24 juillet 2015

Japan Expo - Vamps (enfin) et infos sur la suite

Hello Internet !

Vous n'avez pas pu passer à coté mais depuis mon retour de Paris j'ai un peu remis à plus tard tout ce que j'avais prévu d'écrire ici... Honte sur moi.
Surtout, qu'en plus, j'en ai des choses à vous raconter !

Bon déjà, Paris.
Vu qu'il ne s'y est pas passé grand chose j'ai choisi de vous en parler pendant tout l'été dans une nouvelle mini rubrique dessin que vous découvrirez la semaine prochaine.
Comment ça c'est pas logique  ? Si, si, vous verrez.
Les dessins seront souvent accompagné d'une petite anecdote quand même, mais sincèrement je ne pense pas qu'il y ait matière à en faire un article complet en dehors tellement il ne s'est rien passé pendant ces trois jours... Paris c'est vraiment pourri.

Je vais quand même vous parler du concert de Vamps, vu que c'est pour le voir qu'on s'est farci tout ça.
Et il était...
Très décevant.
On était morts crevés après avoir passé la journée à arpenter la Japan Expo en long, en large et en travers. J'avais super mal aux pieds donc pas question de trop sauter, bouger ou essayer d'être un peu dans l'ambiance (J'ai même passé la moitié de l'après midi pieds nus, comme pas mal d'autres visiteurs en fait. Je suis pieds nus 23h/24 moi d'habitude et là j'avais mes grolles depuis 18h non stop (vive les voyages en car) mes petons avaient besoin de liberté. Avec, en plus, mon short de touriste et mon t-shirt de fan écervelée j'avais trop la classe mais je vous laisse le soin d'imaginer ça). En plus ils ont commencé en retard avec des chansons du nouvel album, non seulement je ne les connais pas mais en plus je ne les aime pas franchement. Il a fallu attendre une demi heure avant qu'ils ne se décident à chanter des morceaux qui me parlent. Et le concert, enfin le show case, n'a duré qu'une heure en tout. J'étais derrière un connard* de géant qui n'a fait que filmer, donc en plus de sa grosse tête j'avais sa grosse main et sa grosse caméra dans le chemin. Et puis on était super loin, et pas du coté de K.A.Z. A un moment Hyde lui a fait un câlin et Mr Grosse Tête était encore juste devant moi ! J'avais envie de lui filer des coup de bouquins. Raah.

Après le concert on sort par la première porte dans une sorte de petite cours pour laisser le gros du public se casser et pouvoir ensuite marcher tranquille vers la sortie sans être bousculé de toutes parts, mais aussi pour reposer nos petits pieds.  Donc on s'affale par terre, contre un piquet et entre les mégots de cigarettes qui maculent le sol. Moins d'une minute après un groupe se pose juste à coté de nous et se met à fumer, avec le vent dans ma direction, of course. Raah ! Vous faites chier à m’empêcher de respirer, vous savez pas vous passer de votre drogue quand vous êtes hors de chez vous, non ? Est-ce que je fais des pauses toutes les 20 minutes dans tout ce que j'entreprends pour bouffer des bananes moi ? (#Bananaismynewchocolate <3) Mais bon, une autre minute plus tard on se fait tous dégager très impoliment par un agent de sécurité en costard/trottinette (raah ! Je pensais que ça n'existait que dans les pubs de années 90 !) et on se retape alors les milliers de halls de la Japan pour pouvoir sortir et se remettre à faire une nouvelle file pour prendre le métro (Ouin. Marre des files. Marre d'être debout.) Et une fois dedans, bien sur, on a pas pu s'assoir, alors que le parc des Expo se trouve à 20 000 km de Paris.
Une fois de retour dans le quartier de notre hôtel, la douche dorée, Ah non ! pardon, la goute d'or, enfin ça sent fort pareil hein, on s'est fait quelques rues à la recherche d'un truc à bouffer. J'avais l'adresse de deux restos vegan mais comme on n'avait pas pris de pass Mobilis pour le premier jour (et que mes pieds ne me portaient littéralement plus) on a choisit de se faire un truc pas trop loin. On a donc arpenté quelques rues sans rien trouver de veggie friendly (c'est donc à ça que servent les smartphones ? Comme on a regretté de ne pas en avoir un pendant ce voyage) et on s'est finalement rabattus sur un truc pas génial et pas franchement bon marché mais au moins était-il comestible et on a pu retourner vers l’hôtel. Et là. Putain. Une foutue rue indienne. Toute une foutue rue indienne. Une foutue rue indienne avec pas moins de trois restos végétarien dedans ! Trois ! Raah !
Finalement on ne les a même pas testés vu que le lendemain on a mangé chez Végébowl (clique. Mais clique, donc !) où on a littéralement eu un orgasme culinaire grâce à leur potage au lait de coco. Sincèrement,  si vous êtes de passage à Paris (ou que vous y habitez, pauvre fou que vous êtes), que vous soyez vegan ou non, il faut que vous mangiez chez eux !  C'est l'une des bouffes les plus délicieuses que j'ai mangée de toute ma vie.  Et le dernier jour on a grignoté sur la foire des Tuileries et au Dernier bar avant la fin du monde (je voulais vraiment voir ce bar ! D'ailleurs je suis repartie avec un sous-bock ^^ Oups, est-ce du vol ?).

banana chocolate by Kobaitchi
Bon allez, je suis sympa, je vous aide à imaginer...

Enfin voilà quoi, au sujet de la Japan Expo directement, je ne regrette pas franchement d'y avoir été. C'est sympa à voir, il y a énormément d'invités jap et de jeunes artistes et ça c'est vraiment cool. Mais il y a surtout beaucoup trop de monde pour moi, je doute que j'y retournerais un jour à moins d'habiter à Paris (Moouhahaha. Comme si je pouvais avoir un jour envie de ça). De plus il y a de gros problèmes d'orga. Ils savent qu'ils vont brasser énormément de monde, c'est pas comme si c'était leur première année en plus, pourtant on a du faire presque une heure de file pour pouvoir entrer. On a aussi du traverser un hall totalement vide, on ne va pas me dire qu'il n'y avait pas moyen de mieux organiser les entrées en l’utilisant hein, j'y croirais de toutes façons pas.
Je n'ai pas grand chose à dire sur le système de dédicaces n'étant pas une chasseresse de signatures, quoique j'aurais pas été contre un petit dessin sur mon tome 2 d'In These Words seulement c'était par tirage au sort et j'ai perdu, mais il me semble laisser assez peu de chance à ceux qui n'achètent pas leur billet en pré-vente.

Enfin bon, c'est tout pour Paris pour aujourd'hui, pour le reste ça commencera la semaine prochaine et je pense pouvoir vous tenir en haleine jusque fin août vu le nombre de dessins que j'ai fait. Mais il ne s'agira pas d'une histoire à suivre, juste de... Oh et puis non, vous le verrez bien assez tôt.


En ce qui concerne les autres choses à venir, j'ai au moins deux articles très persos qui se préparent (en fait ils sont quasiment terminés, la vraie question étant "ne sont-ils pas trop personnels pour être publiés ?"), un article légumes, deux bouquins et au moins deux DIY. Maintenant que j'ai repris l'écriture ça devrait venir plus vite. La procrastination est une mauvaise habitude qui s'installe vite, il faut que je la combatte tout les jours...

Bonne nuit les p'tit.e.s bits.


* Oui, je sais, connard est une insulte sexiste (rolala) mais si on veut n'être ni sexiste, ni homophone, ni âgiste, ni spéciste,  ni raciste, ni quoiquecesoitphobe dans les insultes, bah, il n'en reste rapidement plus beaucoup. Du coup je continuerais d'utiliser connard, et connasse, et pouffiasse, et fils de pute, et putain (surtout putain en fait), ainsi que p'tite bite, et grosse dinde, et PD. Mais jamais dans ma bouche ils ne voudront dire ce qu'ils veulent dire pour les abrutis qui s'en servent au premier degré. D'ailleurs en fonction de qui vous êtes et de la façon dont je le dis ils peuvent aussi vouloir dire que je tiens à vous. Alors merde, quoi, faites pas chier.
Cela dit ce connard ci était bel et bien un connard, je ne suis pas en train de dire que je fantasme en secret sur la forme parfaite de son crane.

