14 février 2016

Sorties ciné de la semaine [Zootopie - Le Garçon et la Bête]

Hey, bande de mandarines au rhum !
J'ai profité de cette semaine pour aller voir deux films qui me faisaient plus ou moins envie et comme il me semble qu'ils le méritent je voulais vous en parler un peu.

Zootopie :
La bande annonce ne m'inspirait pas plus que ça, donnant l'impression d'un dessin animé un peu bateau avec peu d'enjeux et surtout orienté enfant. Je ne m'attendais donc pas à quelque chose de génialissime mais pas non plus à quelque chose de vraiment mauvais vu qu'il s'agissait tout de même d'un Disney. Et finalement... J'ai trouvé ça vraiment, mais vraiment excellent ! Je pense même a retourner le voir une seconde fois tellement j'ai trouvé ça bien. L'histoire est bien plus complexe et belle que ce que nous vend la bande annonce et il est étonnant de voir à quel point certains messages véhiculés sont actuels. L'humour aussi est omniprésent ce qui permet d'aborder des thèmes un peu rudes sans tomber dans le mélo.
Pour moi c'est un sans faute que je vous conseille très chaudement.

zootopie le garcon et la bete

Le garçon et la bête :
Oui, ça fait un mois qu'il est sortit en France mais j'attendais la seule séance en vostfr prévue dans ma ville pour le voir.
Alors, je l'ai trouvé très chouette aussi, avec de jolis messages et beaucoup d'émotions, les personnages sont attachants, les intentions véhiculées plutôt très bonne mais la fin, vraiment, je n'ai pas accroché. D'ailleurs je ne comprends pas comment on peut aimer (ou faire) ce genre de fin, or c'est plutôt récurant dans les histoires se passant dans ce genre d'univers. Enfin, ça ne gâche pas tout non plus, vu que le reste de l'histoire est vraiment sympa, mais je trouve ça triste de terminer une si chouette aventure sur une note comme celle là.

Ce mois ci plusieurs longs métrages risquent de me motiver à sortir à nouveau de ma tanière, il n'est donc pas impossible qu'on se retrouve dans pas longtemps pour d'autres avis-minute.
En attendant dites moi en commentaires quels sont les films que vous attendez ces prochaines semaines.


02 avril 2015

J'ai lu quoi en mars? Du très bon. Et du moins bon aussi.

 Petit topo sur mes lectures du mois passé.
J'avais misé sur 3000 pages, pas sur que j'y sois parvenue... Mais voyons ça ensemble.
 

