31 août 2015

Nocturne au château de Jehay

Il y a peu, mais genre vraiment très peu, une semaine, deux maxi, je me suis inscrite sur le site Postcrossing.

Jehay2015 (6)Maintenant que j'ai la couverture il ne me reste plus qu'à écrire le polar qui ira avec...

Ça fait plusieurs années que je le connais et de temps en temps je me disais "Et si je m'inscrivais ?" Mais jusque là l'envie m'était toujours passée avant que je n'aille jusqu'à l'inscription.
Et puis finalement, il y a peu justement, je suis tombée sur la vidéo d'une youtubeuse que je suis depuis un moment (on clique ici pour la découvrir) où elle parlait de ses dernières cartes reçues et là l'envie de participer m'est remontée une fois de plus dans la gorge. Et, sans que je ne comprenne bien comment, dans l'heure qui a suivi j'étais inscrite et je demandais ma première adresse avec la fébrilité de la nouveauté dans le ventre.

Jehay2015 (3)
Et cette première adresse c'était celle d'une allemande qui précisait dans son profil beaucoup aimer les châteaux. Aussitôt j'ai fait la grimace, c'est qu'on n'a pas beaucoup de châteaux par ici... Et encore que, en y réfléchissant un peu, je me suis vite demandée si mon à priori était vraiment justifié. Une petite googlisation plus tard et je me retrouvai finalement devant un choix bien plus large que je ne l'avais escompté. Tout compte fait, et contre toute attente ai-je envie d'ajouter, la région de Liège est plutôt riche de ce coté.

Jehay2015 (2)

Après avoir éliminé les châteaux privés (même si ce n''est qu'en région liégeoise c'est quand même super classe de pouvoir dire qu'on habite dans un château, vous trouvez pas ?), ceux actuellement indisponible pour X ou Y raisons et celui que je savais n'être pas vraiment intéressant (dommage, c'était le plus proche) il ne m'est finalement plus resté que trois choix. Ce qui était déjà trois de plus que ce qu'à priori je pensais trouver. Et après une autre recherche sur le site de chacun d'entre eux pour connaitre leurs attraits, heures d'ouverture et localisations exactes, je découvrais qu'une balade aux flambeaux était prévue quelques jours plus tard dans l'enceinte de l'un d'eux. Ce fut ce qui motiva grandement mon choix !

Ce fut donc avec l'intention d'en ramener une carte et une petite expérience à raconter au dos de celle ci que, vendredi passé, je prenais la route en direction du château de Jehay.

Jehay2015 (4)
Et l’expérience fut dans son ensemble assez positive.

Jehay sur la carte de Belgique

Nous avons raté une partie des activités proposées, les contes et le spectacle de feu, parce que nous n'avons aucune notion du temps, mais nous avons vu le départ de la montgolfière, des canards, un jardin potager immense, de jolis endroits bien entretenus et des lumières dans la nuit qui n'étaient ni volantes ni non identifiées.

Je regrette juste qu'il n'y ai eu aucune alternative aux produits animaux en matière de boufffe, j'avais un peu l'estomac dans les talons quand nous sommes rentrés à la maison aux alentours de minuit.

Jehay2015 (1)
En sommes donc, nous avons passé une très agréable petite soirée et je suis ravie d'avoir pu associer mon premier envoi de carte à cette sortie peu commune pour nous.
Je pense qu'à l'avenir j'essaierais d'associer au maximum et dans la mesure du possible mes envois de cartes à une expérience nouvelle ou tout au moins sympathique, c'est plus facile de trouver quoi écrire et ça rend le tout plus mémorable.

Jehay2015 (5)
Et vous, vous connaissez postcrossing ? Vous y êtes inscrits ?
Et la visite de châteaux, ça vous parle ou je suis officiellement devenue une petite vieille ?


24 juillet 2015

Japan Expo - Vamps (enfin) et infos sur la suite

Hello Internet !

Vous n'avez pas pu passer à coté mais depuis mon retour de Paris j'ai un peu remis à plus tard tout ce que j'avais prévu d'écrire ici... Honte sur moi.
Surtout, qu'en plus, j'en ai des choses à vous raconter !