 


21 septembre 2014

The Neko Light Orchestra et Bernard Minet au RetroMia 2014.

Les photos des concerts de The Neko Light Orchestra et Bernard Minet de dimanche passé sont visible sur cet album (clic).
Je pensais les mettre ici aussi mais vu comme j'ai merdé c'est pas vraiment la peine.

RetroMia2014 (172)

Donc voilà, les deux concerts étaient super cool, le salon aussi était très bien et, putain, c'est quand même hyper agréable de s'y promener quand il y a "aussi peu" de monde. Un peu moins de 10 000 personnes c'est l'idéal, surtout par rapport au monde de fou de la dernière édition de Made in Asia.

RetroMia2014 (575)

Par contre, après le concert la file pour les dédicaces/photos avec BM est très vite devenue bien trop immense pour moi donc je ne l'ai pas faite et donc je n'ai pas de photos bras dessus bras dessous avec le plus génial des musclés.
Ce sera pour une prochaine fois. Ou pas, au fond. Je sais déjà que je vais moins regretter de ne pas l'avoir faite que de n'être pas sortie du resto à Paris quand j'ai vu K.A.Z attendre son bus :3

RetroMia2014 (145)

Tiens, petit moment d'incédulités aussi pendant le concert, je me suis rendue compte que je ne connaissais pas la moitié des génériques qu'il a chanté, je n'étais pas aussi fidèle que je le pensais au Club Dorothée.

RetroMia2014 (137)

Et, pour les petits curieux, j'ai posté deux billets sur Harcèlement Textuel sur deux des mangas achetés ce jour là.  J'essaierais de faire les autres aussi, en tout cas au moins les tomes 1 et les one shot.

RetroMia2014 (601)

Article pour le P52 du 28 août au 3 septembre : Anime (j'ai vraiment besoin d'expliquer pourquoi?)

 

 

10 septembre 2014

La fabuleuse histoire de mon après midi.

RM1

RM2

RM3

RM4

RM5

Clic pour toutes les infos sur le site MIA

RM6

Pour ceux qui seraient intéressés je crois qu'il reste quelques billets en prévente ici.
Cet article est pour le P52 du 31 juillet au 6 août : Strip
Mention spécial à celui ou celle qui trouvera quel est le manga que j'ai dans les mains dans la première case.

Posté par kobaitchi à 18:17 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

22 mars 2014

Adams - Concert à Bruxelles (MIA) - le 15 mars 2014 - Les photos

Je l'ai fais!
J'ai retouché toutes les photos du concert qui méritaient de l'être.

J'étais assez contente du résultat puis je les ai uploadées sur Facebook...
Merde, c'est quoi cette perte de qualité? J'ai l'impression d'avoir bossé trois jours dessus pour rien!

 

Enfin, du coup je remets les meilleures ici, parce que là, vraiment,  faut se forcer pour les regarder!

Toutes les autres sont visibles dans l'album Adams à droite (elles chargent, elles devraient avoir fini d'ici une heure ou deux au rythme où ça va...) et (quand même) dans l'album Facebook prévu pour.

DSC_2759

DSC_2742

DSC_2744

DSC_2747

DSC_2748

DSC_2751

DSC_2776

DSC_2786

DSC_2793

DSC_2802a

DSC_2817

DSC_2821

DSC_2824

DSC_2844

DSC_2846

DSC_2847

DSC_2848

DSC_2854

DSC_2859

Edit : Huum, vous savez quoi? Ces photos comptent pour mon P52 n°10 (garçons)! Et toc!

Posté par kobaitchi à 01:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

20 mars 2014

Made In Asia, j'y étais, j'ai survécu. [Ainsi que le P52 n°8]

Hello internet!

Salut Toi!
Oui Toi là, mon lecteur attentif.

Vous m'avez manqué!

Bon j'étais pas très loin je dois bien l'avouer, j'ai juste eu un peu envie de m'éloigner. Et ce n'est pas tant le soleil m'aveuglant lorsque je sortis l'un des premiers jours du mois, ayant accepté d'aider à quelques menus travaux dans le jardin et me faisant me rendre compte que je n'avais plus vu la lumière du jour depuis bien longtemps, qu'une petite déprime passagère, sans oublier une bien bonne crève comme j'en ai désormais tout les trois à quatre mois, qui m'ont tenue éloignée de vous pendant si longtemps (Oui mon dernier article remonte au 2 mars mais ce n'était pas un vrai article, j’estime donc que ça fais d’avantage un mois que vous êtes forcé de vivre sans ma plume. Autant dire une éternité).

J'ai même zappé le défi Pinterest du 17 alors que j'avais fais un truc exprès pour l'occasion, mais j'étais vraiment trop balade pour faire les photos ou même rester plus de 3 minutes d’affilée sur le PC. Mais bon aujourd'hui comme ça va mieux j'en profite pour vous faire un petit article (oui ça ne fait que trois jours depuis, je n'en reviens pas non plus que le miel et le rhum m'aient aussi bien soignée en si peu de temps. Vive le miel! Vive le rhum! Vive les pirates! Vive le rhum!). Et aussi, tant qu'à faire, pour rattraper un peu mon retard dans mes P52, même s'il est au combien énorme...

Et il s'agira de la semaine 8 (du 20 au 26 février normalement oui oui...) avec le thème nombrilisme.
Bon en fait n'importe quel article du blog ou presque aurait pu convenir pour ce thème vu ce que je vous raconte en général, donc celui ci fera très bien l'affaire.

J'avais pas trop réfléchis à ce que j'allais faire (comme pour tout les thèmes sauf un en fait, oui oui oui, toutafé), mais ce weekend, samedi en fait, on s'est rendu au salon Made In Asia, comme chaque année en fait, et, si je savais que j'allais m'y ruiner, je ne pensais pas que ce serait à ce point là. Ce qui est donc un bon point de nombrilisme vu que j'aurais pu dépenser tout ce pognon dans des bics televie par exemple ou encore dans l'adoption d'un carton de chatons tueurs.

Enfin voilà, que je vous raconte un peu.
Le salon était encore plus grand que les autres années (et vraiment vraiment bondé! L'année prochaine j'y vais le vendredi c'est obligé) et qui dis plus grand dis encore plus de tentation qu'à l'ordinaire.
J'ai acheté plusieurs trucs dont je ne parlerais pas car ils sont d'un intérêt limité (un trop joli sac, un strap panda qui sent le paradis, des bonbons au coco probablement fourrés diamant vu le prix qu'ils coutaient, du vernis pour stamping), certains dont je parlerais dans un autre article parce qu'il y a beaucoup à montrer (dessins, cartes, portfolios, stickers, etc de jeunes (et moins jeunes) illustrateurs) et finalement des mangas. Beaucoup de mangas! Plein de mangas! De la lecture pour au moins une semaine (oui, vu que j'étais malade j'ai lu moins vite. J'en ai lu la moitié seulement au moment ou j'écris cet article). Il y en a que je voulais (depuis un moment pour certains), d'autres que je ne connaissais pas et à qui j'ai décidé de laisser une chance. Pour l'instant un seul m'a déçu, je m'en sors pas trop mal.

Et comme dit plus haut, si cela rentre si bien dans le thème du nombrilisme c'est parce que j'ai acheté en une seule journée plus que ce que je ne me permet d'acheter en plusieurs mois normalement.
Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne chose en fait... Mais bon, ce qui est fait est fait, je boufferais des pâtes au beurre jusqu'en avril pour compenser.

DSC_0003

Et parce que j'en ai envie voici quand même quelques anecdotes sur la journée.

