04 mai 2016

Martin et John tomes 1 et 2 - Park Hee Jung

 Hey lecteur ou lectrice !

Le blog a déménagé. Tu retrouveras cette critique des tomes 1 et 2 de Martin & John de Park Hee Jung en cliquant ici.

Et beaucoup d'autres en cliquant sur l'image.

A bientôt.

Martin et John 1 et 2

 

 

Enregistrer

02 mai 2016

Welcome to hotel Williams Child Bird tome 1 - Kabei Yukako et Rihito Takarai

welcome to hotel williams child birdTitre : Welcome to hotel Williams Child Bird
Tome 1 (série terminée en 3 tomes)
Auteur :  Kabei Yukako et Rihito Takarai
Éditions : Ototo
Nbre de pages : 208
Date de sortie :  23 février 2012
Prix : 7,99€

 

Le blog a déménagé, retrouve désormais cet article à cette adresse : Welcome to hotel Williams Child Bird tome 1.

Enregistrer

01 mai 2016

J'ai lu quoi en avril ?

Hey, bande de ragondins musqués !

Le blog a déménagé, retrouvez cet article ici : J'ai lu quoi en avril ?

lectavril16

Par curiosité, sur 27 livres, 6 viennent des 48h BD et on coûté un euro, 3 m'ont été prêtés, 6 sont des relectures et ont été acheté il y a plus ou moins longtemps, 6 ont été achetés en promo au maximum à la moitié de leur prix neuf, 3 ont été acheté dans les 45 derniers jours en neuf et 3 m'ont été offert (Masse critique, prix de l'auto édition, etc). C'est encore raisonnable, j'avais peur d'avoir fait des folies.

Au fait, toujours pas tenté.e.s de nous rejoindre sur le groupe 1 mois 1000 pages ?

 

Enregistrer

Posté par kobaitchi à 12:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

26 avril 2016

Geofront - Reibun Ike

geofront couvTitre : Geofront
One Shot (jusqu'à preuve du contraire)
Auteur :  Ike Reibun
Éditions : Taifu Comics
Nbre de pages : 200
Date de sortie :  16 mars 2016
Prix : 8,99€

Le blog a déménagé. Retrouve désormais la critique de ce manga à cette adresse : Geofront - Reibun Ike

 

Enregistrer

Posté par kobaitchi à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


25 avril 2016

Gagnez le tome un de Save me Pythie ! [FINI]

Hey, bande de Minipouss géants !

Comme vous l'avez peut-être vu sur la photo que j'ai postée sur FB en revenant de mes courses spéciales 48h BD j'ai acheté, non pas un, mais deux tomes de Save me Pythie.
Et comme je n'ai pas vraiment d'utilité à les garder tout les deux je vous en offre un grâce à un petit concours.

Pour participer c'est extrêmement simple, il suffit de remplir ce rapide questionnaire.

Le tirage a eu lieu. Bravo à Célou qui remporte le tome 1 de Save me Pythie !

pythie

Quelques informations utiles :
Il est ouvert au monde entier.
Vous inscrire à la newsletter vous permettra de gagner une chance supplémentaire.
Le partage n'est pas obligatoire pour participer mais grandement apprécié.
Le concours prendra fin le 30 avril à minuit.

Si vous voulez connaître mon avis sur ce manga c'est par là que ça se passe.

Bonne chance à tout.e.s. 

 

Pour celleux qui auraient raté la photo

 

 

Posté par kobaitchi à 15:56 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

23 avril 2016

Hiyokoi tome 1 - Moe Yukimaru

hiyokoi t1Titre : Hiyokoi
Tome 1 
Série terminée en 14 tomes
Autrice :  Moe Yukimaru
Éditions : Panini Manga
Nbre de pages : 192
Date de sortie :  4 juillet 2012

Le blog a déménagé. Retrouve cette critique à cette adresse : Hiyokoi tome 1 - Moe Yukimaru

18 avril 2016

Arsène Lupin. Le diadème de la Princesse de Lamballe - Takashi Morita

arsene-lupin-tome-1Titre : Arsène Lupin. Le diadème de la Princesse de Lamballe
Tome 1 
Série en cours (3 tomes sortit actuellement)
Auteur :  Takashi Morita
Éditions : Kurokawa
Nbre de pages : 256 
Date de sortie :  12 novembre 2015

Il en dit quoi le résumé ? 
Cette histoire se déroule en pleine Belle Époque, nom correspondant à la période du début du XXe siècle en France. Les populations d'alors se passionnaient pour les très ingénieuses méthodes d'un voleur de génie ... Arsène Lupin.