Bon déjà, Paris.
Vu qu'il ne s'y est pas passé grand chose j'ai choisi de vous en parler pendant tout l'été dans une nouvelle mini rubrique dessin que vous découvrirez la semaine prochaine.
Comment ça c'est pas logique  ? Si, si, vous verrez.
Les dessins seront souvent accompagné d'une petite anecdote quand même, mais sincèrement je ne pense pas qu'il y ait matière à en faire un article complet en dehors tellement il ne s'est rien passé pendant ces trois jours... Paris c'est vraiment pourri.

Je vais quand même vous parler du concert de Vamps, vu que c'est pour le voir qu'on s'est farci tout ça.
Et il était...
Très décevant.
On était morts crevés après avoir passé la journée à arpenter la Japan Expo en long, en large et en travers. J'avais super mal aux pieds donc pas question de trop sauter, bouger ou essayer d'être un peu dans l'ambiance (J'ai même passé la moitié de l'après midi pieds nus, comme pas mal d'autres visiteurs en fait. Je suis pieds nus 23h/24 moi d'habitude et là j'avais mes grolles depuis 18h non stop (vive les voyages en car) mes petons avaient besoin de liberté. Avec, en plus, mon short de touriste et mon t-shirt de fan écervelée j'avais trop la classe mais je vous laisse le soin d'imaginer ça). En plus ils ont commencé en retard avec des chansons du nouvel album, non seulement je ne les connais pas mais en plus je ne les aime pas franchement. Il a fallu attendre une demi heure avant qu'ils ne se décident à chanter des morceaux qui me parlent. Et le concert, enfin le show case, n'a duré qu'une heure en tout. J'étais derrière un connard* de géant qui n'a fait que filmer, donc en plus de sa grosse tête j'avais sa grosse main et sa grosse caméra dans le chemin. Et puis on était super loin, et pas du coté de K.A.Z. A un moment Hyde lui a fait un câlin et Mr Grosse Tête était encore juste devant moi ! J'avais envie de lui filer des coup de bouquins. Raah.

Après le concert on sort par la première porte dans une sorte de petite cours pour laisser le gros du public se casser et pouvoir ensuite marcher tranquille vers la sortie sans être bousculé de toutes parts, mais aussi pour reposer nos petits pieds.  Donc on s'affale par terre, contre un piquet et entre les mégots de cigarettes qui maculent le sol. Moins d'une minute après un groupe se pose juste à coté de nous et se met à fumer, avec le vent dans ma direction, of course. Raah ! Vous faites chier à m’empêcher de respirer, vous savez pas vous passer de votre drogue quand vous êtes hors de chez vous, non ? Est-ce que je fais des pauses toutes les 20 minutes dans tout ce que j'entreprends pour bouffer des bananes moi ? (#Bananaismynewchocolate <3) Mais bon, une autre minute plus tard on se fait tous dégager très impoliment par un agent de sécurité en costard/trottinette (raah ! Je pensais que ça n'existait que dans les pubs de années 90 !) et on se retape alors les milliers de halls de la Japan pour pouvoir sortir et se remettre à faire une nouvelle file pour prendre le métro (Ouin. Marre des files. Marre d'être debout.) Et une fois dedans, bien sur, on a pas pu s'assoir, alors que le parc des Expo se trouve à 20 000 km de Paris.
Une fois de retour dans le quartier de notre hôtel, la douche dorée, Ah non ! pardon, la goute d'or, enfin ça sent fort pareil hein, on s'est fait quelques rues à la recherche d'un truc à bouffer. J'avais l'adresse de deux restos vegan mais comme on n'avait pas pris de pass Mobilis pour le premier jour (et que mes pieds ne me portaient littéralement plus) on a choisit de se faire un truc pas trop loin. On a donc arpenté quelques rues sans rien trouver de veggie friendly (c'est donc à ça que servent les smartphones ? Comme on a regretté de ne pas en avoir un pendant ce voyage) et on s'est finalement rabattus sur un truc pas génial et pas franchement bon marché mais au moins était-il comestible et on a pu retourner vers l’hôtel. Et là. Putain. Une foutue rue indienne. Toute une foutue rue indienne. Une foutue rue indienne avec pas moins de trois restos végétarien dedans ! Trois ! Raah !
Finalement on ne les a même pas testés vu que le lendemain on a mangé chez Végébowl (clique. Mais clique, donc !) où on a littéralement eu un orgasme culinaire grâce à leur potage au lait de coco. Sincèrement,  si vous êtes de passage à Paris (ou que vous y habitez, pauvre fou que vous êtes), que vous soyez vegan ou non, il faut que vous mangiez chez eux !  C'est l'une des bouffes les plus délicieuses que j'ai mangée de toute ma vie.  Et le dernier jour on a grignoté sur la foire des Tuileries et au Dernier bar avant la fin du monde (je voulais vraiment voir ce bar ! D'ailleurs je suis repartie avec un sous-bock ^^ Oups, est-ce du vol ?).

banana chocolate by Kobaitchi
Bon allez, je suis sympa, je vous aide à imaginer...