Cette fois, pour être gentils, nous avons proposé à mes nièces (je devrais peut-être dire nos nièces non? Au point où on en est.) de 14 et presque 13 ans de venir avec nous. Comme je sais qu'à cet age là se coltiner des vieux pendant toute la journée c'est lourd je leur propose qu'on se sépare, à ce moment on était dans le hall 9 (plan ici pour mieux visualiser), à peut près au niveau des dédicaces. Bon, très rapidement nous nous sommes partit vers le palais 5 où, il faut bien le dire, tout se passait. Deux heures après, alors que nous n'avions même pas encore fait la moitié, je pense à regarder mon GSM au cas où les filles auraient appelé en pleurs parce qu’un type déguisé en Pac Man leur aurait volé leur glace et là, ça ne rate pas, un sms en attente d'une ado désespérée me disant que sa sœur veut savoir ou je suis parce que ce salon il est vraiment nul et qu'elles en on fait le tour au moins 50 fois.
Après plusieurs échanges de sms miraculeux (miraculeux parce que mon gsm se décharge généralement après que j'ai regardé l'heure trois fois dessus. Oui il serait grand temps que j'en change, je sais, mais pour ce que je m'en sers) on les rejoins et on découvre, comme on commençait à s'en douter, que ces deux blondes n'avaient pas quitté le hall 9... Je veux bien croire que pour deux gamines non gameuses ça avait l'air nul.
Résultat après ça on a du se les farcir tout le reste de l’après midi, ainsi que leur "On s'en va bientôt?" "J'en ai marre" "J'ai mal aux pieds" "Kob je m'ennnnuie!".
Autant dire que l'année prochaine on reprend nos bonnes vieilles habitudes. On ira juste à deux. Même si, bon, elles n'ont pas été chiantes vraiment tout le temps. Juste beaucoup.

Mais quand je pense au temps qu'elles ont perdu à tourner en rond alors qu'elles auraient pu l'utiliser, tant qu'à être de ce coté là, à faire la file pour les dédicaces...

Avant de repartir on a voulu passer voir la conférence des youtubers justement, mais pour une raison ou une autre (gsm ne donnant pas l'heure exacte, incapacité à lire un programme correctement, réel changement d'horaire ou encore simple retard? Allez savoir) on est arrivés juste à temps pour la seconde partie du concert de Adams.
Alors Adams c'est qui? Adams c'est eux.

adams

Et qu'est ce qu'il font? Du rock auto proclamé neo sexual. J'avoue qu'en cherchant des infos sur eux avant le salon, pour voir si ça valait la peine d'aller au concert j'ai pas beaucoup plus approfondi que ça, j'ai écouté deux-trois morceaux, sans même regarder les clips et j'en suis restée à un pourquoi pas.
Puis je les ai vu sur scène. Et la je dois admettre que la magie opère. Un show sensuel qui ne tombe (presque) jamais dans le vulgaire (j'étais quand même contente à un moment que les filles soient parties faire du trampoline à l'autre bout du hall...), deux beaux garçons qui jouent à se séduire et qui vont même jusqu'à embrasser et serrer des mains dans le public.
(Ce ne sont évidement pas des mains mais des joues qu'ils embrassent dans le public, mais vous aviez compris hein?)
Je n'ai que deux petits bémol à souligner, le premier est l'absence de musiciens en dehors de Shota (celui dont la chemise est toujours boutonnée sur la photo) qui est chanteur et guitariste, remplacés par un simple... Mac. Ce serait quand même beaucoup mieux avec de vrais musicos derrière. Le second n'a aucun lien direct avec eux, mais c'est de n'avoir pas pris mon nouvel APN, qui m'aurait permis de faire de bien plus jolies photos. Au départ je voulais le prendre puis je me suis dit que ce serait comme chaque année, que je ne ferais de toutes façons pas de photos. J'avais complètement oublié le concert.

Aussi je crois que mes nièces ont un grand besoin de porter des lunettes! Elles ont affirmés que le rouquin ressemblait à une fille, il était pourtant torse nu... Je pense que si ça avait été une fille il y aurait eu bien plus de mecs dans les premiers rangs.  Et je ne suis pas sur que je serais restée à faire des photos tranquillou avec Sieu K à deux pas de là. Mais je peux me tromper.
Enfin, on ne peut rien contre l'age con ingrat pas vrai? Et je sais que je suis passée dans la catégorie "vieux qu'on rien compris à la vie" depuis que j'ai dit que Nicky Minaj et Matt Pokora faisaient de la merde. Faut se faire une raison.

Aussi on aurait voulu faire au moins un rapide tour sur Créativa et, encore plus, sur Artisanart, mais cette année ça a été impossible, littéralement pas eu le temps, c'est quand même très dommage, on a pas du tout gérer ça correctement.
Mais j'ai quand même un petit message pour toute les haineuses du sachet Créativa. On croirait pas mais les créatives peuvent être de vraies folles furieuses prêtent à toutes les bassesses pour un rien, et il existe même toute une communauté qui passe son temps à critiquer Créavenue parce que ces gros nuls ne prévoient pas assez de sacs pour toutes les visiteuses, bouuuuh. Hé bien mesdames, tenez vous bien à vos chapeaux feutrés main, parce que nous sommes sortit de là avec, non pas un, non pas deux, non pas trois, mais quatre (QUATRE, putain!) sacs Créativa! Et oui, un par personne! Alors que, tout à fait entre nous, Sieu K il en a, mais alors là, rien à balancer, les filles je leur donne 6 mois avant qu'elles ne les aient perdu et moi je suis contente, je vais pouvoir ranger le mien à coté de celui de l'année dernière, que j'avais aussi eu sans grande difficulté, vilaine fille que je suis.
Et pour éviter toute controverse, non je ne suis pas jolie, non je n'étais pas cosplayée en un quelconque perso en bikini, par contre oui j'ai souris au distributeur, non je ne lui ai pas arraché le sac des mains et oui je lui ai dit merci. Et j'ai même veillé à ce que les filles le disent aussi (mais en fait elles l'ont fait d'elles même, j'ai rien eu à leur dire). Aussi incroyable que ça puisse paraitre la politesse paye encore de nos jours, et oui.
Ou peut-être que j'ai juste eu de la chance.

Enfin voilà, je crois que c'est tout pour cette édition. Et c'est déjà un bien gros article pour le peu que j'avais finalement à raconter.

Sinon un dernier truc, aujourd'hui c'est la journée internationale sans viande!
Alors faites moi plaisir, dites que vous allez essayer de bouffer autre chose aujourd'hui (et les autres jours aussi si vous vous santé (Yeah! Le jeu de mot tout pourri!). Et attention, le poisson c'est aussi de la viande! D'ailleurs le prochain connard qui me répond "Mais bien sur qu'on a des plats végétarien dans notre resto minable, attendez que je regarde la carte. Alors, thon, saumon, maquereau, sardines, vous voyez c'est pas le choix qui manque hein, petite dame au cœur trop sensible qui crois que les animaux ont une âme et ressentent la douleur. Hohoho*" je le sodomise avec le couteau le plus pointu que je trouve en cuisine! Vous êtes prévenu, j’estime que lui aussi.

* Non, malgré les apparences (souvent) trompeuses, ce serveur n'est pas le Père Noël!

Allez, bonne journée à tous. Le reste des (mauvaises) photos d'Adams arrive bientôt.

journe sans viande


19 octobre 2013

Vamps à Londres [Le review tant attendu. Oui bon, par moi plus que par vous mais bon...]

Le concert de Vamps à Londres.
La raison de notre présence dans cette ville! Ça méritait bien un article à part, en dehors du city trip.

London31
On est arrivé devant l'O2 Islington vers 15h, il y avait déjà une petite file mais rien de dramatique, parmi les arrivés tôt on a même reconnu quelques visages croisés à l'Olympia une semaine avant, un groupe de courageuses très patientes.
Perso être dans les premiers, attendre toute la journée et quand même voir les VIP (fort nombreux) me passer devant et n'être qu'un peu mieux placée que ceux arrivés dans l'après midi, très peu pour moi.
Mais je n'ai jamais été d'un naturel très patient aussi.


