dans l'idée que si c'est comme à Paris deux petites heures plus tard j'entendrais à nouveau normalement...

On sort, on passe devant des caméras. Raah si ça se met je viens de passer en gros plan sur écran géant dans le monde entier... J'aime pas ça!

On quitte la salle, puis l'établissement, doucement, on est vachement à l'étroit même dans les couloirs, c'est tellement petit en comparaison du hall immense de l'Olympia.  En cas d'incendie combien resteraient coincés? Combien se feraient écraser? Amis de la parano bonjour!


London33C'est fini... C'est quand le prochain déjà?

Finalement on est dehors, le bruit dans mes oreilles est toujours horrible, on passe devant un escalier où j'avais repéré des affiches du concert mais comme on pouvait s'y attendre elles ont déjà toutes été arrachées, probablement avant même que le concert ne commence. On traverse en redoublant de vigilance et on s'écroule à la terrasse d'un café. Café où je me retrouve seule face au barman pour lui passer notre commande, pourtant pas très compliquée, avec mon anglais de vache polonaise et en ayant aucune idée du volume de ma voix. Ais-je murmuré que je voulais un coca et une bière ou bien l'ai-je hurlé? Et m'a t-il demandé de répéter parce qu'il ne savait pas ce qu'était un coca ou parce qu'il ne m'entendait pas? Et pourquoi avoir arrêté de sourire et avoir détourné les yeux après que j'ai répondu Belgium à la question "d’où venez vous?' On a mauvaise réputation nous en Angleterre?

Enfin, le concert était bon ça oui, mais j'aurais aimé en entendre d'avantage sur le moment et pas durant les 4 jours suivant en guise de bruit de fond insupportable et continu.
J'ai d'ailleurs eu bien du mal à m'endormir cette nuit là, hélas moins à cause de fantasmes inavouables se répétant en boucle dans mon cerveau que d'un ziouziouziouziouuu incessant et au volume supérieur à tout le reste dans le calme de notre petit hôtel de Paddington.

Vous l'aurez deviné mais des deux le concert de Paris restera le meilleur pour moi même si je ne regrette pas d'avoir fait les deux (maintenant que j'ai retrouvé mon ouïe normale en tout cas). Surtout que Londres me permet de garder le souvenir d'un K.A.Z plus souriant que jamais et que rien que pour ça ça en valait la peine!

 London34Même pas peur dans le dernier métro de nuit!

14 octobre 2013

City trip à Londres - On a faillit ne pas y être!

Me voilà revenue d'Angleterre (ouais bon, ça fait même 4 jours en fait) et il sera grand temps que je vous raconte un peu ce qu'on y a fait.
En fait, contrairement à Paris il n'y a pas eu de moment très incroyable, bien que le simple fait d'avoir mis les pieds en territoire britannique sans causer de fin du monde nous a déjà semblé être un événement en soit.
Pour ceux qui l'ignoreraient (bien que je ne suis pas sur qu'ils en restent) 2 fois pour moi et 3 fois pour Sieu K nous aurions déjà du aller en Angleterre, mais à chaque fois un événement nous en a empêché, que ce soit la perte de tickets gagnés ou le blizzard, nous faisans penser que nous étions en faite victimes d'une sorte de malédiction et nous laissant spéculer librement sur ce qui risquait de se produire si nous arrivions finalement à nos fins et à mettre les pieds sur les terres de la Reine Mère.


London1L'entrée de notre hôtel

Heureusement pour nous (et pour vous un peu aussi d'ailleurs!) nous n'avons déclenché la fureur d'aucun Dieu, ni n'avons précipité une quelconque invasion extraterrestre, pas plus que nous n'avons su empêcher la Terre de tourner comme elle l'a toujours fait. Non, en fait la seule chose qui se soit produite est plutôt positive vu que Londres est actuellement l'endroit que j'ai visité et que j'ai préféré!  Je n'ai d'ailleurs plus qu'une envie, c'est de partir y habiter. Moi qui déteste la ville généralement... Mais sérieusement, comment rester de marbre face à une ville où la culture est aussi accessible, ou les prix ne sont finalement pas beaucoup plus élevés qu'ailleurs, où la diversité culturelle est aussi vaste et où il se passe constamment quelque chose?


London2Dans le parc juste devant il y a d'énormes sauterelles...

En fait oui, je dois bien l'avouer, je suis tombée amoureuse de cette ville. Et si vivre à Bruxelles ou à Paris me donnerait rapidement la nausée, vivre à Londres me semble une perspective d'avenir plutôt agréable.
Malgré tout ça ne sera pas pour demain. Car si mon anglais lu et écrit s'est considérablement amélioré, je me suis prise une grande claque dans la gueule en me découvrant incapable d'aligner trois mots sans faute et en ne comprenant pas le quart de ce qu'on me disait. Oh misère, oh déception, je suis toujours aussi nulle et quand je demande un coca au bar le serveur me fait répéter 3 fois ma commande et fini par me demander l'air dépité d'où je viens...
 London3Et aussi des jeux pour les kids. C'est plutôt mignon et en bon état en plus, pas de tag ni autre saleté.

