Ce que Kobaitchi raconte

29 août 2016

Le nouveau blog

Hey bande de lapins angora aphones !

Je me rend compte que j'ai oublié de vous donner la nouvelle adresse.

Tous les articles n'ont pas encore été rapatriés mais ça finira par être fait (un jour ou l'autre...)

En attendant ça fait un mois et demi que je poste quotidiennement, vous allez avoir un paquet d'articles à rattraper.

 

L'adresse est comme avant : http://kobaitchi.com/

 

Je vous y attend.

 

Profitez en pour vous inscrire à la nouvelle newsletter, y a une box contenant 2 livres (dont un de votre choix), des marques pages, goodies et autres petites conneries à gagner.
Mais grouillez vous, ça ne durera pas éternellement.

Posté par kobaitchi à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 juin 2016

C'est l'histoire d'un (gros) changement

Hey mes petits poussins !

Si vous êtes un peu attentif/ve.s vous avez remarqué que l'url du blog a changé depuis le 1er juin.
Ce n'est pas une erreur.
Après 8 ans, dont 4 sous mon propre nom de domaine, j'ai décidé de déménager.
Parce qu'après tout ce temps je me rends compte que Canalblog ne me suffit plus.

Je vais donc passer chez Wordpress, qui est plus modulable, entièrement personnalisable et sur lequel il n'y aura de la pub que si je décide qu'il doit y en avoir. Il s'agira aussi, du coup, de pub que je contrôlerais, contrairement à ici (même si je n'ai pas encore décidé s'il y en aura ou non. Je pense qu'il s'agira plutôt d'une ou deux affiliations, juste de quoi payer une partie de l’hébergement. Mais on en rediscutera au moment voulu et ce sera de toute façon 100% transparent.)


Mon intention est clairement de garder mon nom de domaine, kobaitchi.com, et pour cela je dois attendre que l'on me fournisse un code qui me permettra de l'acheter chez n'importe quel fournisseur en prouvant qu'il était déjà bien à moi ces dernières années (vu que jusqu'à présent c'est canalblog qui le faisait directement).

J’espère que ça ne prendra pas trop de temps mais en réalité je ne sais pas du tout si ce sera l'histoire de quelques heures, quelques jours ou plus.

Enfin, dés que le code m'aura été transmit je commencerais le transfert.
Ne vous étonnez pas si, d'ici là, il n'y a pas beaucoup de mouvements par ici, j'aimerais garder les articles que j'ai en stock pour la nouvelle version du blog.

Je posterais peut-être la récap 1 mois-1000 pages ici mais ce sera surement le dernier vrai article sur canalblog.

J'ai beaucoup d'idées pour ce nouveau blog, j’espère que vous m'y suivrez :)

jokerdanny_8Non, cette image n'a aucun rapport avec ce dont je viens de parler.
Elle vient du super manhua Joker Danny, dessiné par lea non moins super Old Xian.

Posté par kobaitchi à 17:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,


09 mai 2016

Key to Happiness - Anto Sass

kthTitre : Key to Happiness
Auteur :  Anto Sass
Éditions : Auto édition
Nbre de pages : 428
Date de sortie :  30 novembre 2014

Il en dit quoi le résumé ?  
Quelles sont ces informations que détient Khamût Khan ? Pourquoi une importante source des Services Secrets Britanniques prend-elle tant de risques pour les transmettre dans l’urgence à Londres ? Après un premier échec, deux agents du MI6 sont envoyés à Dubaï pour rencontrer un énigmatique personnage, à l’influence discrète mais omniprésente dans la géopolitique du Golfe Persique. Ils ignorent qu’une mystérieuse organisation va tout tenter pour les empêcher d’accomplir leur mission. 

Et moi, j'en pense quoi ? J'ai mis plus d'un mois à terminer ma lecture. Ce qui est vraiment beaucoup pour moi.
Pas parce qu'elle est mauvaise, loin de la, l'écriture est même très bonne, mais parce que le thème ne m’intéresse pas tellement...
Le problème, c'est que si la moitié du livre concerne une affaire d'espionnage, à laquelle il est assez facile d'accrocher, l'autre s'attarde sur des détails géopolitique dont je n'ai, mais tellement, rien à faire et tellement rien compris.
J'oubliais les informations données à l'instant même où je tournais la page. Ce qui n'était pas franchement idéal vu qu'on y revenait parfois très longtemps après.