London32Ca commence bientôt!

Enfin, comme il était encore tôt on a été faire un petit tour dans les environs, mais on est revenus moins d'une heure plus tard, faut pas tenter le diable non plus me disais-je. La file avait un peu grossi mais pas trop, on a donc pris place à la queue et on a commencé à attendre. Longtemps. Longtemps.

london5
Vraiment longtemps!
Je ne suis pas patiente je vous ai dis.

Mais plus on attendait et plus la file grandissait. Très rapidement elle s'est propagée sur toute la longeur du batiment contre lequel nous étions et n'a pas tardé à en tourner le coin. Pas de remord donc, mieux valait attendre un peu en s'ennuyant que de risquer d'être très très mal placés.

london8
Je ne sais plus si je l'avais dis dans mon review concernant Paris mais en attendant on avait vu un présentateur japonais dont le nom m'échappe (c'est lui), je ne l'avais pas photographié en partie parce qu'il était passé trop vite et en partie parce que, ben, j'y avais tout simplement pas pensé. Et bien cette fois il y était aussi.
Et il m'a fait le même coup. Il est passé rapidement et à disparu aussitôt.
Tant pis, c'était pas pour lui qu'on était venus de toute façon.

london10
Enfin les heures on passés, j'ai pu signer le grand drapeau anglais et écrire un truc super méga original (genre "Thanks to comming, Love, Kob"... Rah! Mais faut pas me prendre au dépourvu comme ça, avec un peu de réflexion j'aurais pu faire mieux je suis sur...) et quand 19h a sonné (façon de parler hein, Big Ben était bien trop loin pour qu'on puisse l'entendre) j'étais debout et trépignante.
Oui, parce que le reste du temps je l'ai plutôt passé assise par terre et amorphe.
Pour rien en fait, parce qu'on n'a finalement ouvert les portes qu'à 20h. Booouh! Une heure de retard déjà.

london9
Enfin bon, on se fait limite fouiller au corps à l'entrée par une femme très agressive, pire que les deux gorilles qui lui servaient de collègues carrément, et on entre. Je cherche désespérément la boite à cadeau des yeux, déception je ne la vois nul part.
Cette première déception à peine avalée et je dois déjà faire face à la seconde, la salle est ridiculement petite, j'ai déjà eu cours dans des classes plus larges... Et le devant est déjà bien bien plein, une chance que je n'ai pas eu à m’arrêter aux goodies, j'ose à peine imaginer l'endroit où je me serais retrouvée.

Enfin on s'avance bien, on s'entasse comme tout le monde mais en laissant genre quelques dizaines de centimètres entre nous et les gens devant nous quand même. Normal quoi? Et bien non! Erreur! Des fans les prennent directement d'assaut. Okay, donc on doit se serrer, pire que dans le métro aux heures de pointes... Ok, ok, j'adore les contacts humains t'façon...

london11
Sieu K prend quand même deux minutes pour aller se chercher une bière (qui a dit qu'il ne faisait que ça tout le temps? Bon ben je suis assez d'accord en fait), à ce propos d'ailleurs, la bière de L'olympia c'était un grand cru à coté! Elle n'avait pas de gout ok, mais elle désaltérait et ne donnait au moins pas envie de gerber, ce truc là goutait le camembert! Sans mentir!

Enfin, on attend finalement pas longtemps avant que ne retentissent les premières notes. Le son doit être un million de fois plus puissant qu'à l'Olympia, le public est directement dans l'ambiance. Les bras se lèvent, les filles crient, les garçons aussi probablement mais leurs voix, plus grave, ne parviennent pas jusqu'à mes oreilles. Et le groupe entre en scène, dans quel ordre je ne sais plus mais Hyde arrive en dernier comme toujours et là c'est l'apogée des cris. Contrairement à Paris, où j'entendais essentiellement la nénette à ma droite, ici les voix ne forment qu'une. Peut être parce qu'on est plus serrés? Ou que la salle est plus petite! Tellement puissante que par moment je n'entends plus le chanteur mais juste la clameur du public.

london12
Une chanson passe, puis une deuxième et une troisième déjà, pas une seconde je n'ai le temps de reposer mon bras qui se tend comme tout les autres tantôt vers la scène tantôt vers le ciel. De toute façon si je voulais le baisser je n'en aurais pas la possibilité tant la fille devant moi est proche. Celle derrière aussi d'ailleurs, tout comme les mecs sur les cotés. C'est abusé, exagéré, mais combien de personnes ont-ils fait entrer dans cette salle minuscule? Est ce qu'il reste de la place derrière? Pourquoi tout le monde pousse comme ça? Personne ne montera sur scène vous le savez ça?

london13
Le public bouge comme un seul homme, mais un homme très mal coordonné, qui se fou des baffes tout seul tant il est maladroit. Est-ce la présence des caméras, le fait d'être retransmit en direct dans plusieurs salles à travers le monde, qui met l'entité public dans cet état?
Tout le monde est tellement dedans, la salle tremble quand on saute tous ensemble, le groupe nous encourage, nous fait signe de lever les bras encore et encore. Tous se donne à fond, eux bien sur mais nous aussi, si mon cœur avait lâché à ce moment là je ne suis pas sur que je m'en serais rendue compte avant la fin du concert.

K.A.Z sourit, une fois, puis deux, puis encore, et encore... Bordel je ne l'ai jamais vu sourire autant! Il a toujours l'air si sérieux, limite embarrassé et là il n’arrête pas de sourire, serions nous si bons que ça?

london14
Les morceaux continuent à s'enchainer et là c'est le drame! Dans mes oreilles, une explosion, tout les sons se brisent et se déforment, mais qui donc chante avec une voix si aiguë? Hyde? Impossible sa voix est si grave d'habitude...
Je doute un instant et regarde autour de moi, personne ne semble avoir rien remarqué, le problème vient de moi alors? La peur m'envahit soudain, je ne vais pas entendre le reste du concert comme ça si? Je ne vais pas passer ma vie à tout entendre comme ça dorénavant hein? Par pitié...

J'essaie de me replonger dans l'ambiance, de ne pas y penser, mais bon je l'entends. Petits à petits certains sons reviennent, j'entends la musique presque normalement, j'entends le public aussi mais différemment.
Hyde par contre...

Les morceaux qui suivent je n'en entends que l'instrumental, serait ce une punition divine pour être venue d'avantage pour K.A.Z que pour Hyde? Vas y profite de la guitare salope, la voix tu t'en fou t'façon non?

o2AislingtonPetite explication concernant la photo du dessus  avec un dessin à l’arrache sur du papier dégeu : Dans cette salle le "balcon" est en fait une sorte de passerelle sur un des cotés qui semble passer dans les coulisses et où on doit pouvoir entasser grand maximum une dizaine de personnes. Donc sur la photo du dessus ils font byebye au gens là bas et tente de leur envoyer un médiator ou deux.
Et pour le fun : Nous étions les deux petits persos encerclés en mauve...

Je tache de rester dans l’ambiance malgré tout et parfois la voix de Hyde me parvient encore mais quand c'est à nous de chanter, d’entonner le traditionnel BANG ON STOMP EVERYBODY, je prie presque pour être en rythme avec les autres, leur voix ne me parviennent presque plus non plus.

J’espérais profiter de quelques minutes de répit pour tacher de retrouver une audition normale avant le rappel mais c'est peine perdue bien sur, le public ne se tait pas un instant, commence une chanson, puis une autre. Enfin je crois... Même si en fait le rappel à l'Olympia était bien plus chaud, bien plus coordonné. Et le groupe revient, et on recommence à crier. Je veux les entendre moi aussi! C'est pas juste!