Mangas :
Détective Conan t1 à 2 (364p) : J'avais acheté le tome 1 il y a plusieurs années. Je l'avais lu et trouvé sympa sans plus, c'est donc un peu par dépit hasard que je l'ai ressorti et relu au début du mois. Et c'est aussi un peu par hasard que j'ai acheté le tome 2 il y a 15 jours. C'est plus sympa que le souvenir que j'en avais.
Fairy Tail t1 et 2 (384p) : Plus sympa que je ne l'imaginais. Je ne sais pas pourquoi mais j'associais Fairy Tail à One Piece (auquel j'ai pas franchement accroché) mais tout compte fait c'est plutôt sympa. Les persos sont attachants même s'ils sont quand même vachement clichés.
Globule (192p) : One shot parlant d'un petit lapin tout mignon. Enfin non, d'un gros lapin tout mignon plutôt. Je n'ai pas cohabité très longtemps avec mes lapins mais j'ai pu retrouver certains de leurs comportements dans cette histoire. Et puis c'est très drôle. Et émouvant aussi par moment. Franchement c'est une lecture que je recommande à tous, que vous soyez petit ou grand, que vous ayez eu un lapin ou non, il y a de grandes chances pour que vous fondiez pour Globule. Personnellement j'ai passé un excellent moment, je regrette juste qu'aucun tome 2 ne soit prévu.
Under the blue sky (200p) : Bof. Avis dispo ici.
Les vacances de Jésus et Bouddha t9 (128p) : Cette couverture est l'une des plus jolies que j'ai vue!  Et pas seulement parce qu'elle est pleine d'étoiles, de lunes, de points et de cœurs brillants partout (ne se voit pas sur l'écran). Non, mais vraiment, le fait qu'ils soient totalement plongés dans l'ombre à l'exception de leur visage je trouve ça très jolis, et très en adéquation avec leur statut d'illuminés aussi. Quand à l'histoire je la trouve toujours sympa. On apprend peut-être un peu moins de choses dans ce tome que dans certains précédents mais leurs aventures sont toujours aussi sympa à lire.
Bleach t1 (192p)  : Plutôt pas mal. C'est encore un manga sur lequel j'avais quelques aprioris totalement injustifiés et qui se révèle assez prometteur.
L'attaque des titans t12 (192p) : Pas beaucoup de réponses dans ce tome alors qu'on en attend! J'ai l'impression qu'on ne les aura qu'à la toute fin... Bouh! C'est cruel.
Maiden Rose t1 (200p) : Je dois me faire vieille mais j'en ai raz le cul des histoires de viol ou la victime tombe finalement amoureuse de son agresseur! Ça n'a jamais été trop ma tasse de café fort mais là, vraiment, je ne supporte plus du tout ces scénarios à la con.
Secret Love (208p) : Pourquoi choisir ce titre alors qu'à aucun moment les protagonistes ne tentent de cacher leur relation? Sérieusement après 10 pages on est déjà au courant que tout le monde les encourage à sortir ensemble. Les potes, les parents, les sœurs, tout le monde je vous dis! Alors pour le coté secret on repassera. J'ai acheté ce manga en désespoir de cause parce que je n'en trouvais aucun qui me donnait vraiment envie (oui, j’aurais aussi bien pu ne rien acheter, certes... mais la pression était trop forte, je ne pouvais pas revenir de Made in Asia avec presque rien) et parce que j'avais adoré il y a quelques années un autre manga de l'auteur (Princess princess) mais franchement le scénario est bateau, le dessin pas terrible et la conclusion plutôt nulle. Autant passer son chemin.
Gente (178p) :  Ce manga est un O.V.N.I dans son genre. Original dans le thème car on suit les vies du personnel d'un resto italien, tous d'un certain age et binoclards. Mais parfois un peu déstabilisant à cause du dessin, ce n'est pas franchement évident de différencier les personnages, c'est dommage parce que, justement, il est différent et ça donne un certain charme à l'ensemble. A lire plus d'une fois pour être à l'aise avec le style je pense. Et puis à voir ce que le tome 2 a à donner.
Les enquêtes de Sherlock Holmes (233p) : Quatre nouvelles retranscrites en manga. Une adaptation très fidèle, peut-être même un peu trop (je ne suis jamais contente, je sais) au canon. Mais c'est surement parce que j'ai (re)lu les nouvelles concernées il y a qu'une poignée de mois tout au plus. Sinon il s'agit vraiment d'un livre que tout Sherlockian se doit de posséder. Je pense faire une sorte de comparatif entre celui ci et la version coréenne que j'ai lue le mois passé mais j'hésite encore sur le format que prendra cette chronique.
Affaire à suivre donc.
 