Et moi, j'en pense quoi ? Je crois que j'ai un problème avec le personnage d'Arsène Lupin.
Il m'était déjà apparu comme très antipathique dans Lupin contre Herlock Sholmés, lu l'année dernière ou celle d'avant, et cette fois encore je me suis vue à plusieurs reprises espérer que Ganimard réussisse à le mettre sous les verrous.
Néanmoins, contrairement au roman, cette adaptation m'a laissé un sentiment un peu plus mitigé.
Alors, certes, Lupin apparait comme un personnage égocentrique, imbu de sa personne et égoïste pendant, on va dire, une bonne moitié de tome mais ce qui le sauve c'est la façon dont il est décrit dans la seconde moitié.

Mais avant d'y venir revoyons un instant le résumé.
Nous sommes tout d'abord introduit dans le château de Charmerace appartenant aux Gournay-Martin, une famille de nouveaux riches, et dont la fille, Germaine, est sur le point d'épouser le duc de Charmerace tout juste rentré d'un voyage de 7 ans à l'étranger.
Cette famille, qui a déjà fait les frais d'une rencontre avec Lupin il y a quelques années, se voit à nouveau annoncer la venue du gentleman cambrioleur qui en a cette fois après un diadème à l'histoire mouvementée.
S'en suivra une course contre le bandit pour mettre le précieux bijoux à l'abri et un déploiement policier aussi important que le permet la réputation du cambrioleur.

Sauf que je dois être irrémédiablement du coté de la justice car j'ai frémi lorsque l'inspecteur Ganimard comprend qu'il est en présence d'Arsène Lupin et j'ai trouvé passionnante la joute verbale à laquelle ils se sont livrés alors que tout deux étaient pratiquement certains que l'inspecteur avait enfin compris la supercherie.

Comme on s'en doute, sinon il n'y aurait pas de tome 2, Lupin s'en sort, et dans un premier temps je n'ai pas pu m’empêcher d'être frustrée par cette sortie. Or c'est précisément à cet instant qu'une chose inattendue s'est produite. Le Lupin froid, désagréable et calculateur a laissé place, l'espace d'un instant, à un personnage plus profond, avec ses faiblesses et un passé à potentiel. Alors que je pestais contre le fait qu'il s'en soit sorti indemne j'ai finalement souri lors de sa fuite.

Alors bien sur ce qui est énervant avec ce personnage c'est qu'il a toujours un coup d'avance sans qu'on ne sache trop comment, qu'il est entouré de portes dérobées et qu'il soit capable de se grimer en n'importe qui en 4 secondes et demi. Mais tout ces défauts sont a imputer à son créateur, Maurice Leblanc, et non au magaka qui signe ici l'adaptation, Takashi Morita.

Aussi d'accord, Lupin vole aux riches, ce qui n'est pas encore trop grave, mais en aucun cas il ne redistribue aux pauvres. Ce n'est pas un Robin des Bois mais un opportuniste et la façon dont il est représenté ne laisse pas a penser qu'il est meilleur que les gens qui vole puisqu'il apparait comme aussi égoïste et orgueilleux qu'eux.
C'est un personnage qui, pour ce que j'en sais, manque de profondeur et pour lequel il est difficile d'avoir de la sympathie, d'où la grosse réussite de ce manga qui y parvient tout de même sur la fin.

Le tome 2 doit retracer précisément l'aventure qui m'a fait détester ce personnage, Arsène lupin contre Herlock Sholmés, du coup je ne sais vraiment pas si je la lirais. Surtout qu'elle se déroule avant celui ci et que le risque d'y retrouver un Lupin qui a perdu ses quelques cotés agréables est grand.