Le reste du concert se passe ainsi, j'entends parfois des voix mais beaucoup de brouhaha, je fais un effort désespéré sur moi même pour tenter de coordonner mes oreilles, bien sur c'est inutile, comment pourrais-je être en mesure de faire une telle chose? Heureusement j'entends la musique, pas forcément toutes les notes mais une bonne partie. Je profite quand même.
Mais je me jure en mon for interieur qu'à mon prochain concert j'aurais des boules quiès! Obligé!
Et j’espère, vraiment, que mon audition n'est pas bousillée à tout jamais.

Finalement les dernières notes retentissent, une persiste mais bon ce n'est que chez moi, et le groupe quitte la scène pour de bon. C'est triste, je sais que je ne les reverrais pas avant un bon moment. Mais en même temps ça fait du bien et je me  conforte dans l'idée que si c'est comme à Paris deux petites heures plus tard j'entendrais à nouveau normalement...

On sort, on passe devant des caméras. Raah si ça se met je viens de passer en gros plan sur écran géant dans le monde entier... J'aime pas ça!

On quitte la salle, puis l'établissement, doucement, on est vachement à l'étroit même dans les couloirs, c'est tellement petit en comparaison du hall immense de l'Olympia.  En cas d'incendie combien resteraient coincés? Combien se feraient écraser? Amis de la parano bonjour!


London33C'est fini... C'est quand le prochain déjà?

Finalement on est dehors, le bruit dans mes oreilles est toujours horrible, on passe devant un escalier où j'avais repéré des affiches du concert mais comme on pouvait s'y attendre elles ont déjà toutes été arrachées, probablement avant même que le concert ne commence. On traverse en redoublant de vigilance et on s'écroule à la terrasse d'un café. Café où je me retrouve seule face au barman pour lui passer notre commande, pourtant pas très compliquée, avec mon anglais de vache polonaise et en ayant aucune idée du volume de ma voix. Ais-je murmuré que je voulais un coca et une bière ou bien l'ai-je hurlé? Et m'a t-il demandé de répéter parce qu'il ne savait pas ce qu'était un coca ou parce qu'il ne m'entendait pas? Et pourquoi avoir arrêté de sourire et avoir détourné les yeux après que j'ai répondu Belgium à la question "d’où venez vous?' On a mauvaise réputation nous en Angleterre?

Enfin, le concert était bon ça oui, mais j'aurais aimé en entendre d'avantage sur le moment et pas durant les 4 jours suivant en guise de bruit de fond insupportable et continu.
J'ai d'ailleurs eu bien du mal à m'endormir cette nuit là, hélas moins à cause de fantasmes inavouables se répétant en boucle dans mon cerveau que d'un ziouziouziouziouuu incessant et au volume supérieur à tout le reste dans le calme de notre petit hôtel de Paddington.

Vous l'aurez deviné mais des deux le concert de Paris restera le meilleur pour moi même si je ne regrette pas d'avoir fait les deux (maintenant que j'ai retrouvé mon ouïe normale en tout cas). Surtout que Londres me permet de garder le souvenir d'un K.A.Z plus souriant que jamais et que rien que pour ça ça en valait la peine!

 London34Même pas peur dans le dernier métro de nuit!

06 octobre 2013

Vamps à L'Olympia j'y étais! + mon escapade parisienne (part 3)

[Ceci est la suite de ce message]

A la sortie on s'est arrêté chez Bertie, un bar sympa bien qu'excessivement cher (mais bon c'est Paris quoi), on a un peu rigolé avec une chouette serveuse (c'est suffisamment exceptionnel pour que  je le précise) puis vers minuit, comme ils allaient fermer et qu'on commençait à avoir froid (on était en terrasse) on s'est mis en quête d'un autre endroit pour passer la nuit (je rappelle qu'on avait choisit de ne pas prendre d’hôtel pour économiser un peu...).

Finalement on s'est retrouvé une nouvelle fois devant le café des Capucines et comme cette fois on pensait y manger un bout on s'est dit qu'on allait pouvoir essayer la salle du haut dont Cathya nous avait vanté les mérites mais où on n'avait pas pu s'installer l'après midi vu qu'on avait pas l'intention de manger.
Donc on choppe un serveur (ou peut être le maitre d’hôtel vu l'air qu'il se payait) et je lui demande si nous pouvons manger en haut. Si je n'avais pas été encore à moitié dans l'euphorie du concert et que j'avais vu un autre bar ouvert 24h/24 je crois vraiment que je serais sortie car il m'a répondu du ton le plus "T'es qu'une grosse bouse mais bon suis moi je vais quand même t’installer à notre plus mauvaise table" un "Surement pas non!". Okay... Mais pourquoi donc du con? Tu m'expliques? Tu crois que j'ai pas les moyens de bouffer dans ton bouiboui? (Bon ce ne serait pas entièrement faux mais je l'emmerde. Puis déjà là il venait de se sucrer son pourboire le pingouin). Enfin bon, il nous installe ailleurs, je regarde désespérément cette carte pleine de noms de cadavres où que je pose les yeux et, avant de me résoudre à prendre une malheureuse soupe au pistou à 9€, je demande s'ils n'ont vraiment rien de végétarien. Et là oh, comble de la gentillesse, il est prêt à me faire une assiette de légumes... Bon ben va pour l'assiette d'accompagnement, mais t'as pas intérêt à me la faire au prix d'un vrai plat mon salaud.

paris6
Quand les plats arrivent ils sont... Ridiculement petits! Autant j'avais été agréablement surprise par la taille des desserts (et par leurs gouts vraiment succulents) autant les "vrais" plats se sont révélés décevants au possible. Un gout moyen, une préparation qui ne cassait pas trois pattes à un canard et surtout des portions pour enfant de 3 ans mais coutant le PIB de certains pays Africains.
Enfin on a fait durer nos plats aussi longtemps qu'on le pouvait, pareil pour nos boissons, histoire de ne pas en avoir pour le prix d'une chambre d’hôtel tout compte fait mais le sommeil en moins, et on a regardé le temps passer (très très lentement).

Vers 2h du matin, alors qu'il ne reste que nous et un groupe de 6 ou 7 japonaises et que nous commençons à piquer du nez on entend soudain les filles faire du bruit, mais vraiment pas mal de bruit. Alors on lève la tête, juste à temps pour voir deux hommes sortir du restaurant.
Là je me dis que je dois avoir des hallucinations, je me frotte les yeux, je regarde par la fenêtre (quand même pas mal éloignée de notre place hélas) et je vois les deux hommes de dos, visiblement en train d'attendre quelque chose. "On dirait... mais non c'est pas possible!" Je continue à reluquer, l'un des deux porte un sweater à capuche mais il me tourne toujours le dos, l'autre n'est plus dans mon champ de vision. Puis l'homme à la capuche bouge, il se retourne... Il porte de grosses lunettes de soleil. Il se retourne encore, je reconnais sa démarche. J'en étais sur, je ne voulais juste pas y croire. "Mais si! C'est lui! Regarde! C'est K.A.Z! Celui qu'on ne voit plus je pense que c'était Arly. Oh la vache c'était eux en haut! Si on n'avait pas croisé le serveur on se serait retrouvé face à face!"

De nouveau du bruit du coté des japonaises, je regarde et là c'est Ju-Ken qui descend les marches. Elles parlent, sans crier, elles ne sont pas françaises hein, il leur fait coucou. Je fais coucou aussi. Il me répond! "Oh merde! T'as vu ça? Ils étaient tous en haut si ça se met?" Et oui, effectivement, 15 secondes plus tard, alors que j'ai recommencé à scruter par la fenêtre, j'entends à nouveaux les japonaises et ce coup ci j'entends clairement qu'elles disent "Hyde san! Hyde san! *bruit qui veut dire je ne sais pas quoi* Hyde san!" Je fais coucou comme les nipponnes, un petit sourire débile aux lèvres pendant que le chanteur descend tranquillement les marches. Il répond à tout le monde avec un grand sourire, il regarde même dans ma direction aussi. Trop la classe!