J'ai trouvé les interludes CNN très très lourd.
Le héros allume la télé dés qu'il est dans une chambre d’hôtel et nous avons droit à la retranscription des infos y étant données. Cela sert, évidement, à mettre le lecteur au courant de l'actualité politique dans le monde du roman mais ils sont beaucoup trop longs et trop nombreux. Ça casse le rythme de l'histoire et ça embrouille.

A part ça le style est plutôt sympa, c'est bien écrit et, tant qu'on ne s'enlise pas dans des infos de géopolitique, le rythme est soutenu et agréable.
L'ennui c'est que les moments intéressants sont entrecoupés de coupures News qui font totalement retomber le soufflé.

Les scènes d'actions, tant qu'elles ne comportent pas de personnages féminins, sont en général très bien retranscrites et il est facile de se laisser porter par les mots de l'auteur.

En revanche les moments où les personnages changent de pays manquent de crédibilité. On les envoie partout dans le monde sans jamais nous expliquer, ni pourquoi on les projette là bas en particulier, ni comment leurs partons savent qu'il s'y passe quelque chose en rapport avec leur enquête.
Du coup on en sait juste autant qu'eux mais c'est frustrant et ça donne une impression de facilité. « J'ai besoin de vous en Russie, hop je vous envoie en Russie. La suite se passe à Jakarta, allez, hop voilà votre billets d'avion. Etc »
Tout ça n'a aucun sens pour le lecteur au moment de la lecture et l'explication finale n'est pas à la hauteur.
D'ailleurs l’enquête en elle même n'est jamais bien claire. Les protagonistes apprennent ce qu'ils cherchent en même temps que les personnes qui les envoient aux quatre coins du monde. Rien ne nous indique donc comment leurs supérieurs ont su où les envoyer pour récolter les indices qui ont amenés à la découverte du truc qu'ils cherchent.

Au niveaux des perso, erf, ça coince un peu.
Le Howard qui fait tomber toutes les culottes d'un coup d’œil est chiant. En plus d'être totalement irréaliste. Ce personnage n'a aucune profondeur.
Bon, évidement ce n'est pas le héros, juste son faire valoir. Mais quand même, il est chiant.

Les persos féminins qui ne servent qu'à se faire culbuter, du coup, c'est chiant aussi. Encore plus, même.
Il n'y a que deux personnages féminins qui pourraient avoir de l’intérêt, seulement elles sont sans cesse ramenées à leur physique que le héros ne lâche pas des yeux.
L'agente de la fin est censée être un super agent secret mais tout ce qu'Alan est foutu de dire à son sujet c'est « Huum, la petite jupe échancrée. » « Oh, les petits seins cachés par seulement deux perles sur sa robe transparente. » « Héhé, elle porte pas de culotte, la coquine. C'est sûrement grâce à ça qu'elle peut tabasser les molosses, vu qu'ils sont trop occupés à lui mater les poils»

C'est lourd, réducteur, chiant au possible.
Ça lui fait perdre 40 points de sympathie à chaque fois. Ce qui est d'autant plus dommageable qu'il parvient parfois à en regagner. (Quand il n'y a pas une seule paire de seins à la ronde en général).

Et se cacher derrière un « Oui, mais bon, c'est la personnalité du héros qui fait qu'il est comme ça » ça ne marche pas.
Ça pourrait, hein, un héros n'a pas besoin d'être parfait, mais c'est beaucoup plus difficile quand tout les autres persos masculins ont les mêmes vices.
Là on se dit que le problème ne vient pas que du héro.

Du coup, les personnages ne sont pas hyper attachants et qu'ils réussissent ou non leur mission on s'en fou un peu.
A la limite j'ai même trouvé les arguments du méchant de la fin assez convaincants.