Enfin voilà quoi, au sujet de la Japan Expo directement, je ne regrette pas franchement d'y avoir été. C'est sympa à voir, il y a énormément d'invités jap et de jeunes artistes et ça c'est vraiment cool. Mais il y a surtout beaucoup trop de monde pour moi, je doute que j'y retournerais un jour à moins d'habiter à Paris (Moouhahaha. Comme si je pouvais avoir un jour envie de ça). De plus il y a de gros problèmes d'orga. Ils savent qu'ils vont brasser énormément de monde, c'est pas comme si c'était leur première année en plus, pourtant on a du faire presque une heure de file pour pouvoir entrer. On a aussi du traverser un hall totalement vide, on ne va pas me dire qu'il n'y avait pas moyen de mieux organiser les entrées en l’utilisant hein, j'y croirais de toutes façons pas.
Je n'ai pas grand chose à dire sur le système de dédicaces n'étant pas une chasseresse de signatures, quoique j'aurais pas été contre un petit dessin sur mon tome 2 d'In These Words seulement c'était par tirage au sort et j'ai perdu, mais il me semble laisser assez peu de chance à ceux qui n'achètent pas leur billet en pré-vente.

Enfin bon, c'est tout pour Paris pour aujourd'hui, pour le reste ça commencera la semaine prochaine et je pense pouvoir vous tenir en haleine jusque fin août vu le nombre de dessins que j'ai fait. Mais il ne s'agira pas d'une histoire à suivre, juste de... Oh et puis non, vous le verrez bien assez tôt.


En ce qui concerne les autres choses à venir, j'ai au moins deux articles très persos qui se préparent (en fait ils sont quasiment terminés, la vraie question étant "ne sont-ils pas trop personnels pour être publiés ?"), un article légumes, deux bouquins et au moins deux DIY. Maintenant que j'ai repris l'écriture ça devrait venir plus vite. La procrastination est une mauvaise habitude qui s'installe vite, il faut que je la combatte tout les jours...

Bonne nuit les p'tit.e.s bits.


* Oui, je sais, connard est une insulte sexiste (rolala) mais si on veut n'être ni sexiste, ni homophone, ni âgiste, ni spéciste,  ni raciste, ni quoiquecesoitphobe dans les insultes, bah, il n'en reste rapidement plus beaucoup. Du coup je continuerais d'utiliser connard, et connasse, et pouffiasse, et fils de pute, et putain (surtout putain en fait), ainsi que p'tite bite, et grosse dinde, et PD. Mais jamais dans ma bouche ils ne voudront dire ce qu'ils veulent dire pour les abrutis qui s'en servent au premier degré. D'ailleurs en fonction de qui vous êtes et de la façon dont je le dis ils peuvent aussi vouloir dire que je tiens à vous. Alors merde, quoi, faites pas chier.
Cela dit ce connard ci était bel et bien un connard, je ne suis pas en train de dire que je fantasme en secret sur la forme parfaite de son crane.

 

16 mars 2015

Made in Asia 7/ Créativa - Mes achats (dont le trop super génial que vous devez absolument voir)

Je vous ai un peu mis la bave à la babine hier soir sur fb alors aujourd'hui je me suis dépêchée de vous faire cet article "regardez comment j'ai dépensé mon fric à MIA".

C'était une édition sympa où j'ai su rester raisonnable (à peu près, quoi...).
Encore une fois j'aurais voulu acheter plus de dessins personnalisés mais ça aurait fait juste un peu égocentrique de revenir avec 10 dessins de ma tête, non?

Enfin, voilà ce pour quoi j'ai (enfin, nous avons) craqué :

DSC_0026

Et pour que ce soit plus clair qu'une simple énumération je vous ai fait la liste directement sur la photo.