Mais bon, allez, je vous raconte quand même vaguement dans l'ordre?
Je vous préviens j'ai moins de choses marantes ou étranges à vous raconter que pour Paris.
Mais j'ai plus de photos!

London4Parfois on croise de drôle de panneau sur les vitrines... Ici sur la devanture d'un salon de massage... Mais quels genre de massages exactement?

Bon alors, déjà le matin du premier jour on a eu un petit coup de flippe. Alors qu'il ne nous restait que quelques kilomètres avant d'arriver en gare de Bruxelles Midi d'où nous devions prendre l'eurostar en direction de Londres St Pancras, le train a brusquement ralentit et une odeur de brulé nous est parvenue depuis les conduits d'aération. Là on s'est regardé  d'un air incrédule, "Non... La malédiction... Oh merde on a vraiment bien fait d'aller voir le concert à Paris, tu vas voir qu'on va rater celui ci..." Mais bon après quelques petites minutes de stress incrédule le train a reprit de la vitesse et nous sommes arrivés presque à l'heure (faudrait voir à pas trop en demander non plus).

London5Sur les cotés des bus des pubs, des pubs (et pas ceux où on va boire) et parfois des messages de ce genre. Bah pourquoi pas.

Comme sur nos billets on nous demandait d'arriver au plus tard avec 30 minutes d'avance nous nous sommes directement dirigés vers la zone d'embarquement et là notre intuition du matin même, la petite pensée qu'on croyait, innocents que nous étions, inutile, le simple "On prend nos passeports? Je pense pas qu'on en ai besoin mais bon au cas où, comme les contrôles c'est toujours pour nous..." nous a sauvé la mise!
Vous avez déjà pris l'eurostar? Bah c'est comme si vous preniez l'avion! Contrôle des billets, contrôle des passeports (mais pas de cachets, c'est bien la peine!), passage dans la boite à bip et scan des valises... Que de protections! (au départ mais aussi à l'arrivée hein! Pas du tout flippés les grands bretons tiens)
Enfin, mieux vaut trop que trop peu hein, mais le coup des passeports bordel! On les a vraiment pris en pensant qu'ils nous seraient inutiles, si on avait pas du les faire pour le Mexique on n'en aurait tout simplement pas eu et Londres nous serait une fois de plus passée sous le nez...

London6Chinatown et ses lampions. on regrette juste de ne pas y être retourné de nuit, ça devait être sympa.

Mais bon, ce ne fut pas le cas et nous avons franchis la manche (presque) sans peur (et sans reproche).

London7Ca donne envie hein! Chinatown toujours. Et j'ai pas gouté =(

La gare de St pancras est pas mal grande mais je m'attendais à pire, à moins que ce ne soit parce que tout y est bien indiqué. On a juste un peu pataugé quand le moment de prendre notre premier métro s'est présenté, mais une fois qu'on a eu compris le principe (c'est qu'on a pas le métro nous à Liège et c'est toujours une aventure d'en prendre un) tout s'est très bien passé durant les 3 jours.

London8
Ils ont des chapeaux tout feu tout flamme, Vive la Grande Bretagne!
Ils ont des chapeaux assortit à leurs vestons, Vive les Grands Bretons!

D'ailleurs à propos du métro, vu le prix moyen d'un trajet (entre 1,50 et 2£ je pense) il est très intéressant en tant que touristes qui souhaitons voir un maximum de chose de prendre une carte à la journée (voire à la semaine ou au mois si vous restez longtemps), elle se vend 7,30£ la journée et est vite rentabilisée (à noter qu'une carte comprenant les zones 1 et 2 est largement suffisante, elle vous donne accès à tout le centre qui est quand même vachement étendu, et en 2-3 jours vous n'aurez pas vraiment le temps d'en sortir, sauf si vous arrivez avec un programme très précis, alors là renseignez vous. Bien sur ce sera alors un peu plus cher).

London9
Mais qu'est ce que je fiche là moi? Il se sont encore payé ma tête les copains....

Après ça on a investit notre hôtel, le Belvédère dans le quartier de Paddington.
Il a des notes assez moyennes sur les sites d'avis comme Tripadvisor mais il faut savoir un peu ce qu'on cherche et à quel budget aussi. Alors oui les chambres sont petites et les salles de bain minuscules, mais il est propre, le personnel est gentil et souriant, le déjeuner simple mais suffisant (avec possibilité de déjeuner anglais, perso des fayots à 8h du mat même pas en rêve, mais c'est toujours bien pour ceux qui ont l'estomac bien accroché). Il faut juste savoir qu'il n'a pas d’ascenseur et que les escaliers à partir du second sont assez raides, mais bon rien d'insurmontable non plus. Donc pour le prix (un des moins cher et qui soit un vrai hôtel et pas un dortoir insalubre genre auberge de jeunesse) on sait qu'on ne doit pas s'attendre à une qualité digne d'un Hilton, mais pour moi il a très bien remplit sa tache, c'est à dire nous permettre de récupérer après des journées bien chargées.