Romans :
Les chants de la mort (444p) : Coup de cœur. Avis dispo ici.
Fay Renoir (254p) : Gros coup de cœur. Avis dispo ici.
L'oublié des Dieux, la malédiction (166p) : Plein d'illogismes. On ne se lance pas dans l'écriture d'une histoire se déroulant dans un monde catégoriquement différent du notre sans se renseigner et réfléchir un minimum avant. Un exemple : Le monde où se déroule l'histoire est dirigé par les femmes, elles sont considérées comme plus spirituelles que les hommes et la plupart des postes important leur reviennent. Imaginer cela correctement revient à remettre en question absolument toutes les choses que nous connaissons, vivant dans un monde régit par et pour les hommes (eh ouais, je vous l'avais pas dis? J'ai découvert que j'étais féministe...). Par conséquent il n'y a aucune raison pour que l’espèce humaine soit appelée "les hommes". Strictement aucune. Réfléchissez, c'est juste de la logique. Dans la même optique, les verbes, quand ils concernent des groupes composés d'hommes et de femmes, n'ont pas à se conjuguer au masculin par défaut. Les femmes dominent le monde le féminin l'emporte, c'est tout.  Aussi, à un moment l’héroïne va être accompagnée pour une cérémonie par six vierges alors que son homologue masculin, lui, ne sera accompagné que de six jeunes hommes. Aucune mention à leur virginité (ou non) n'est faite, ils sont juste jeunes et ce sont des hommes, point. C'est une précision très machiste d'insister sur le coté vierge des jeunes filles. Et le pire c'est que je suis presque sur que l'auteur ne l'a pas fait exprès, on est tellement habitués à vivre dans un monde dominé par les hommes qu'on peut très bien écrire ça sans arrière pensée (et une fois qu'on a compris ça je vous juge que ça fait mal au cul). Sauf que quand on touche à la question du féminisme dans son œuvre, ben, on se renseigne correctement, on ose se remettre en question, remettre en question la base même du système dans lequel nous vivons. Ou alors on place son histoire dans un monde semblable au notre, et là on évite de se casser la gueule.
J'ai repéré des dizaines de points de ce genre dans l'histoire et franchement c'est chiant.
Déjà qu'il faut attendre à peu prés la page 110 pour qu'il commence à se passer quelques chose et la page 146 pour être surprit pour la première fois (sur 166 pages hm) en sachant que les 20 dernières auraient pu être résumées en cinq tant tout n'est que répétitions, c'est vraiment lourd de repérer en plus toutes les huit pages une allusion sexiste involontaire/ordinaire.

 

Voilà.
Encore une fois je ne suis pas super gentille avec certains auteurs mais je ne vais pas non plus me forcer à écrire des choses gentilles quand je ne les estime pas méritées.
Enfin, j'en suis quand même à 3335 pages! C'est limite mais j'ai atteins mon objectif! Je ne l'aurais pas cru.
Allez, pour avril je vise les 4000.

lecture de mars

Je me rends compte que je n'indique jamais le nom des auteurs dans cette récap mais c'est parce qu'ils sont généralement bien visible sur les miniatures quand on regarde l'image en taille réelle (pour ce faire : clic droit --> ouvrir dans un nouvel onglet).

Pour nous rejoindre pour le prochain 1 Mois --> 1000 pages c'est par ici (clic).

 

 

26 mars 2014

The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson) - Un film à voir

J'ai vu The Grand Budapest Hotel hier.
Ce film est génial! Allez le voir!

The Grand Budapest Hotel

C'est un peu trop bref peut-être? L'ennui c'est que ce film est un peu particulier et que je ne sais pas du tout comment vous en parler. Il est drôle mais il ne faut pas s'attendre à éclater de rire non plus. Émouvant mais il ne mouille pas les yeux. Intéressant mais on se demande parfois pourquoi.
Enfin pour moi c'est un OVNI, très beau et particulier visuellement, avec une brochettes d'acteurs plus emblématique les uns que les autres. Pour moi c'est un coup de cœur, pas de doute, j'ai presque envie de le revoir une seconde fois pour profiter d'avantage des décors et moins des sous titres. (Humour humour, mais avec un fond de vérité, si vous ne parlez pas du tout anglais et que vous vous contentez des sous titres à 100% vous perdrez des subtilités dans les dialogues, c'est vraiment dommage, surtout quand on choisit d'aller voir le film en VO pour éviter d'en perdre une bonne partie avec des doublages dégueulasses.)

The Grand Budapest Hotel

Je vous parlais du casting de fou, voilà de quoi vous mettre l'eau à la bouche : Jude Law (John Watson, Sherlock Holmes), Ralph Fiennes (Vodlemort, Harry Potter), Mathieu Amalric (François Besse, Mesrine), Jeff Goldblum (Ian Malcolm, Jurrasic Park), Adrien Brody (Noah Percy, Le Village), Bill Murray (Peter Venkman, SOS Fantomes), Tilda Swinton (La Sorcière Blanche, Narnia), sans oublier le très jeune mais déjà très bon Tony Revolori dont c'est, me semble t-il, le premier grand film.

Donc voilà, je ne sais pas si mon article en aura motivé beaucoup à sortir dans le froid pour voir par eux même de quoi il retourne mais au moins j'aurais essayé.
Je vous laisse avec la bande annonce, vous me direz si elle vous parle autant qu'à moi.