DSC_0026b

Les bouquins en plus gros plan.
Trois tomes qu'on attendait (au moins l'un de nous) (Magdala, Ad Astra et Jésus et Bouddha)
Deux que je pensais acheter depuis plus ou moins longtemps (Globule et Secret Love)
La suite d'un manga acheté il y a super longtemps et que j'ai relu il y a une poignée de jours justement (Conan).
Et des découvertes pour tout le reste.
+ la mini Miku toute choute

DSC_0028

Et enfin le truc le plus génial du salon.
Je vous ai dit que je ne m'étais pas faite tirer le portrait, pas vrai? Même si ce n'était pas l'envie qui m'en manquait en passant devant certains stands.
Seulement à un moment je suis passée devant celui de Hecate Hell. Elle était en train de dessiner un petit poney et autour d'elle étaient dispersés quelques dessins de loups et autre animaux trop trop classe. Aussitôt mon coeur a bondi et s'est écrié que ce serait trop bien d'avoir un dessin comme ça de Touille. Et comme, heureusement, on a toujours des photos d'elle sur nous (dans le portefeuille à défaut du smartphone, oui, comme des petits vieux) j'ai sauté sur l'occasion.
Et le résultat n'est autre que cet adorable dessin. Hecate si tu passes un jour par ici, encore une fois;  Merci.

DSC_0006

Y a plus qu'à lui trouver un cadre et l'accrocher.
Aussi, comme cette année on était pas suivit par deux canards boiteux (bon elles étaient là quand même mais pas collée à nos basques comme l'an passé) on a pu se faire tout le salon (presque deux fois même) et quand même se ménager un peu de temps pour Créativa.
Le fait d'y avoir été dimanche (+/- 15 000 visiteurs) au lieu de samedi (à peu près le double) à du jouer pas mal aussi en fait (cette info peut paraître inutile mais elle me sera utile l'année prochaine quand je ne me rappellerais plus quel jour il faut éviter à tout prix...).
Enfin, Créativa donc. Je dois admettre ne pas y avoir vu grand chose qui m'interessait (ou alors à prix d'or), je n'ai donc finalement acheté que ces six rubans plutôt prometteurs. A 1€ le mètre je m'en serais voulue de ne pas les prendre.

DSC_0038

Et à par ça ben, rien, sauf peut-être que l'expo de patchwork m'a mise sur le cul (putain, je deviens vraiment vieille là...).

 

04 janvier 2015

J'ai testé pour vous le Disney Dreams Ice Festival de Liège (et j'ai eu super froid)

Déjà, bonne année à tous!
Vous avez cru que je vous avais oublié hein, avouez!

Disney Glace Liege (23)  Disney Glace Liege (18)

Ensuite, comme petit cadeau de nouvel an, et parce que je suis sur qu'il ne fait pas assez froid par chez vous, j'ai envie de partager avec vous ma dernière sortie de l'année passée, le Disney Dreams Ice Festival de Liège. C'est un nom bien long et compliqué à retenir mais en fait il s'agit juste de statues de glace sur le thème de Disney.

Disney Glace Liege (1)  Disney Glace Liege (4) 

Alors, si vous êtes très frileux ou que vous avez mal partout pour l'une ou l'autre raison j'aurais plutôt tendance à vous déconseiller d'y aller, mais dans toutes autres dispositions je vous inciterais plutôt à faire le contraire.
C'est joli, vraiment balèze et, en général, plutôt ressemblant.

Disney Glace Liege (2)  Disney Glace Liege (3)

Si vous savez acheter vos billets à l'avance et avec une réduction n'hésitez pas parce que je trouve le prix de base un peu cher (12€ par personne), surtout que c'est typiquement le genre de trucs où on emmène ses enfants (ou ceux des autres si on en a pas sois même) et ça monte donc très vite... Aussi la file pour entrer est énorme, pire que pour la Tour de la Terreur, d'où mon conseil d'acheter à l'avance, ça vous évitera toujours la première file, celles des gens sans tickets.

Disney Glace Liege (5)  Disney Glace Liege (6)

Disney Glace Liege (7)  Disney Glace Liege (10)

Comme je suis chiante j'ai quand même trouvé quelques petits points négatifs et j'ai besoin de les partager. Bon, déjà le monde de fou à l'intèrieur qui empêche de pouvoir s'arrêter et regarder comme on le voudrait. Mais pour ça, sauf si on considère qu'ils ont super bien géré leur campagne de pub les organisateurs n'y sont pas pour grand chose. Je passerais aussi sur l'insivilité des gens car ça c'est juste du manque d'éducation.