Coté dessin le manga est sympathique sans non plus être exceptionnel. Les personnages sont expressifs et c'est au fond tout ce qu'on leur demande.

En résumé :
Point positifs :
Montre une autre facette de Lupin. Laisse entrevoir la possibilité qu'il ne soit pas qu'un égoïste égocentrique.
Points négatifs :
La façon qu'a Lupin de s'en sortir et qui ne repose jamais sur rien.

15 avril 2016

Save Me Pythie tome 1 - Elsa Brants

save me pythie 1Titre : Save Me Pythie
Tome 1
Série en cours (4 tomes sortis)
Autrice:  Elsa Brants
Éditions : Kana
Nbre de pages : 192
Date de sortie :  1er avril 2016 pour cette édition. 20 juin 2014 pour la première.

Il en dit quoi le résumé ? 
Y a-t-il un oracle pour sauver le héros ? Dans la Grèce antique, Pythie est frappée d'une malédiction: elle ne pourra prédire que des catastrophes et personne ne la croira. A part peut être Xanthe, fils caché de Zeus qui va de catastrophe en catastrophe (de Charybde en Scylla à l'époque) sous les coups rancuniers de Héra.

Et moi, j'en pense quoi ? Je dois admettre que la couverture ne me plaisait pas des masses et que je n’espérais pas grand chose de ce manga français.
Les dessins assez old school et le pitch ne m’excitaient pas beaucoup plus et c'est finalement sans grande motivation que j'ai entamé ce premier tome...

Par chance la plupart de mes appréhensions ont rapidement été balayées.
Commençons par parler du dessin. S'il est effectivement  un peu retro il a le mérite d'être très énergique et expressif. Ainsi on s'habitue très vite à son coté old school, pire, il semble rapidement en adéquation avec l'histoire se déroulant en Grèce Antique et bien vite on ne trouve plus grand chose à lui reprocher.

Dans ce premier tome nous faisons la connaissance de Pythie, notre héroïne, frappée d'une malédiction lui permettant de prédire les catastrophes à venir sans que jamais personne ne la prenne au sérieux, et Xanthe, fils illégitime de Zeus et héro en devenir, enfin, ça c'est ce qu'il aimerait bien.

A elleux deux iels vont partir sur les routes pour tacher de faire de Xanthe un héro en lui évitant un maximum les bricoles auxquelles il est habitué mais qui pourraient bien, un jour, lui couter la vie. Et pour ça le nouveau don de Pythie va s’avérer plutôt utile.
Plusieurs personnages vont s’immiscer dans leur aventure, tantôt pour les aider comme Zeus qui veille en cachette sur son fils ou Cassandre, une petite vieille qui les sortira de quelques mauvais pas, et tantôt pour leur mettre des bâtons dans les roues,comme le sphinx et son énigme ou Thésée, sa jupette et sa permanente, qui va, semblerait-il, lui aussi, avoir un petit coup de cœur pour la jolie Pythie et tenter de la mener loin de Xanthe.

Vous l'aurez compris, il s'agit là d'un manga humoristique qui ne se prend pas toujours très au sérieux et qui atteint parfaitement son but : Nous faire passer un bon moment, le sourire aux lèvres.

C'est une excellente surprise, surtout pour un titre dont je n'attendais à priori rien.

J'ai aussi beaucoup aimé les bonus sous forme de discutions entre l'autrice et ses personnages ainsi que les fiches récapitulatives sur les héros et héroïnes mythologique présent.e.s dans ce premier tome.

En résumé :
Point positifs : 
Une petite bouffée de bonne humeur avec des personnages sympa qui ne demandent qu'à donner tout ce qu'ils ont dans les prochains tomes.
Points négatifs : Les dessins un peu vieillots qui peuvent rebuter au premier abord.