Après ça ils sont restés encore quelques minutes dehors puis il sont montés dans un bus, probablement plus confortable que celui qu'on prendrait nous aussi le lendemain, mais pas décoré comme les camions aménagés de la tournée au Japon. J'ai hésité à sortir pour demander un autographe, bien qu'en fait je m'en bats un peu de ça. Non en réalité ça aurait plutôt été pour prendre des photos. Mais je ne suis pas comme ça, je ne sais pas pourchasser les gens, ni même crier comme une malade quand je les vois. Je les ai vu, je suis probablement la seule fan européenne à savoir qu'ils ont été dans ce resto (du moins jusqu'à aujourd'hui puisque je lâche enfin l'info), et j'ai pu faire coucou à Hyde et Ju-Ken (et avoir un coucou en réponse!), tout ce que je regrette c'est que K.A.Z soit descendu le premier, à cause de ça je n'ai pas pu lui faire signe, bouhouhou. Mais à part ça je suis super méga contente!

paris7
Après ça on est encore resté une ou deux heures dans le café. On nous a fait nous déplacer (ils auraient pu faire ça avant! On était juste à coté de la fenêtre, j'aurais pu faire des photos!) et un peu avant qu'on ne parte on a vu arriver une femme, celle que nous appellerons la marquise de Sade, et quatre mecs genre nouveaux riches. Jeunes, beaux, friqués, aux mœurs probablement décousues, alcoolisés bien sur et dont deux au moins on reluqué le popotin de Sieu K quand on est passé près d'eux pour sortir.
Je ne sais pas ce qui transpirait à ce point d'eux mais nous étions tout deux d'accord en sortant pour dire qu'elle se les faisait probablement tout les quatre, et en même temps très certainement. Je ne pensais pas que ce genre de personnes existait ailleurs que dans certains genre de films (je ne parle pas des échangistes en règles générale hein, mais du combo qui nous était présenté là, leur look, leur attitude, leur façon de parler, enfin la totale quoi), on ne peut pas vraiment dire qu'ils étaient vulgaire, juste... Transparent dans leur intentions (tout comme le devant de la robe de la marquise en somme).
J'avais l'impression de voir débarquer le casting d'un film traitant des soirées mondaines libertines. Et je pense que le serveur à du se faire à peut près la même réflexion vu la tête qu'il a tiré en les voyant entrer.

Voilà, après ça nous avons parcouru le quartier en long, en large et en travers à la recherche d'un arrêt de bus noctilien que nous n'avons jamais trouvé. Nous nous sommes donc finalement rabattus sur le métro, le tout premier, après avoir erré un moment dans Paris la nuit (qui n'est pas si mal famée qu'on pourrait le croire, c'est juste que tout les gens que l'on croise sont soit bourrés, soit perdus). Ensuite nous avons rejoins notre bus et nous sommes repartit vers Bruxelles, exténués (et donc un peu grognon en ce qui me concerne, j'ai besoin de mes heures de sommeil!) mais heureux!

Ce fut les 36h les plus intenses depuis longtemps. A recommencer donc, mais avec un hôtel cette fois! Et un peu de temps pour visiter Paris.

Quand vous lirez ce message je serais à Londres (ou en route vers Londres), donc on se retrouve après mon retour, avec encore plein de choses à vous raconter j’espère, dont un second concert.


En attendant n'oubliez pas de partager le concours, on est encore loin de 500 fans nécessaire au second cadeau et pourquoi pas ce message ci aussi s'il vous a plus.

A bientôt les copains.

05 octobre 2013

Vamps à L'Olympia j'y étais! + mon escapade parisienne (part 2)

[Ceci est la suite de ce message]

Après ça on a enfin pu se diriger vers la salle et quelle stupéfaction quand on est entré! Presque personne! Mais où étaient donc passé tout les gens devant nous? Les VIP, ceux qui n'ont rien acheté, qui n'ont pas du attendre pour leur place? Aucune idée, et au fond je m'en fichais bien vu que ça me permettait d'être bien placée!
Un peu inconsciemment je nous dirige vers le coté droit de la scène, le coté habituel de K.A.Z lors des lives que j'ai vu sur Youtube essentiellement. On se repose enfin un peu, assis  à même le sol, on boit une bière, puis deux (d’ailleurs sans vouloir passer pour une chauvine, votre bière les enfants c'est du pipi de chat! Elle n'a aucun gout. Mais bon elle rafraichit c'est mieux que rien), on fait quelques photos histoire de tester l'APN en situation et je comprends qu'il est inutile que je passe le concert avec le doigt sur le déclencheur, la qualité est pire que si je faisais des moulinets avec les bras au moment d'appuyer sur le bouton.

paris8
Finalement 20h arrive et, je ne sais pas si c'est parce qu'ils sont japonais, mais le concert commence pile à l'heure! ou presque, à quelques minutes près.
Entre temps la salle s'est bien remplie et je suis contente d'être où je suis, si proche de la scène.

Le concert commence très fort, la salle fait du bruit, le groupe entre en scène, les fans font encore plus de bruits, la température monte un peu plus à chaque instant. Malgré cela il faudra un peu plus de trois morceaux pour que le coté de la salle où je suis soit bien chaud, saute, lève les bras, agite autre chose que le menton.
D'où l’intérêt d'une première partie assurée par un autre groupe moi je dis.

paris2
Mais une fois qu'une personne commence à bouger elle ne s'arrête plus et très vite la contagion gagne toute la salle.
De temps à autre je jette un œil du coté de Sieu K, c'est qu'il n'a pas demandé à être là lui, mais plus le concert avance et plus je le vois bouger. Bon il ne connait pas les paroles mais je vois qu'il ne s'ennuie pas, ouf je suis rassurée et je peux retourner à ma contemplation. D’où je suis je me trouve juste en face de K.A.Z, plus d'une fois je le vois regarder dans ma direction mais voit-il vraiment le public avec tout ces spots devant lui? A chaque fois qu'il relève les yeux je crie plus fort et je lève les bras plus haut. Enfin, j'ouvre la bouche et il me semble que je crie mais je n'entends absolument pas ma voix, pourtant j'entends sans problème la fille à coté de moi se plaindre, "Oh non pas cette chanson" "Mais ça les tuerait d'applaudir? Ils ont tous eu les tickets gratuit mais merde quoi. Putain le mec il fait un concert pratiquement gratuit quoi et les gens ils le remercient même pas" Déjà comment fait-elle pour parler aussi fort? Quand je dis un truc à Sieu K je dois m'y reprendre à 5 fois sans être jamais sur qu'il a bien comprit. Ensuite le public était déchainé, tout le monde semble d'accord là dessus, les membres du groupe n'ont pas arrêté de sourire au vu des réactions de tout le monde à chaque fois qu'ils disaient ou faisaient quelque chose. Et puis "le mec" bah non, en fait ils sont 5 ma chérie, c'est pas Hyde et ses musiciens que t'es venue écouter mais Vamps! Alors oui 85% du public devait être là essentiellement pour lui mais il y avait quand même quelques fans qui avaient envie de voir tout le monde et pour qui chaque membre a son importance. Et enfin, j'ai l'impression qu'il y en a une qui faisait la tête d'avoir dépensé 45€ pour son billet alors qu'il y avait tellement de moyens d'avoir ses entrées à l’œil tout compte fait (dans ses rêves aussi mais bon). Maintenant même s'il y avait 50 ou 60 billets gratuits, sur une salle de 2000 places je trouve que ce n'est pas encore tant que ça et qu'ils sont loin de venir faire leur show pour rien. Surtout quand on connait le prix des tickets VIP et le nombre qu'ils étaient (environs 200 personnes à 230€ le billets).
Dooonc arrête de gueuler pour te plaindre dans un concert, il y a tellement mieux à faire! Ah et puis arrête de beugler " A POOOIIIILS" dans mon oreille aussi, tu feras plaisir à tout le monde. Enfin à moi surtout, mais c'est déjà pas mal de mon point de vue.

paris3
D'ailleurs à propos des fans présent essentiellement pour Hyde c'était assez amusant, car de la où je me trouvais il fallait tourner la tête à gauche pour le voir, ce que tout le monde semblait faire. Enfin tout le monde sauf moi. Pour voir n'importe quel membre je devais me déplacer sinon j'avais, au mieux, une tête devant moi (c'est fou tout ces gens tellement plus grand que moi, grrr), mais pas pour K.A.Z, il était pile devant moi, et il n'y avait personne de très grand entre nous, donc j'avoue n'avoir pratiquement regardé que lui pendant 2 heures (on m'a d'ailleurs fait remarquer sur facebook que je n'ai pratiquement fais que des photos de lui...). Mais bon sérieux il y avait quoi? 3 mètres entre lui et moi? Comment aurais-je pu faire autrement hein?