Disney Glace Liege (8)  Disney Glace Liege (9)

Non, ce qui m'a le plus dérangé c'est que nul part (ou alors dans un recoin bien caché parce que je ne l'ai pas vu) il n'est fait mention des artistes qui ont bossé sur les personnages. Alors oui, je sais que les gamins et même une bonne partie des adultes viennent juste pour voir les p'tits Mickey en glace mais à un moment faut quand même bien se rendre compte du boulot énorme qu'il y a derrière, et ça, pour moi, c'est aux adultes à l'expliquer aux enfants, et un panneau avec les noms et les photos des sculpteurs ça n'aurait vraiment pas été de trop.
Bon, dans le café resto monté juste à coté il y avait bien une petite vidéo qui montrait le making off, c'est vrai, mais tout le monde n'a pas le temps ni l'envie de regarder tout le documentaire (en partant du principe que s'en était bien un). J'avoue, je ne l'ai pas regardé non plus, trop occupée à tenter de me réchauffer que j'étais.

Disney Glace Liege (11)  Disney Glace Liege (12)

Maintenant que j'ai râlé je peux vous parler un peu plus de la visite en elle même.
Il faut moins d'une heure pour en faire le tour, et heureusement parce que je n'aurais pas tenu 10 minutes de plus dans ce froid polaire (-6° seulement pourtant, personnellement j'aurais plutôt tablé sur -40 tellement je me les pelais)

Disney Glace Liege (13)  Disney Glace Liege (14)

Disney Glace Liege (15)  Disney Glace Liege (16)

Il y a un bar où vous pouvez acheter une boisson chaude ou un peket dans un verre en glace (pas fou, non?) et même un toboggan en glace qui glisse plus ou moins bien en fonction de la matière de votre pantalon (le jeans et le heu, zut j'ai oublié le nom de ce pantalon extensible qui moule tout, jusqu'au pores de la peau, vous voyez de quoi je parle? Enfin, le jeans et ce truc, donc, glisse très mal, ceux qui m'ont sur fakebook et qui ont vu la vidéo de mes neveux et nièces pourront en témoigner).

Disney Glace Liege (17)  Disney Glace Liege (19)

Je voulais aussi parler du serveur qui avait vraiment l'air de se les geler grave, j'espère qu'il est remplacé toutes les 15 minutes au moins ou qu'il est vraiment bien payé parce que c'est un coup à se chopper une méga grippe, dans le meilleur des cas.

Disney Glace Liege (20)  Disney Glace Liege (26)

Disney Glace Liege (21)  Disney Glace Liege (22)

Donc voilà, si vous êtes de passage à Liège prochainement, déjà vous pourriez me le dire, hein, non mais sérieusement, puis vous aurez peut-être l'occasion de vous promener entre des Raiponce, Merida, Anna et Simba en glace. Normalement ça se terminait aujourd'hui mais au vu du succès l'évènement est prolongé jusqu'au 1er février.
Traînez pas trop quand même si ça vous intéresse et dites moi en commentaire si vous aimeriez visiter ce genre de salon s'il y en avait un près de chez vous.

Disney Glace Liege (25)

Tchuus

08 octobre 2014

Ce que vous avez raté si vous n'étiez pas à la nocturne des Coteaux de la Citadelle

Ce samedi, et je me demande toujours pourquoi, on s'est dit que pour la première fois on allait allez faire un tour à la nocturne des Coteaux à Liège.

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (1)Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (3)

Si vous êtes au moins un peu des habités du blog vous le savez, je ne suis pas hyper fan des gros rassemblements, de la foule, des contacts répétés en général, et encore moins avec de parfaits inconnus et si je ne m'attendais effectivement pas à ce qu'on ne soit qu'une petite centaine dans les rues j'étais aussi loin d'imaginer qu'il y aurait environs 50 000 visiteurs (chiffres donné par les organisateurs).
Et  50 000 badauds dans les rues étroites du vieux Liège je peux vous dire que ça en fait du monde. Et vraiment beaucoup, hein. 

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (4)

Donc, pour ceux qui ne connaissent pas, et je devine que vous devez être nombreux, le principe de la nocturne c'est de se promener dans les vieilles rues, sur les coteaux de la citadelle comme le nom de l’événement le laisse supposer, qui , pour une soirée unique sont illuminés par des bougies disposées de ci de là au grès des rues et des jardins. 20 000 pour cette 22eme édition si on veut être précis.