En résumé :
Points positifs :
On voyage pas mal avec ce roman, ce qui est sympa. Les différentes ambiances sont correctement rendues. Le livre a bénéficié d'un très bon travail de relecture.
Points négatifs : Le sexisme. Aucun perso féminin intéressant. Beaucoup de persos sont de grosses caricatures. Dénouement un peu cheap. 

05 mai 2016

30 jours de persévérance ou 30 jours pour apprendre à utiliser une tablette graphique (15/30)

Hey bande de bananes lyophilisées !

Ça fait au bas mot 15 jours que je veux vous faire cet article et que, pour des raisons X ou Y, je le repousse.
Même si, pour être tout à fait honnête, la raison principale est que je suis une feignasse.

Donc, cet article, pourquoi ?
Pour vous parler rapidement d'un truc que j'ai commencé il y a environs 15 jours. Ou un tout petit peu plus.

Il y a deux semaines j'ai décidé d'enfin apprendre à utiliser la tablette graphique. J'avais déjà essayé il y a des années sans succès et encore une fois en juillet ou aout passé, quand je vous avais dessiné les Paris VS. Mais comme ça n'avait pas fonctionné nickel après 5 minutes j'avais tout envoyé chier et j'avais fait encrer tout le truc par Sieu K, qui n'avait rien demandé et que ça gonflait bien comme il faut.

Le mois dernier, les idées de strips se bousculant dans ma cervelle de piaf, j'ai donc pris une grande décision. Je me donnais un mois pour apprendre à utiliser la tablette au rythme d'un dessin par jour.
Aujourd'hui j'en suis à la moitié de mon parcours et, bien que je sois encore très loin du niveau que je fantasme, je peux reconnaître qu'il y a une amélioration. Ne serait ce que parce que je sais enfin trouver le curseur sur mon écran.
Je déconne mais à peine, sérieux. 
Je sais que je ne serais pas au niveau espéré d'ici le 20 mai. Cela dit, celui ci devrait être bien suffisant pour pouvoir encrer digitalement mes strips. Et dans un premier temps c'est tout ce qui m'importe.  
Et rien ne m’empêchera de continuer à m'entrainer dans le but d'y arriver un jour. Lointain mais un jour quand même. 

Ceuses qui me suivent sur FB ont déjà vu tout ce que je m’apprête à montrer vu que c'est là que je les publie jour après jour (sauf quand je prends mon weekend. Ben ouais.). Mais pour tout.e ceuses qui ne m'y suivent pas je tenais quand même à vous présenter mon travail de semi longue haleine.

Enjoy (et cliquez pour les voir en plus grand)

2016-04-142016-04-15 2016-04-16 2016-04-17

2016-04-18 2016-04-19 2016-04-20 2016-04-21

2016-04-22 lapinsDISCO 2016-04-26 2016-04-27

2016-04-28 2016-04-29 2016-05-01 2016-05-03

Voilà. Ils sont tous dans l'ordre.
Le jours 8 et 10 sont de vulgaire décalquages (le barbu et les lapins disco).
Les jours 1, 2, 3, 4, 7 et 15 ont été fait directement à la tablette.
Tous les autres ont d'abord été fait sur papier et ensuite encrés à la tablette.
Les jours 5, 6, 9, 11, 13 et 14 sont basés sur des dessins datant de plus d'un an (et même en général carrément plus).

SI vous voulez lire des descriptions se rapportant à chaque dessin je vous conseille d'aller jeter un oeil à l'album FB, normalement il n'est pas nécessaire d'être inscrit.e pour pouvoir lire.

Et dites moi si vous aussi vous vous lancez des défis 30 jours parfois.
Qu'on se serre les coudes, tout ça.

04 mai 2016

Martin et John tomes 1 et 2 - Park Hee Jung

 Hey lecteur ou lectrice !

Le blog a déménagé. Tu retrouveras cette critique des tomes 1 et 2 de Martin & John de Park Hee Jung en cliquant ici.

Et beaucoup d'autres en cliquant sur l'image.

A bientôt.

Martin et John 1 et 2

 

 

Enregistrer