London10
Une manif d'iraniens devant la National Gallery

De plus le dernier jours nous avons laissés notre valise à la consigne (qui est en fait simplement le petite salon où on accueille les nouveaux arrivants) et comme nous voulions la récupérer après 14h on aurait du payer 5£ (j'avais lu sur certains sites que ça pouvait être moins cher dans la gare mais le seul truc du genre qu'on ai vu c'était 9£, donc...) mais quand on est revenu au soir et que j'ai voulu payer le réceptionniste à juste dit "No, no. It's OK".
Alors bon je ne veux pas faire de généralité mais ça ne m'étonnerait pas que les clients qui ont été déçus du service voir mal reçus aient aussi été des clients particulièrement désagréables et ronchons.

London11
Un gros coq loin de faire l'unanimité sur Trafalgar square. En tant que wallonne il me plait bien à moi...

Cette première journée a été celle où l'on a le moins utilisé le métro et donc la plus dévastatrice pour les petons. On a d'abord cherché Hyde Park, on ne l'a pas trouvé (sans blague?! Mais notre sens de l'orientation s'est considérablement développé par la suite. D'ailleurs je vous montrerais ce que je considère comme étant mon (le?) meilleur investissement pour un weekend réussi à Londres!) mais on à déboulé dans Oxford Street, qui est une rue très commerciale donc ça nous convenait. Après on à arpenté Soho et China Town, on  s'est acheté nos premier sushis du city trip chez Wasabi et on s'est arreté sur Trafalgar square pour les déguster au son des manifestants et de la cornemuse...

London13
Tu l'as vu mon sushi?

Et c'est le moment qu'a choisit mon APN pour aller se faire voir chez les grecs...

London12
Les escalators dans le métro sont parfois à pics... Ici les affiches sur le mur sont droites, ceux qui penchent c'est nous!

Comme on avait pas la possibilité de le faire charger avant le soir (n'oubliez pas d'emporter un convertisseur de prises!) on a décidé de passer notre première après midi au musée, et c'est comme ça que nous nous sommes dirigé vers le British Museum.
Et là quelle claque! Ce musée est gigantesque! Et très beau! Beaucoup de pièces sont à l'air libre, aucune vitre entres elles et nous, et même si on n'a pas le droit de toucher ça fait quand même quelque chose de les avoir si près, de pouvoir les regarder avec l’œil pratiquement collé dessus.

London14
Certains n'ont pas attendus pour faire des petits trucs tout mignons (j'ai oublié de quand et d'où ça vient. Honte à moi!)

On a seulement eu le temps de visiter quelques salles, les égyptiens, les assyriens, tout un tas de poteries (spécial pour Touta! J'aurais vraiment voulu te rapporter une reproduction de poterie mais c'est le seul endroit où la boutique cadeaux ne contenait que de vrais souvenirs super cher, des pots à 150, 200€ minimum, pas de reproduction, pas même une carte avec des pots. J'étais déçue, surtout que c'est toi qui m'a conseillé ce musée en priorité), une partie de l'art romain et encore deux-trois autre trucs.

London15
Lui il est assyrien, on a achetés le bouquin donc j'en suis sur! Par contre il est en anglais (le livre hein) donc vous me laissez quelques années pour le déchiffrer et je vous en dirais plus ok?

Finalement on a absolument pas vu le temps passer et on s'est finalement fait reconduire à la porte à 17h alors qu'on avait vu si peu de choses.  J'aurais aimé y retourner mais les autres jours ont été bien remplit aussi et on a pas eu l'occasion de revenir.
Vraiment très dommage.
A refaire impérativement.

London16
Hiéroglyphes présents sur un tombeau. Pile ce dont j'avais besoin pour réveiller mes vieux rêves d'archéologies...

Après ça on a juste trouvé le temps de se faire un petit resto (indou), de se boire un verre ou deux aux alentours de l’hôtel, de se promener encore un peu pour regarder Londres la nuit (bien que notre quartier n'était pas forcément le plus intéressant de ce point de vue) et enfin, claqués, nous avons pris la direction de l’hôtel pour une bonne nuit bien méritée (après avoir testé la douche pour lilliputiens bien sur. Trop pratique...).

London17
Il y avait une expro temporaire pendant notre séjour, je vous laisse deviner par quelle salle on a commencé la visite...

Et le deuxième jour... Bah en fait je vous raconterais ça demain ;)

London18