Pfiou, j'ai fais une micro pause dans l'écriture et voilà que je ne sais plus ou reprendre...

Enfin, les chansons passent les unes après les autres, vite, bien trop vite, K.A.Z nous fait la démonstration de toute sa collection de guitares (il en a changé à presque chaque chanson), Ju-Ken s'éclate et asperge allégrement les fans des premiers rangs de son coté, plusieurs bouteilles sont lancées dans le public et je me pose une question, celles ou ceux qui les ont attrapées vont-ils boire leur contenus (et faire un bisou au lanceur par l’intermédiaire du goulot, comme les pré-ados amoureux?) ou les garder précieusement exposées dans un autel à la gloire de leurs idoles? Des culottes et des soutifs finissent sur scène, Hyde s'en met un sur la tête comme à son habitude. Arimatsu lance ses baguettes en l'air et les rattrape, il joue comme un forcené. Jin se fait discret, comme toujours. Tous sont en super forme et nous offrent un show digne de ce nom. Plusieurs fois Hyde prend la parole en français avec un accent japonais trop mignon mais aussi parfois fort incompréhensible, ce qu'il dit est sympa, du moins dans ce que j'ai compris et à chaque fois salué des cris de la foule "Vous m'avez manqué. Moi aussi. Les parisiennes sont très jolies. J'ai faim! Qui je vais manger? J'AI FAIM! QUI JE VAIS MANGER?" Ces derniers avant d'enflammer la salle avec Hunting qui fonctionne toujours super bien en concert.

paris4
Deux petites déceptions à noter néanmoins, pas de moment chaud entre Hyde et K.A.Z (comme ici) alors que j'attendais ça avec impatience et pas de discours en français par les autres membres non plus, même pas K.A.Z, j'aurais vraiment voulu entendre sa voix en vrai et autrement qu'en chœur pourtant. Peut être qu'à Londres?

Après ça ils sont sont sortit, la salle à hurlé, on a tous commencé à chanter, à battre frénétiquement des mains, et presque immédiatement, bon après quelques minutes quand même, ils sont revenus et on reprit la chanson que nous étions en train de chanter. D'ailleurs ils ont du s'y reprendre à plusieurs fois vu qu'on ne se taisait pas, ce qui, à chaque essai infructueux, les a bien fait marrer.

A ce moment là le public était plus chaud que jamais et il ne s'est plus calmé avant la fin de la quatrième chanson du rappel qui sonnait tristement (mais sur une note superbement endiablée) la fin du concert.

paris5
Juste avant ça, et juste avant d'entamer leurs derniers morceaux  il y a eu le traditionnel jeté de médiator!
Je voyais bien K.A.Z faire le mouvement de jeter des petits trucs par ci par là, mais avec les lumières je ne voyais pas les choses en questions s'envoler vers la foule (bon c'est aussi peut être un peu à cause de mes yeux, pas de lunettes, pas de lentilles, j'y allais un peu à la foi hein). Deux fois au moins je l'ai vu en jeter dans ma direction mais comme je ne les voyais pas il m'était difficile de savoir où regarder, jusqu'à ce que je ne voies du coin de l’œil Sieu K réagir et se baisser, pile en même temps que la gamine à coté de nous. Là je me suis dis "Noooon! Il en a vu un mais elle va être plus rapide..." Puis je les ai vu se redresser. Il ne souriait pas. Elle non plus. J'ai fais un mouvement vers lui, peut être qu'aucun d'eux ne l'avait trouvé et qu'il était encore par terre, dans ce cas il fallait continuer à chercher. Mais il a tendu la main vers moi, l'a ouverte et là.... Entre ses doigts, le médiator! Je lui ai pris avec un grand sourire et l'ai serré dans ma paume. Trop bien!
Bon j'ai aussi sentis le regard plein de haine de l'autre fille, mais dans ce genre de cas c'est chacun pour soi, tant pis si c'est égoïste, je doute que si quelqu'un d'autre l'avait attrapé et que je lui avais fait de grands yeux il me l'aurait donné. Encore moins s'il avait été accompagné de sa copine super fan. Donc... ;)
En plus après le concert  Sieu K m'a expliqué qu'il se l'était tout d'abord ramassé dans la tronche, c'est lui que le médiator à touché en premier, c'est normal que ce soit lui qui l'ai récupéré. Et puis moi parce qu'il est le meilleur Mr de tout les temps! Je suis même prête à considérer qu'il s'agissait de son cadeau pour nos 10 ans ensemble et a ne donc pas râler alors que je n'ai pas eu d'autres cadeaux à la date précise (c'était avant hier).

KAZ mediator
Après ça les lumières se sont doucement rallumées, nous avons reprit conscience et nous sommes dirigés, encore tout excités, vers la sortie. A ce moment j'étais en sueur, je marchais sur des œufs et j'avais du coton plein les oreilles. C'est dur de sortir et de revenir à la réalité, pas seulement mentalement mais aussi physiquement. Je n'avais jamais vécu un concert comme celui là. D'un autre coté c'est vrai que j'ai assez peu d’expérience en la matière, mais quand même, quel choc de se retrouver dans la rue et d'entendre le monde se remettre à tourner.

La suite... demain!

04 octobre 2013

Vamps à L'Olympia j'y étais! + mon escapade parisienne (part 1)

Bon, je suis de retour (depuis mercredi même), j'ai récupéré (à peut prés), donc je peux vous faire un résumé de ma Vamps day du 1er octobre à Paris.

Vous le savez déjà, enfin ceux qui suivent, mais on a décidé d'y aller vraiment au dernier moment et avec un budget le plus riquiqui possible, pas de journée shopping ou culture à Paris de prévue avant ou après le concert donc, ce que je regrette un peu finalement mais bon ça sera simplement à refaire une autre fois.

Mardi on se lève donc à 4h du matin après avoir été se coucher vers 1h. 3h de sommeil c'est peu, très peu, mais à ce moment là on ne le ressentait pas encore trop, l'excitation étouffant nos autres sensations.
A 7h nous prenons le train à Liège et à 8h20 il arrivait enfin à Bruxelles, en retard, nous laissant le soin d'apprécier notre clairvoyance dans le choix du bus devant nous permettre de rallier Paris (au départ nous pensions prendre celui de 6h25 pour avoir plus de Temps avant le concert mais notre train n'était censé arriver qu'à 6h05, en cas de retard on était sur de rater le bus, avec bien sur aucune possibilité d’échanger notre ticket pour le bus suivant). Car si la sncb se fiche pas mal de la ponctualité (malgré toutes les conneries qu'elle peut nous ressasser à longueur d'année sur le fait que de plus en plus de train soient à l'heure) ce n'est pas le cas d'IDBus donc les véhicules sont toujours partis avec un maximum de 3 minutes de retard au court de notre mini city trip (et toujours arrivés à l'heure, voire en avance).