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (5)

 Sur le principe c'est fort joli et il faut saluer le travail rapide et coordonné de toutes ces petites mains qui se sont activées quelques heures avant le début des festivités. Ça donnait une ambiance chaude, chaleureuse, festive, pour peu on pourrait même dire intimiste, cozy, romantique...
Enfin, ça l'aurait été si nous n'avions pas été des dizaines de milliers à vouloir en profiter, parce que dans les faits c'était surtout blindé, bondé, surchargé, puant, moite et chaud.
Entre les odeurs de barbaque morte et carbonisée qui vous agressaient le nez tout les 10 mètres, celles de l'alcool qui coulait à flot et les gaz d’échappement qui vous prenaient à la gorge, les lumières vacillantes des bougies, les stroboscopiques des spots colorés  installés pour renforcer  l'ambiance, les poubelles débordantes et débordées, les bougeoirs défoncés qui dégueulaient leur cire sur les marches de la  Montagne (de Bueren, 374 marches), les attroupements immobiles ou presque empêchant de faire un seul pas, les gens malpolis et les autres bourrés le tout avait un coté très dérangeant pour quelqu'un flirtant avec l'agoraphobie et la claustrophobie comme moi.
Flirtant seulement, et heureusement.
Combien de fois n'ai-je sentis mes genoux fléchir, mes jambes vaciller et n'ai-je titubé, trébuché, accusé mes pieds alors que la tête me tournait, sentis l’oppression de tous ces corps autour du mien, vu les visages sans noms tournoyer et les âmes sans fond se fondre pour ne former qu'un brouillard rose-orangé sur la ville?
J’exagère, comme bien souvent, mais pas tant que ça. Il y a quelques mois je me suis retrouvée à bougonner en ville un vendredi soir parce que je ne trouvais pas de place pour la voiture et que le film que je venais voir allait commencer dix minutes plus tard, cette nuit là j'ai juré devant mon pare brise que je ne mettrais plus les pneus en ville un soir de week-end. Mais ce soir, inconsciente, j'ai récidivé et ce fut au moins 400 fois pire. Je l'ai bien cherché?

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (6)

Au niveaux des activités à faire ce samedi j'en avais repéré quelques unes de sympa sur le programme mais je ne suis visiblement pas passée devant, et quand bien même, vu le nombre de personne essayant d'entrer dans tout ce qui ressemblait de prés ou de loin à une boutique, un troquet, un café ou même une simple porte ouverte, je doute que j'aurais pris le risque de m'y introduire également. Je peux survivre à la foule en extérieur mais en interieur je ne serais pas prête à le jurer. Il m'arrive d'avoir le souffle court au cinéma alors que la salle n'est qu'à moitié remplie, et qu'elle est immense, alors je ne suis pas sur d'avoir envie de tester le 200 personnes dans un 20 mètres carré.

A part ça, pour tout qui aime les gros rassemblements et la foule ça peut être sympa à vivre, mais si vous voulez profiter de ce que les coteaux ont à offrir je vous conseillerais plutôt de revenir un jour moins populaire, vous en profiterez bien d'avantage.

bloggif_543484865bb33

La descente de la montagne de Bueren une fois que 20 000 personnes nous y ont précédés et à l'aide d'une lampe torche à des air du Projet Blair Witch. (Vous auriez du entendre ma voix ici mais la vidéo était un peu courte pour la mettre sur Youtube et un peu longue pour en faire un Vine, donc à moins que vous ne me la réclamiez à corps et à cris Internet devra vivre encore un peu sans savoir à quel point ma voix est toute mimi).
Mine de rien si vous voulez voir à quoi ressemblait le dessin des bougies avant la lâcher de salo- de badauds, c'est par ici. Moi j'ai pas eu l'occasion de le voir en vrai.

bloggif_54348db6186c2


Aussi, pour être honnête, j’attendais que mon pantalon prenne feu à chaque pas que je faisais.


Montage créé avec bloggif

La soirée s'est quand même terminée sur un très beau feu d’artifice, malheureusement pour moi, comme j'ignorais d'où il allait être tiré,  j'étais super mal mise ce qui fait que je n'en ai pas de belle photo. Juste quelques visions psy de la chose.

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (7)

C'est pas moche en soit mais ça n'a rien à voir avec les clichés que j'esperais ramener.
Quand je pense que c'est en grande partie pour ça que j'y allais.

Coteaux Liege 2014 - Kobaitchi (8)

 Article du P52 du 7 au 13 août : Emporté par la foule