07 avril 2016

Deadlock - Saki Aida et Yuh Takashina

Deadlock-couv-1Titre : Deadlock
Tome : 1
Série en cours
Auteur : Saki Aida et Yuh Takashina
Éditions : Taifu
Nbre de pages : 200
Date de sortie :  25 février 2016

Il en dit quoi le résumé ? 
Agent de la brigade de lutte contre la drogue à Los Angeles, Yuuto Lennix, 28 ans, est accusé du meurtre de son coéquipier après que ce dernier ait été retrouvé assassiné dans son appartement. Deux semaines auparavant, ils avaient réussi à démanteler l'un des plus gros gang de drogue de New York après un an d'infiltration. Victime d'un coup monté, Yuuto est condamné et envoyé à la célèbre prison de Schelger où il devient rapidement la cible des autres détenus. Face à cette situation, Yuuto refuse l'aide de son co-détenu, Dick Burnford, un homme énigmatique respecté par tous les autres détenus. Quelque temps après son arrivée, Yuuto reçoit la visite de Mark Hayden, un agent du FBI venu lui proposer sa libération s'il arrive à retrouver Corvus, le mystérieux leader d'un groupe terroriste.

Et moi, j'en pense quoi ? La prison, lieu de bien des fantasmes homosexuels comme l'ont déjà démontré (plus ou moins) habilement Orange is the New Black ainsi qu'Under Grand Hôtel, entre autres.
Mais alors, comment s'en sort ce premier volume de Deadlock ? Vaut-il la peine qu'on s'y attarde ou pas ? C'est ce que nous allons essayer de voir.

La première chose à m'avoir plus dans ce manga, avant même de l'avoir ouvert, c'est sa couverture, clairement. Peu de couleurs, des personnages aux traits fins et soignés et une ambiance renfermée mais pas trop. Ça me semblait annoncer du bon. Les visuels intérieurs sont tout autant plaisant, les dessins sont beaux, le trait presque aérien, les persos ont de bonnes gueules. Les arrières plans sont régulièrement absents ou effacés mais ce n'est pas gênant, au contraire, ça nous permet de totalement nous concentrer sur les personnages et nous empêche de nous laisser distraire par de petits détails. C'est visuellement très agréable et c'est un des gros points forts de ce manga.

Le scénario quant à lui est assez intéressant et démarre sympathiquement. Ce tome en pose les bases et si nous rencontrons un certain nombre de personnages secondaires nous n'en savons pas encore beaucoup à leur sujet, tout tournant beaucoup autour de Yûto et de son "emménagement" à Schelger. J'avoue être impatiente d'en savoir plus à leur sujet, certains ayant l'air trop gentils pour être honnête et d'autres étant simplement intrigants.

En ce qui concerne l'ambiance carcérale je serais bien en peine d'indiquer si elle est correctement retranscrite mais elle me semble néanmoins suffisamment crédible pour que l'on s'y laisse prendre. Plus en tout cas que dans d'autres fictions que j'ai déjà eu l'occasion de voir passer.

En ce qui concerne la classification de ce manga, je pensais qu'il s’agissait d'un yaoi mais rien dans ce premier tome ne permet véritablement de le classer ainsi, d'ailleurs le logo yaoi n'est pas disposé sur la jaquette. Ça changera peut-être dans ceux à venir, certaines réflexion du protagoniste le laissant parfois sous entendre, mais ça ne semble pas parti pour être un récit qui placera l'histoire d'amour en premier plan au détriment du reste, ce qui n'est pas franchement pour me déplaire.

Ce que je regrette un peu : Visiblement il s'agit de l'adaptation d'un roman de Saki Aida or je n'en ai pas trouvé trace en français, il semblerait qu'il n'ai jamais été traduit. Reste donc à espérer un énorme succès de cette nouvelle série pour donner envie à l'éditeur de nous proposer également la version texte de cette histoire qui débute vraiment pas mal du tout.

Pour conclure, c'est une très bonne surprise que ce titre que je n'attendais pas spécialement. Il est très prometteur et je suis impatiente d'en avoir la suite dans les mains.

Affaire à suivre donc...

En résumé :
Point positifs :
les dessins, le scénario original et jusque là bien construit.
Points négatifs : Pas trace en français du roman dont le manga est adapté

Article initialement publié sur Yatta Fanzine.