Pas grand chose à ajouter sur le voyage, si ce n'est les gouts musicaux de chiottes du chauffeur, je ne pensais pas qu'il restait des gens qui écoutaient encore Roméo et Juliette, la comédie musicale, en 2013 de leur plein grès! Oh! Et aussi un contrôle anti drogues à la douane! Même quand je ne conduis pas j'arrive à me faire contrôler, c'est magique. Il ne me manque plus que le contrôle alcootest et je crois que je les aurais tous à mon palmarès.
Policier, si tu lit ceci prend en bonne note, je t'attends.

Enfin, vers 14h on arrive à Bercy et on fait le tour de la gare en cherchant Cathya. Le seul soucis étant qu'on a strictement aucune idée de ce à quoi elle ressemble... J'essaie de lui téléphoner, mon GSM me dit merde... Je réessaie et tombe sur une messagerie, je laisse un message sans trop y croire, pour une raison que j'ignore les gsm belge et français ont tendance à se détester mutuellement, surtout quand l'un des deux est le mien. Après 10 minutes d'attente et malgré ma batterie presque morte (après deux appels manqués oui oui, je crois qu'il serait grand temps que je change de bécane hein) je retente ma chance et cette fois je tombe sur une voix toute mignonne qui me répond. Cathya? Oui! Elle était aussi à la gare mais pas au même endroit que nous, je la sentais bien celle là tiens!
On se retrouve donc, on s'embrasse et on se dirige immédiatement vers le métro, pas question de perdre d'avantage de temps, déjà qu'on en a pas beaucoup avant de commencer à faire la file.

A peine une dizaine de minutes plus tard nous voilà déjà devant l'Olympia, une file de quelques dizaines de personnes est déjà formée. J'hésite un instant puis décide qu'on ne perdra pas trop de places en allant d'abord boire un verre avec Cathya comme prévu. On la laisse alors nous guider vers son café-resto préféré, le Grand café des Capucines où l'on fera quelques photos en dégustant de superbes (et délicieuses) pâtisseries et en apprenant quelques petites choses sur la vie à Paris, comme par exemple qu'en France si tu commandes un café c'est un expresso qu'on te servira et que si tu veux un café normal il faudra le demander long. Ou encore que les cafés hors de prix de Liège où l'on râle sur les coca à 2,50€ s'apparenteraient presque au resto du cœur à Paris vu le prix de la moindre petite chose dans la ville lumière.

paris1
Après ce petit interlude où nous faisons d'avantages connaissances et où je retrouve parfaitement la gentille et drôle Cathya d'internet et un petit échange de cadeaux dans les règles (enfin non pas dans les règles du tout! Elle a exagéré, vraiment!!) nous entrons dans la file, presque deux fois plus grosse qu'une heure auparavant mais toujours raisonnable.
Nous attendons là pendant looongtemps jusqu'à ce qu'un sorteur ne se décide à nous parquer tel du bétail dans un enclos de l'autre coté du trottoir, en y faisant d'abord entrer les derniers de la file... Logique à toutes épreuves je dois dire! La meilleure idée du monde, surtout pour quelqu'un qui est censé faire ça tout les jours et donc avoir l'habitude. Enfin après quelques râlages et ouvrage de gueule (mérités) du groupe de celles présentes depuis des heures, tout le monde retrouve sa place, même si certaines continuent à bougonner dans leur coin pour on ne sait trop quelle raison.
A partir de là on a à nouveau attendu pendant un temps qui me semble abusivement long.
Pourtant à 19H, comme promis, les portes se sont ouvertes et on a pu entrer. Le gorille à l'entrée à mis les choses au point immédiatement, les premiers qu'il surprendrait à courir ou à pousser ils leur reprendrait leurs billets. Je ne suis pas vraiment sur qu'il en aie le droit mais ça à semblé fonctionner, tout le monde est entré dans le calme.

A la seconde porte nous nous sommes vu dépouillés de nos vivres et nos boissons, bouuuh ma bouteille d'eau presque pleine! Quel gâchis =(
Et après encore un peu d'attente pour ceux qui avait gagné leur billets (et une organisation de merde pour changer un peu, avec des "On ne vous trouve pas" "Il semblerait que nous n'ayons pas toutes les feuilles" etc) nous avons enfin pu nous lancer à l'assaut des goodies! Pour moi ça aura été un tote bag et un t-shirt. les trucs à accrocher aux bras n'étaient pas cher mais je trouve toujours les dessins aussi moche, les chaines pour portefeuilles étaient en rupture et 20€ pour une mini boites de sparadraps en forme de bouche je trouve ça vraiment abusé. Donc pas trop trop de dépenses sur les goodies, c'est bien!

Vamps t-shirt avant Vamps t-shirt dos

vamps sac vamps sac dos

Vous voulez savoir comment le concert s'est passé? Revenez demain!

30 septembre 2013

Vamps à l'Olympia c'est pour moi!

Faut que je vous annonce ça!

Grâce à Grego je pars demain à Paris pour voir Vamps à l'Olympia!

Je l'ai appris il y a deux jours seulement et depuis j'ai décortiqué des dizaines de sites, fais des centaines de calculs, éprouvé des milliers de sentiments différents pour finalement arriver ce soir avec mon voyage pour Paris fin près!
On part demain matin (tôt tôt tôt), on se fera de la voiture (ou du bus, je sais pas encore), du train, du car de luxe (enfin c'est eux qui dise que c'est de luxe hein, on va bien voir ça) et enfin du métro ou encore du bus, à voire.

Une fois à Paris (tu paries Paris que je te quitte) on passera la première soirée Vampesque de notre semaine, (il s'agira d'ailleurs d'un dépucelage de concert pour Sieu K, la classe hein) la seconde étant programmée pour le 7 à Londres, avant de passer une nuit "tournée des bars" (là c'est pour moi que c'est une première par contre) et de finalement reprendre le car aux petites heures, laissant Paris terminer de s’éveiller tout seule, pour un long trajet de retour.

Vamps BarcelonaCrédit photo : Rosario Lopez - concert de Barcelone (Espagne) du 28 septembre 2013


Je vous ai dis que j'étais passée par toutes sortes d'émotions depuis l'annonce de Grego, et si je ne suis plus sur-excitée comme au moment où elle m'a annoncé qu'elle m'avait gagné la place (non mais vraiment il vaut mieux, je ne sais plus réfléchir moi quand je suis sur un nuage comme ça), je le suis quand même nettement plus qu'hier, quand je m'arrachais les cheveux pour trouver un moyen de transport qui allie rapidité, sureté et surtout, bas prix. Un vrai casse tête! Surtout à quelques heures du départ.
Mais là ça y est, c'est bon, j'ai nos titres de transports (et je hais le trou du *** qui a décrété que les go pass n'était valable que jusqu'à 25 ans! A 26 il me donne l'impression d'être une mamy qui doit s'acheter un ticket de train adulte, sans réduc, sans avantages, sans rien. Chien va!), un peu de liquide pour m'acheter au moins quelques goodies (bon, un goodie serait plus proche de la réalité) et l'espoir que mon ticket de concert sera bien arrivé chez ma copine Cathya et que j'arriverais à récupérer le second auprès d'une toute nouvelle connaissance.

Donc ça y est, nous sommes (presque) fin prêt à partir à l'improviste. Reste nos sacs à faire, avec le strict minimum et un peu d’hésitation encore sur "est ce que je prends mon APN ou pas?"
J'aurais voulu vous raconter notre épopée parisienne en direct live, mais, si le car est livré avec le wifi ce n'est hélas par le cas de nos gsm préhistorique (et qu'évidement je n’emmène pas mon portable. Trop lourd, trop chiant, trop risqué) Donc on se retrouve mercredi pour que je vous raconte tout ça.
J'ai hâte! Ah, si vous saviez à quel point! ^^
 

Ah aussi, quand on reviendra on aura un rail pass avec 6 trajets non utilisés à vendre si jamais ça intéresse un autre vieux dans l'assistance.

 

Posté par kobaitchi à 21:13 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,